POMPEII fait un break jusqu'à début novembre pour se refaire une santé >>> Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 Il existe des jours sans ... [Zephyre / Themis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 24/02/2015
₪ Ecrits : 395
₪ Sesterces : 156
₪ Âge : 20 ans
₪ Fonction & Métier : Favorite de Licinia Domitia


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: le loup dans la cité n'est qu'un loup, moi j'en suis le chasseur
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: le faible aime, le fort s'oriente et apprivoise sa proie
Message(#) Sujet: Il existe des jours sans ... [Zephyre / Themis] Dim 8 Mar - 10:25

Il existe des jours sans ...
La vie n'est pas un long fleuve tranquille.

" N'oublies pas à qui tu parles. Je dois partir mais je vais revenir, ne t'en fais pas et lorsque je reviendrai je t'apprendrai à ne pas me menacer. "

Dis-je d'une voix glaciale tandis que mes doigts couraient le long de sa gorge frêle. S'il y avait bien une chose que j'avais appris depuis l'affaire Quintus, c'était bel et bien l'impossibilité de laisser échapper une faille. Toute ma vie était depuis ce jour retenue par un fil, et même si pour éviter qu'il soit sectionné je devais couper celui de quelqu'un d'autre, je n'hésitais plus à le faire, et ce même pour l'affaire d'une simple corvée que j'avais décidé de ne pas exécuter.

Relâchant finalement l'emprise que je pouvais avoir sur cette esclave, je continuai de la regarder rejoindre la cave de la maison. J'avais beau menacer voir tuer, j'étais comme eux, rien de plus et surement tout de moins. Cette histoire m'avait changé au point de ne plus me reconnaitre moi-même. J'étais devenue haineuse, sans cœur et garce sans même m'en être rendue compte. Je m'étais tout sur le compte de mon Dominus bien sûr, mais je savais qu'une part de moi avait choisi d'être comme cela.

Peut-être finalement que je l'avais toujours été mais qu'il fallait attendre un événement comme celui-ci pour que la bête ensommeillée surgisse à jamais ?

Quoi qu'il en soit, je me mis à examiner ensuite les alentours pour voir si quelqu'un m'avait vu agir de la sorte. Je n'aurai eu que faire de la présence d'un autre esclave, en revanche toute autre personne m'aurait dérangé. Rien à l'horizon ... c'est donc avec soulagement que j'enfilai ma cape ainsi que mon capuchon pour me rendre au marché de la ville.

J'aimais la place du marché. Elle grouillait de personnes complètement différentes. Les patriciens aimaient à se pavaner, ils y parlaient des jeux, des esclaves qu'ils comptaient acheter ou encore des soirées se préparant à l'horizon. Il y avait aussi des marchands qui même s’ils préféraient la venue des gens fortunés en leur stand, n'hésitaient tout de même pas à empoigner certains esclaves dont ils connaissaient la qualité, pour obtenir quelques pièces de monnaie. Puis venaient encore les esclaves comme moi, qui avaient eu la chance d'être gradé " favoris ". Ils connaissaient leur condition de simple esclave, mais ils avaient la chance de ne pas la subir de la manière la plus dure possible. Et enfin se trouvaient encore les nouveaux esclaves. Ceux qui la plupart du temps étaient en mauvais état et qui allaient devoir subir leur propre vente.  

Déambulant dans les rues de la cité pour tenter de trouver l'objet recherché par ma domina, je pouvais même apercevoir parfois des louves en quête de repas. Je crois bien que c'était elles les plus fascinantes pour moi. Elles avaient cette aisance, cette carrure, parfois fierté même, lorsqu'elles arrivaient à capturer leur proie. A l'inverse d'elles, j'étais si prude, si mal à l'aise face à l'opposé, si méfiante aussi du fait de mon passé, que je ne me sentais pas du tout à l'aise dans ce corps de femme que je venais enfin d'acquérir. Ma cape m'aidant à dissimuler mes formes, mon capuchon cachant ses cheveux de jais que je possédais, me faisait parfois oublier à quel point j'avais pu changer ces derniers temps.

Continuant de déambuler dans les rues de la cité, bousculée entre les marchands et les autres, j'arrivai enfin à l'endroit tant désiré. Il s'agissait d'un stand d'herboriste dans lequel, pour ma Domina, je devais trouver une solution afin d'embellir sa peau que pourtant je trouvais déjà parfaite.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 04/12/2014
₪ Ecrits : 452
₪ Sesterces : 51
₪ Âge : 23
₪ Fonction & Métier : Arriviste, Opportuniste


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur:
Message(#) Sujet: Re: Il existe des jours sans ... [Zephyre / Themis] Jeu 19 Mar - 15:39



❝Il existe des jours sans...❞
Thémis & Zephyre
Encore une fois-une énième – il se retrouvait là, à errer dans les rues. Il ne passait certes pas son temps à cela, mais, ça arrivait souvent. Découvrir la cité et rencontrer des gens, lui demandait plus d'investissement que prévu. Aujourd'hui néanmoins, son cheminement ne relevait pas de la simple promenade. Il avait un objectif bien précis. Sa blessure, en bonne voie de guérison, grâce aux conseils de son mystérieux bienfaiteur, nécessitait des soins particuliers. De ce fait, il était partit en quête de certains produits. Il déambulait donc au cœur du marché, passant d'un coté à l'autre, jetant des coups d'oeil curieux à ce qui lui paraissait étrange ou admirable. Le jeune homme leva la tête, observant un instant. Il avançait au milieux de ce joli monde qui se bousculait. Cet espace regorgeait de personnages aussi différents  que possible. Se frayant tant bien que mal un passage, jusqu'à un stand repérait de plus loin il se heurta d'abord à un inconnu, dont le regard fut si glacial, qu'il se figea quelques secondes. Heureusement que ce n'est pas Gorgone, souffla sa conscience. Tu aurais finit en pierre. Il haussa les épaules. Même si ce n'est pas le but du jeu, admet qu'une statue de moi...Il rit légèrement de sa propre bêtise et poursuivit son ascension. Mettant la main à l'une de ses poches, il consulta une petite liste. Sortant de ses affaires, une forme d'écriture si bien travaillée, si richement faite, avait presque un aspect précieux. Et dès lors, cela semblait incongrue qu'il l'eu en sa possession. Parmi sa récolte, manquait encore une herbe spécifique dont il ignorait l’utilité. Ce n'était pas de son ressort et peu importait.  Il suffisait juste de ce l'a procurer. Lentement et avec précaution, Zephyre s'approcha de ce qui ressemblait à l'étale d'un herboriste. Il fonça alors pour la seconde fois sur quelqu'un. Mais qui est-ce donc que ce grand gueux qui se trouve au milieu de mon...Chemin...songea-t-il. S’apprêtant à émettre de quelconques protestation, il resta néanmoins bouche bée. Son visage exprima provisoirement autant de grâce qu'une carpe surprise en plein plongeon. Une femme ? Il avouait ne pas s'être attendu à cela. Son premier mouvement, fut de grimacer en se frottant vaguement la tête. Espérons que le coup ne va pas me déclencher une migraine. Ce serait le bouquet ! En parlant de bouquet, tu n'oublis rien l'ami ? Il battit des cils, chassant l'hébétement momentané et se concentra a nouveau sur l'objet de sa course. Il indiqua au marchant ce qu'il voulait et celui ci s'en occupa. «  Eh bien » ne pu-t-il s'empêcher de commenter à l'adresse de cette drôle de fille toujours présente à ses cotés. « Il faudra songer à faire attention ou vous mettez les pieds ». Les mots étaient tombés de sa bouche, naturellement, sans provocation superflue. Il s'agissait là, d'un simple constat. Envisager de s'excuser ? Non, il n'y pensa pas. Cela appartenait à une période révolue de son existence. Indirectement, cela le ramenait à son ancienne condition et il préférait éviter ce genre de rappels. Peut-être cette association d'idées pouvait se révéler un peu absurde. Cependant, qui l'en blâmerait ? Après avoir détaillé, sans gêne sa compagne, ayant subit dans la bataille un certain dés-justement, il s’intéressa a ce brave vendeur, qui revenait. Le prix annonçait manqua de crever ses fragiles tympans. Il se garda toutefois de dire quoi que ce fut et paya. Récupérant ainsi son dû, il se recula et réfléchit à la suite des événements.


© Pando

__________________________


Où que j'aille, maman...
Les frontières, maman, j'les vois dans le regard des gens...Et chaque jour, j'enterre dans ma chair, vos blessures, toutes vos colères. J'veux pouvoir grandir sans écorce, même si la vie m'écorche. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 24/02/2015
₪ Ecrits : 395
₪ Sesterces : 156
₪ Âge : 20 ans
₪ Fonction & Métier : Favorite de Licinia Domitia


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: le loup dans la cité n'est qu'un loup, moi j'en suis le chasseur
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: le faible aime, le fort s'oriente et apprivoise sa proie
Message(#) Sujet: Re: Il existe des jours sans ... [Zephyre / Themis] Sam 2 Mai - 19:10

Il existe des jours sans ...
La vie n'est pas un long fleuve tranquille.

Déambulant dans la cité, je venais enfin de trouver l'objet de mes projets lorsque je sentis finalement une secousse venant de derrière moi. J'étais à deux doigts de m'étaler au sol, heureusement qu'il n'y avait que peu d'espaces pour s'effondrer. Ainsi, m'excusant auprès de la personne que je venais dès lors de pousser par la faute d'un autre, je n'hésitai finalement pas à faire face à l'auteur du crime pour l'observer. Un brin pathétique, et surtout malpoli, il préféra s'en prendre à moi par mauvaise foi que s'excuser.

J'aurai pu accepter cet état de fait si seulement il avait été empli de dorures me laissant ainsi penser qu'il était un patricien. Pourtant, rien de cela. Il était vêtu proprement mais n'avait pas véritablement de grands vêtements sur lui. Il ne devait certainement pas être un esclave, ou alors il était celui de quelqu'un d'important, comme moi.

Stupéfaite par ses propos je ne pus m'empêcher de sourire incrédule. Le regardant ensuite continuer ses petites affaires sans même n'avoir ne serait-ce qu'un remord. Voila qu'il venait de conclure et s'apprêtait à partir. Deux choix s'offraient à moi, le laisser tranquille, ne sachant pas véritablement qui il était ici, ou bien répliquer, sachant bien évidemment que je risquais les foudres de Domitia.

" Excusez-moi, est-ce odorant ? "

" Oui Thémis "

" Je le prends, mettez à crédit, je reviendrai sous peu avec Domina "


Après réflexion, je pris le breuvage avec calme et volupté, l'ouvrit avec légèreté, avant d'en jeter le contenu entièrement sur le garçon qui venait de me pousser. La foule déchainée du marché n'avait qu'à peine remarqué cette rébellion, elle avait certainement du croire qu'il ne s'agissait que d'un règlement de compte habituel.

" Que les Dieux en soient témoins. "

Annonçai-je finalement avant de me retourner, souriante, pour continuer mon chemin.

(c) sweet.lips

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 04/12/2014
₪ Ecrits : 452
₪ Sesterces : 51
₪ Âge : 23
₪ Fonction & Métier : Arriviste, Opportuniste


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur:
Message(#) Sujet: Re: Il existe des jours sans ... [Zephyre / Themis] Jeu 14 Mai - 20:15



❝Il existe des jours sans...❞
Thémis & Zephyre
Si le jeune homme croyait s'en sortir aussi facilement, il se trompait. Le problème tenait du fait, qu'il agissait régulièrement avant de réfléchir. Ce qui causait inévitablement de multiples désagréments. Après avoir poussée une espèce d'inconnue encapuchonnée jusqu'au sommet de la tête, lui prodiguant au passage quelques conseils, il avait tout naturellement fait son marché. Pour tourner les talons par la suite. Il eu cependant à peine le temps qu'un curieux fatras de il ne savait quoi, lui tomba dessus. L'odeur fut si particulière, qu'elle parvint à le faire grimacer. " Que les Dieux en soient témoins. ". Il se retourna vivement tandis que l'odieuse petite vermine venant de commettre son forfait, tentait de filer au loin. Rangeant rapidement son si précieux produit dans une poche, il revint vers l'herboriste pour demander de l'eau. Le marchand le regarda d'un drôle d'air mais, accepta. Le pauvre homme ne devait plus rien y comprendre. Il versa alors le contenu sur le sol et ramassa le sable rendu boueux. Une pleine poignée en main, il se mit à courir derrière cette fille. Dommage pour elle, il courait vite et s'avérait également rancunier. Arrivant dans son dos tel un boulet de canon, il l'a percuta à nouveau. Manquant de peu de chuter, il parvint néanmoins à jeter son mélange sur la charmante demoiselle. Il sourit alors, ravi de son tour. Tu n'avais qu'à pas commencer, songea-t-il. « Tu fais moins la maligne maintenant. » déclara-t-il. En effet, son projectile n'avait pas manqué sa cible. « Voilà ce qui arrive lorsque qu'on s'attaque à plus fort que soit. » L'ancien esclave croisa les bras, un air suffisant au possible, collé au visage. «  A qui est- ce que tu a cru avoir a faire au juste ? » Fronçant les sourcils, il dévisagea la jeune femme avec intensité. « Ton maître ne t'as pas apprit les bonnes manières ? »  Zephyre doutait que la jolie brune pu être autre chose qu'une esclave, de haut rang peut-être, mais, une esclave quand même. Campé sur ses deux pieds, bien placé en travers de son chemin, elle ne pouvait l'éviter, à moins de faire demi-tour. « Que cherchais-tu ici, hormis les ennuis ? » demanda-t-il curieux. Tu ne te moque pas un peu du monde, l'interrogea sa conscience. Jusqu'à présent c'est toi qui attire...Bon ça va. Peut-être exagérait-il vaguement. Néanmoins, il n'était pas décider à s'excuser.


© Pando

__________________________


Où que j'aille, maman...
Les frontières, maman, j'les vois dans le regard des gens...Et chaque jour, j'enterre dans ma chair, vos blessures, toutes vos colères. J'veux pouvoir grandir sans écorce, même si la vie m'écorche. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: Il existe des jours sans ... [Zephyre / Themis]

Revenir en haut Aller en bas
 

Il existe des jours sans ... [Zephyre / Themis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 38 jours sans voir la terre [PV : Ash Uroll]
» Louise de La Vallière | Il existe des roses sans épines.
» Mumak
» L'amitié existe même sans contact physique. ♣ Louise
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POMPEII, TERRA DEORUM ₪ :: Marché-