POMPEII fait un break jusqu'à début novembre pour se refaire une santé >>> Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 Cicero Dionologos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité



Message(#) Sujet: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 0:28


(c) copyright
Cicero
incarné(e) par Votre serviteur Gorny
Ave, étranger! Je suis Cicero, fils de Cassios Dionologos. Né(e) à Brindisi, il y a 35 ans, je suis d'origine Italienne. La déesse Fortune a fait de moi une(e) esclave et j'ai pour maître Lucius Pompeius Publicola


Plus de 2000 ans plus tard, c'est Gorny (ou Lancelot c’est selon) qui m'incarne. Qui es-tu? Je suis un vieux compagnon de route de Murena et Lucius. Mon pseudo est éloquent à cet égard pour les intéressées. Dans la vie je suis le compagnon de Lucius (YMCA ! mais non, puisque c’est une femme… Razz ), j’ai 35 piges et je suis enseignant.
Si je venais malheureusement à quitter le forum, j'accepte [x] que mon personnage soit adapté en scenario / [x] que le staff le fasse disparaître de Pompéi par mort ou départ (cochez selon vos préférences), et ce pour permettre à mes liens importants de ne pas être gênés. Mais ça n'arrivera pas. hem

(c) copyright
Pompéi & moi

→ Ce que je pense de Pompéi
Mon maître dirige cette cité en tant que duumvir, alors tant qu’il est aux faisceaux, tout va forcément bien. Même si les bouleversements de nos 50 années de guerres civiles ont eu un impact sérieux sur nos mœurs et que le tremblement de terre a laissé des marques sur la ville comme sur ma face (je me suis pris un bout de plafond sur la tête). Sinon le climat et la ville sont fort agréables : je suis un homme du sud de l’Italie, alors s’il fait chaud, je suis bien.  

→ Ce que je pense de la politique
Deux vieux gallum qui se battent pour le contrôle d’une ville provinciale où on baise plus encore qu’on n’y mange. Cela a quelque chose d’à la fois pathétique et cocasse qui le rend savoureux. Et pendant ce temps là à Rome ? Oh trois fois rien : on réorganise le monde.

→ Ce que je pense des jeux
Je suis comme mon maître : j’anticipe sur Juvénal et je dis que les jeux c’est bon pour la plèbe. Si ça les amuse… Enfin des fois je parie l’argent de mon maître sur certains combats ou certaines courses (en cachette bien sûr, il n’en sait rien car je ne perds jamais, enfin si peu…). Une fois j’ai même gagné 50 deniers en pariant sur la manière dont un lion dévorerait le condamné : je vous avais dit qu’il commencerait par la main gauche, j’ai le sens de ces choses là ! (Bon d’accord j’avais donné 10 deniers au geôlier pour qu’il enduise la main de miel, mais c’était un bon investissement !). Bref, les jeux, ça ne m’intéresse pas du tout… Siffle

→ Mes souhaits, mes rêves, mes ambitions
Servir mon maître est ma seule ambition. Cela fait si longtemps que je suis à son service que rien d’autre ne me siérait. Il insiste assez lourdement pour m’affranchir au moins à sa mort, mais que ferais-je de la liberté, moi qui ne connais que la servitude ? Mes enfants, si j’en ai un jour, peut-être cela vaudra-t-il la peine de les promouvoir et encore… Je suis attaché à cette maison maintenant, il ne m’est quelque part pas désagréable de songer que mon sang triomphera ou mourra avec elle. L’affranchissement généralisé est une mauvaise pratique, dont Rome se repentira si elle en prend la pente…  

→ Ma pire crainte
La chute de mon maître et la perte de la noblesse romaine dans les affres du cosmopolitisme. Je suis peut-être à moitié grec dans mes origines, mais je suis profondément conservateur de ces austères et nobles mœurs de Rome qui ont forgé la grandeur de son peuple et parachevé la décadence du mien. Nous, Grecs, avons échoué à anoblir le monde, Rome doit réussir.

→ Heureusement, les Dieux veillent sur moi.
Je suis Grec et Italien. Comme mon nom l’indique le dieu tutélaire de ma famille est Dionysos. Je ne manque jamais de faire une libation. On me considère assez pieux, ce qui ne veut pas dire grand chose à notre époque. Je vénère les Dieux de mes pères, Rome m’y autorise je lui en sais gré. Je fais même de beaux gestes : je sacrifie aux pénates de mon maître pour qu’ils veillent sur lui.

Mon histoire


Ne vous méprenez pas sur mon nom. Je suis Grec mais bel et bien Italien, ma famille est originaire de ce qu’on appelait autrefois la Grande Grèce, de Tarente précisément. Il y a dans mon sang un peu de celui de ces nobles Spartiates qui colonisèrent le sud de l’Italie.
Enfin tout cela est une très vieille histoire, mais toujours plus crédible que celles des démagogues qui prétendent descendre de Vénus.

En fait ce que je connais des origines de ma famille remonte aux guerres sociales, il y de cela presque 60 ans. Mon père, qui avait 25 ans à l’époque était un homme libre et surtout un honnête marchand, enfin, disons un marchand prospère, qui faisait le commerce de l’huile. Il eut le malheur de quitter la ville de nos ancêtres (comme quoi on devrait se méfier des déracinements), pour la ville d’Asculum où il se fit accorder la citoyenneté. Mais pourquoi monter si loin au nord Père ? Pourquoi aller s’installer dans une ville de barbares Etrusques et Samnites alors qu’on est un grec civilisé ! Il ne me l’a jamais dit, ni à moi, ni à mes frères et sœurs. Je l’ai peu connu il est vrai… Il avait déjà cinquante ans quand je suis né et il est mort à soixante, au moment où j’ai été attaché au service de Lucius Pompeius. Enfin, n’anticipons pas trop sur notre récit.
Mon père devint donc le citoyen d’une ville qui se rebella durant la guerre sociale. Les Dieux savent si ce fut ma famille qui lui porta malheur (ou plus vastement l’incurie de ses dirigeants), toujours est-il qu’elle fut prise par Gnaeus Pompeius Strabo, le père du futur Grand Pompée. Succès dont il s’enorgueillit et qui lança certainement la famille Pompée sur le chemin de gloire qui serait le sien. Lorsque les biens de mon père furent vendus avec ceux des autres rebelles, lui et toute sa famille furent également vendus car considérés comme citoyens d’Asculum de trop fraiche date. On en argua ainsi pour justifier que ma famille fût considérée comme faisant partie des biens des habitants de la ville. Voilà comment les barbares du nord remercient le dévouement à leur cause. Ma famille devint donc la propriété de la gens Pompeia, car Strabo, dans sa généreuse vanité, nous acheta, consentant à épargner les mines de cuivre aux grecs de la cité. Ce que le philhellénisme peut avoir de bon parfois !

Dès lors toute notre histoire, celle de mon père comme la mienne fut attachée à la famille Pompée.

Pour ceux qui ne connaissent pas (encore) le bonheur du statut d’esclave, vous découvrirez, lorsque vous y passerez, que, passée l’amertume bien naturelle que cause la dégringolade sociale qu’elle constitue, l’on finit par faire partie de la famille à laquelle on est asservi. Cela pourra sembler paradoxal à un esprit confit au fil siècles dans l’amour de la liberté, cette fameuse liberté « née dans les forêts de Germanie » comme dira l’autre dans environ 1700 ans. Cependant, pour les Italo-Grecs que nous sommes, cela est bien naturel. Je ne m’appelle encore Dionologos que pour complaire à mes ancêtres et parce qu’être grec, cela vous pose un homme en société (surtout chez ces barbares complexés que sont les Romains).

Nous suivîmes, je n’étais pas encore né, mais je parle de ma famille. Nous suivîmes donc la maison de Strabo jusqu’à sa mort tragique et nous vîmes l’élévation rapide de son fils Cnaeus, celui qui conquit l’Orient et fut vaincu par César. Mon père n’était pas maladroit dans les comptes, il devint donc intendant du père puis du fils. Intendant de la maison, il était chargé de protéger les biens de Pompée lorsque celui-ci était à la guerre au loin. Ce qui vous le savez arrivait souvent. Il traversa les vicissitudes de la première guerre civile et connut la même fortune que son maître avec la victoire du parti de Sylla auquel il s’était rallié. Ma famille connut donc la prospérité en étant attachée à Pompée le Grand. Mon père eut deux filles et trois fils dont je suis le cadet. Aucun n’est vivant aujourd’hui, une de mes sœurs mourut en bas âge, la seconde périt en couche en mettant au monde un enfant mort-né, c’était son quatrième. Il me reste quelques neveux et nièces dispersés un peu partout où l’impérium romain s’exerce (où ne s’exerce-t-il pas ?). Mon frère ainé eut la mauvaise fortune de suivre le fils de Pompée, Sextus, dans sa révolte sicilienne contre Antoine et Octave. La piraterie ne lui réussit guère, il périt au cours d’une attaque en protégeant son maître d’un trait lancé depuis une galère de la flotte d’Agrippa. C’est du moins l’histoire que l’on se plait à raconter à son sujet. La vérité restera aux Dieux immortels. Le second de mes frères fut en quelque sorte plus heureux : il mourut à quarante ans d’une mauvaise fièvre contractée en Syrie, où il avait été envoyé pour gérer les possessions que la famille Pompée s’y était octroyée (vous aurez compris qu'il fallait lire "spoliée" ) après la deuxième guerre de Mithridate.

Il est peut-être temps d’en arriver à moi, après tout il s’agit de mon histoire. J’ai eu plus de chance que mes frères et sœurs, car je fus traité plus modestement. Mon éducation fut celle d’un serviteur de maison, comme mes frères. J’étais « le petit grec » et on me considéra toujours avec égard ou indifférence. Mon père s’imaginait pour moi une carrière intellectuelle, il me fit éduquer comme un avocat. La libéralité de la gens Pompeia l’autorisa à m’envoyer, alors que je n’avais que 8 ans, dans les bagages d’un des membres illustres de la famille à la fameuse école de rhétorique de Rhodes. J’y demeurai 2 ans, avant de revenir précipitamment suite au déclenchement de la seconde guerre civile entre Pompée et César, celle qui fit basculer les Parques. (Est-il utile de préciser que j'en revins plus doué à manier la fronde que la langue des beaux parleurs, mais j'ai une excuse : j'avais 8 ans et l'option fronde était plus à mon goût.)

Après la bataille de Pharsale, redoutant les représailles de César et de ses séides sur la famille, la maisonnée fut dispersée vers les branches cadettes. Mon père était mort quelques jours avant que le grand Pompée ne sentit rouler sa tête dans le sable d’Egypte, l’homme qu’il avait toujours servi. Je me retrouvai donc seul et, la clémence de César épargnant finalement la gens Pompeia, on me donna au service de celui qui allait devenir mon maître : Lucius de Pompéi.
Je pus ainsi découvrir ce que c’est qu’une carrière romaine complète : le parfait cursus honorum au côté du parfait politicien romain. Trop parfait on pourrait dire. Ce bel autocrate de province, sut borner son ambition dans de justes limites qui firent même oublier à Rome qu’il s’appelait Pompée. Un survivant, exactement l’homme dont le « petit grec » avait besoin pour survivre à son tour à un sort qui, sans vraiment s’acharner (ce Gaulois étranglé au triomphe du dictateur était plus à plaindre que moi), n’était pas particulièrement favorable. Je le sers aujourd’hui, lui et toute sa famille. Il se maintient toujours au pouvoir et je lui sers de petite main dans ses œuvres. Je suis son esclave et son serviteur.

Pour ce qui me concerne personnellement, à 35 ans je n’ai guère de désir de prendre femme et lui faire des rejetons. Je n’y suis pas hostile, mais rien ne me presse. C’est un des avantages de ma condition : à part une injonction de mon maître, je n’ai pas d’obligation sur ce plan. Je me farcis bien quelques petites esclaves à la cuisse légère (on trouve toujours son content) de temps à autre. Parfois une femme libre si elle est très affamée ou après un gros gain au jeu (l’argent aide toujours : je n’ai pas un gros succès auprès des femmes, je suis un peu trop raide à leur goût : dans le mauvais sens de l’expression… Certaines me prennent même pour un pédéraste passif, tout ça parce que j’ai des racines spartiates. Quel manque de jugeote ! ). Par contre je m’interdis les citoyennes : trop de soucis en arrière plan en cas d’accident. De plus, je ne peux pas faire ça à mon maître, quoi que… Il aime tellement faire la morale, ça pourrait lui donner un bon sujet. Non ?
fiche (c) Semper Eadem
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 0:31

Bienvenue a Pompéi mon cher Cicero !
Au plaisir d'échanger avec toi.
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 0:33

Bonjour Cicero ...
Je suis moi aussi une esclave de la maison Pompeii donc il nous faudra absolument un lien.
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/05/2013
₪ Ecrits : 2398
₪ Sesterces : 59
₪ Âge : 42 ans
₪ Fonction & Métier : Duumvir


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Verba volant, scripta manent.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Époux de la louve et amant de la vipère.
Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 6:58

Bienvenue   (je ne pouvais pas la louper celle-là).

J'adore ce que tu as fait de son histoire avec les quelques bribes que j'ai daigné te donner comme matière. Et puis je suis toujours aussi fan de tes traits d'humour, disséminés avec talent. (Comment ça je ne suis pas objective ? )

Il faudra qu'on parle de cet argent investi dans les jeux d'ailleurs hem c'est pas parce que je suis un père la morale qu'il faut s'amuser avec la caisse nanmého ! Dilapideur, j'en ai besoin pour graisser la patte de tous ceux qui votent pour moi (tout du moins d'une partie) XD Quoique maintenant, je dirais peut-être "mieller la patte"

Pour moi, tout ceci est parfait et est en accord avec ce que j'avais imaginé. Calinchou Et puis DI Chandler quoi, comme lui dire non ?

__________________________


Césars:
 

Mes enfants me font tourner en bourrique...:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 8:37

Bienvenue, très jolie fiche. J'espère a bientôt.
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 17/03/2013
₪ Ecrits : 8592
₪ Sesterces : 193
₪ Âge : 20 ans
₪ Fonction & Métier : patricienne, princesse des vipères, complotteuse professionnelle et fille à papa


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Pour leurrer le monde, ressemble au monde ; ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: who needs a heart when a heart can be broken ?
Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 9:12

Captain Wentworth Bwa Content a moi ! Bave 

Je t'aurais bien dit de t'adresser à un des membres du staff si jamais tu avais des questions, mais notre cher duumvir adoré (comment ça j'en fais trop hem ) semble déjà t'avoir briefé  Razz
Je dois partir à la fac, du coup je n'ai pas le temps de lire ta fiche en entier, mais je m'y mettrais ce soir en rentrant à moins qu'une de mes collègues n'y passe avant Please Mais rien que les réponses aux questions donnent vraiment envie de découvrir plus de ce personnage Yaaa 

Par contre, il te faudra un avatar 200*320 px Wink Je n'ai plus photoshop pour le moment, sinon je t'en aurais fais avec plaisir Smile
Voilà quelques uns trouvés sur bazzart, si ca peut te dépanner ^^ : http://img4.hostingpics.net/pics/792130rupert3.png
http://img4.hostingpics.net/pics/292763rupert2.png
http://img4.hostingpics.net/pics/394019rupert5.png

__________________________


signa by beylin
adoptez la lici-attitude Lunettes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 9:56

Un autre esclave, le groupe commence à se remplir, ça fait plaisir à Themis Very Happy
Un grand bienvenue ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 10:12

Cicero!
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue et tu as bien fait de craquer pour ce personnage ♥️
Comme je suis le fils Pompeius, bien sûr, il nous faudra un lien^^
Très belle fiche au passage Coeur 
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 19/06/2013
₪ Ecrits : 1081
₪ Sesterces : 163
₪ Âge : 41 ans
₪ Fonction & Métier : Legat / Edile de Pompéi


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: No matter how right a man may be, they always find the fallen one, guilty.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Octavia, toujours.
Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 10:23

Rooooh le panard!!!!! Yaaa Yaaa Yaaa
J'ai pris le temps de tout bien lire comme on savoure son Kinder à 16h en rentrant de l'école et c'est très exactement la réflexion qui m'est venue à l'esprit! XD

Je passe sur le plaisir de savoir qui se cache derrière et sur le sentiment planant de remonter le temps! Please (reconnais que je me suis bonifiée avec le temps et que l'accueil est plus chaleureux que pour Graganos PTDR)

Que dire sinon que je suis contente de voir que ta moitié a réussi à te traîner par ici (je ne ferais aucune remarque sur qui porte la culotte... siffle), que ta plume ne te fait pas défaut et qui plus est avec un tel personnage! Razz Si tu n'étais le sous-fifre de mon ennemi mortel, je pourrais presque l'adorer l'apprécier! Rolling Eyes Razz

Et parce que je suis incorruptible Lunettes et en toute objectivité, je ne vois rien à redire (hormis la question de l'avatar déjà soulevé par Lici) et je peux donc te pré-valider avec plaisir! Wink Tu peux donc recenser ton avatar, commencer à causer liens en tous genres, et tomber dans la marmite de flood si le coeur t'en dis! ^^

A très bientôt en jeu j'espère! cheers Et tellement heureuse de voir se compléter la réunion d'anciens combattants! Content 

__________________________


In sanguine honor
Les Licinii ne pardonnent pas, n'oublient rien... Des coups, ils peuvent en supporter mille et rendre soudain non pas oeil pour oeil mais apocalypse pour chiquenaude.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 09/09/2013
₪ Ecrits : 2309
₪ Sesterces : 134
₪ Âge : 15 ans
₪ Fonction & Métier : serveuse à l'auberge de famille


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur:
Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 10:27

Bienvenue parmi nous !

__________________________

Never Surrender
Do you now what it's like when You're not who you wanna be Do you know what it's like to Be your own worst enemy Who sees the things in me I can't hide Do you know what it's like, To wanna surrender


Mes Césars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 26/05/2013
₪ Ecrits : 2156
₪ Sesterces : 59
₪ Âge : 41 ans
₪ Fonction & Métier : Reine des Vipères et femme d'affaires


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Chaque miette de vie doit servir à conquérir la dignité.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Veuve et amante de Publicola
Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 11:01

 

Le truc de dingue ! Moi je dis, le compagnon dans la vraie vie qui se fait esclave de sa chérie dans un forum RPG c'est un signe (on sait qui dirige à la maison, hein Lulu ?  ).

Ahem*

Si tu savais qui j'étais pour Lulu en plus... pervers 

Ahem*

Bref ! Tout ça pour dire que je t'aime déjà ! Ballon coeur 
Bienvenue chez les fous et profite gaiement de ta perte de neurone un peu de temps en temps !

__________________________

Si mon sexe me refuse les ambitions qui me dévorent, laisse ma haine et ma soif de pouvoir servir ton ascension. Que ma rage te hisse aux sommets qui me sont interdits et fais qu'en ta réussite je trouve ma consécration. Deviens homme de lumière, je reste femme de l'ombre. Mais brille pour nous deux car la vipère gronde... Son venin te servira tant que tu tiendras parole.  

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 18:20

Cicero, bienvenue !

« He he he... Crazy? Cicero? He he he he! That's... madness... »
Désolée, je ne pouvais pas m'empêcher de citer le Cicero de Skyrim. Please
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 17/03/2013
₪ Ecrits : 8592
₪ Sesterces : 193
₪ Âge : 20 ans
₪ Fonction & Métier : patricienne, princesse des vipères, complotteuse professionnelle et fille à papa


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Pour leurrer le monde, ressemble au monde ; ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: who needs a heart when a heart can be broken ?
Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 20:26

rha, je crois que je ne me suis encore jamais autant amusée en lisant une fiche PTDR J'aime le coup d'induire la main de miel, même si mon côté biologiste me donne envie de protester en disant que les lions n'en mangent pas

Bref, je ne vois rien à redire, j'adore ton personnage et ta manière de nous le présenter, du coup j'ai donc le plaisir de te valider cheers J'espère que tu te plairas dans cette ville de fous qu'est Pompéi, et je viendrais certainement te quémander un petit lien Yeux roses 

__________________________


signa by beylin
adoptez la lici-attitude Lunettes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Jeu 24 Oct - 22:44

Et bien... merci à tous pour ce bel accueil ! Et oui Graganos, j'avais presque oublié. Twisted Evil L'orque tamisé à la feuille de Lorien. Ah Nessie, que de bons souvenirs cheers.

Licina, si le coup du lion elephant  te choque trop, je peux le remplacer par un ours pig, (oui bon, c'est ce que j'ai trouvé de plus ressemblant...) une sale bête en vaut une autre Razz. (Regarde une murène, ça vaut bien un serpent dans son genre, suivez mon regard Siffle )

Bon et bien je vais me mettre doucement aux formalités d'usage. Fiche de liens, etc. Ah de mon temps on s'embêtait pas avec tous ces trucs de jeunes farao (c'est tout ce que j'ai trouvé pour faire "vieux" comme smiley) : une fiche, un rp de trois lignes et roule ma poule !cat (ça ne s'arrange pas...)

Lit(celui juste parce que c'est rigolo)
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 01/10/2013
₪ Ecrits : 1539
₪ Sesterces : 176
₪ Âge : 20
₪ Fonction & Métier : soldat/garde du corps de Licinia Domitia


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Your lesson well learned. Imperator
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Une certaine brune occupe ses pensées...
Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos Ven 25 Oct - 10:26

Très jolie fiche. Bienvenue à Pompei!

__________________________

ω We shall defend our land whatever the cost ω




4ème cérémonie des Césars :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: Cicero Dionologos

Revenir en haut Aller en bas
 

Cicero Dionologos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POMPEII, TERRA DEORUM ₪ :: Population recensée-