POMPEII fait un break jusqu'à début novembre pour se refaire une santé >>> Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 Numerius Petronius Vopiscus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 01/10/2013
₪ Ecrits : 1539
₪ Sesterces : 176
₪ Âge : 20
₪ Fonction & Métier : soldat/garde du corps de Licinia Domitia


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Your lesson well learned. Imperator
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Une certaine brune occupe ses pensées...
Message(#) Sujet: Numerius Petronius Vopiscus Mar 1 Oct - 22:41


(c) copyright
Numerius Petronius Vopiscus
incarné(e) par Christian Antidormi
Ave, étranger! Je suis Numerius Petronius Vopiscus, fils/fille de Publius Petronius. Né(e) quelque part entre Rome et Alexandrie, il y a 20 ans, je suis d'origine romaine. La déesse Fortune a fait de moi un(e) plébéien et j'ai pour famille/maître(sse) les Petronius


Plus de 2000 ans plus tard, c'est wolfman qui m'incarne. Qui es-tu? Je suis Clément, j'ai 17 ans et je suis actuellement en terminale S. Grand passionné d'antiquité et féru d'histoire plus généralement. Je fais aussi beaucoup de sport (foot, natation), je lis pas mal et surtout, je serai très actif promis XD 
Si je venais malheureusement à quitter le forum, j'accepte [X] que mon personnage soit adapté en scenario / [] que le staff le fasse disparaître de Pompéi par mort ou départ (cochez selon vos préférences), et ce pour permettre à mes liens importants de ne pas être gênés. Mais ça n'arrivera pas. hem

(c) copyright
Pompéi & moi

→ Ce que je pense de Pompéi
C'est ici que je me suis reconstruis. Même si mes souvenirs d'Alexandrie me manquent Pompei est désormais ma ville et je ne partirai pour rien au monde. Cependant, les rues étroites de la cité, plus propices à une embuscade, m'obligent à redoubler de vigilance lorsque je dois accompagner Licinia dans ses déplacements.

→ Ce que je pense de la politique
Mon père a suivit ses convictions politiques... Je ne sais même pas s'il est toujours vivant et ses choix ont entraînés la mort de ma mère et de mon frère jumeau (d'où mon triste surnom). Aussi, je me méfie autant que possible de la politique.

→ Ce que je pense des jeux
Des acclamations, de l'action, des émotions, du spectacle et toute une ville en délire les yeux rivés sur leurs champions criant des "Verbera!", "Mitte!", "Ure!"...
On est loin des champs de bataille mais l'adrénaline est bien là avec ces gladiateurs, ces dieux de l'arène.J'ai une petite préférence pour les dimachères et les rétiaires qui, chacun dans leur style caractéristique, assurent toujours un beau spectacle

→ Mes souhaits, mes rêves, mes ambitions
J'aimerai acheter ma propre villa et ne plus imposer ma présence à mon oncle même si je sais que ça ne le dérange pas.

→ Ma pire crainte
Perdre encore un proche serait sûrement insurmontable, c'est sans aucun doute grâce à mon frère et mon oncle que j'ai su me reconstruire. De plus, si j'échoue dans la mission qui m'a été assignée (protéger Licinia) ma vie deviendrait certainement un enfer et celles de mes proches également et c'est un destin que je voudrai leur éviter.

→ Heureusement, les Dieux veillent sur moi.
Après avoir lourdement punis ma famille en me prenant ma mère et mon frère, les dieux m'ont aidé à me reconstruire. Angita, déesse de la guérison, et Salus déesse de la santé nous protègent mon frère et moi. Mon dieu favoris reste toutefois le grand Mars, dieu de la guerre et du combat, que j'honore chaque soir en même temps que les Lares, les Pénates et les mânes.

Mon histoire

Idibus Iunius 705 AUC
Publius regarda à nouveau à l'horizon, dans le prolongement de la digue en direction de l'île de Pharos et du majestueux phare à l'entrée du port. Le jeune légionnaire romain était encore dans le camp des vainqueurs, dans le camp du grand Jules César. Après l'avoir suivit en Gaule, après avoir combattu pour sa gloire contre Pompée à Pharsale, le voici dans les rues d'Alexandrie devant la bibliothèque en flammes et contemplant une citée majestueuse. Le légionnaire ressentit une grande fierté en se remémorant ces glorieux souvenirs, il n'entendait déjà plus ses compagnons qui chantaient à leur victoire, ses yeux se baladaient dans le décor de cette magnifique cité qui se dressait devant lui. Publius venait de tomber amoureux de cet endroit qui, bien qu'en flamme, gardait tout de sa somptueuse beauté. Oui, se serait désormais son nouveau chez soi, il trouverait sans aucun doute une maison libre ou s'en ferait fabriquer une pour l'arrivée de son fils Lucius âgés de 2 ans et de sa douce Ilithya qui portait son deuxième enfant

a.d. III Non. Augustus 717 AUC
Les épées s'entrechoquèrent et se repoussèrent une fois de plus. L'adversaire se faisait de plus en plus pressant m'obligeant à reculer. Je sentis alors la présence du pilier derrière moi, si je ne voulais pas perdre aujourd'hui je devais me sortir de cette situation. Je me jetai sur ma droite, roulant au sol sur quelques mètres avant de me relever tandis que mon opposant s'attaquait déjà au troisième adversaire. Je les regardais de loin, reprenant ma respiration, adossé à la fontaine au centre du jardin. J'empoignai alors mon arme pour revenir dans la mêlée, mon premier coup fut facilement paré par l'un de mes adversaires. Je feintai alors un coup à gauche avant de finalement porter mon attaque sur le flanc droit de mon opposant le plus proche. Désorienté par la feinte, il parvint toutefois à parer l'attaque en agitant son arme au hasard autour de lui, les lames s'entrechoquèrent et je sentis la pression qu'il mettait pour détourner la trajectoire de ma fidèle "inflammátum", le nom que j'avais donné à mon épée en bois. Le troisième concurrent se précipita alors sur moi, je n'eus pas le temps de redresser mon arme pour parer et n'eus d'autre choix que d'esquiver son offensive en me projetant en arrière. Je me retrouvai dans l'atrium de la villa étalé sur le sol. Mes deux frères, Lucius l'aîné et Vibius mon jumeau s'étaient désormais alliés pour me vaincre moi. Je me relevai aussi vite que possible mais il était déjà trop tard, le duo fondit sur moi et je sentis l'arme en bois de Vibius atteindre ma jambe gauche, bientôt suivit par celle de Lucius dans les côtés...les rires de mes frères arrivèrent vaguement à mes oreilles tandis que la douleur des coup s'atténuait peu à peu. Les rires cessèrent soudain tandis qu'une voix grave et autoritaire se fit entendre.
"Vibius, Lucius, Numérius! Venez embrasser un vieux soldat."
"Pater!" Nous nous écriâmes.
Cela faisait presqu'un an qu'il était parti et nous l'attendions impatiemment pour qu'il nous raconte encore les récits de ses voyages.
Mon préféré était celui où il avait sauvé la vie de son centurion Caius Licinius Murena. Ce dernier avait tenté une attaque audacieuse en Germanie contre un adversaire deux fois supérieur en nombre. Le centurion avait magnifiquement tendu un piège à ses adversaires en leur faisant miroiter une attaque facile contre seulement une petite dizaine d'hommes et avait patiemment attendu le moment propice pour refermer le piège et entourer les barbares. La bataille fut âpre et le centurion s'était retrouvé en mauvaise posture face à quatre adversaire, heureusement Publius était venu à son secours et à eux deux, ils étaient finalement arrivés à bout de leurs opposants. Ce jours là, tous les Germains furent tués et seul une vingtaine de romains quittèrent ce monde.
Pater avait encore des centaines de récits à nous raconter mais il voulait également nous enseigner les différentes stratégies et techniques militaires. Nous nous entraînions à former une formation en tortue, impénétrable pour les flèches, lorsqu'il hurlait "Testudinem formate!" ou encore une formation en coin, pour transpercer les lignes ennemies, au "Cuneum formate!". Nous adorions jouer au parfait militaire et, nous voyant si discipliné et fasciné, Pater nous entraînait au lancer de javelot où mon frère Lucius excellait.

a.d. IV Kal. Februarius 719 AUC
"C'est celle-ci?"
Voilà maintenant plusieurs jours que Pater était repartit au front. Ma mère Ilithya, une des nombreux médecins d'Alexandrie, m'avait réquisitionnée pour l'aider dans son travail.
"Oui, du millepertuis, exactement ce qu'il me fallait. Apportes-en moi vite!"
L'amphore remplit d'une huile rouge sous le bras, je me dirigeait vers l'homme allongé sur le sol, gémissant de douleur, une grosse entaille tout le long du bras gauche. Ilithya étala l'huile le long de la plaie tout en m'expliquant les futurs effets.
"Tu vois Numérius, cette huile est fait à partir de millepertuis perforé, une plante aux belles fleurs jaunes, que l'on fait macérer plusieurs semaines dans de l'huile d'olive pour en faire ressortir l'hypéricine qui a entre autres de fortes propriétés cicatrisantes et qui donne cette coloration rouge à l'huile. Tu verra, demain Manius se sentira déjà mieux et sa plaie aura bien cicatrisée..."
Les cris de douleurs que poussait le dénommé Manius à intervalles réguliers me firent penser le contraire mais j'ai été forcé de constater que ma mère avait raison. Le lendemain, bien que l'entaille n'est pas été entièrement guérie, une bonne vingtaine de centimètre avait bien cicatrisé.

Kalendis October 721 AUC
Père avait rejoint l'armée d'Octave... C'est en tout cas sous ce prétexte que les hommes qui avaient envahi notre maison avaient égorgé mon frère Vibius et ma mère Ilithya. J'aurai été le prochain sur la liste sans l'intervention de Lucius avec qui j'essayais vainement de repousser nos assaillants avec les épées en bois de notre enfance. Nous combattions dos à dos face à des ennemis de plus en plus nombreux, une dizaine peut être plus... J'entendais mon cœur battre la chamade dans ma poitrine, la sueur dégoulinant sur mon corps, mon visage et mes yeux commençaient à brouiller ma vision. Je n'avais jamais eu aussi peur de ma vie !
L'arme en bois que j'agrippais de toutes mes forces se réduisait à vu d'œil sous les coup du métal de mes adversaire... Je ne tiendrais plus longtemps sur ce rythme, il me fallait tenter quelque chose si je voulais survivre. Lucius comprit sans doute mes intentions puisqu'il se jeta sur la droite déséquilibrant l'homme qui l'attaquait qui s'écroula juste derrière moi. En une fraction de seconde je lâchais ce qu'il restait de mon arme et esquivant le coup de la brute qui me faisait face, j'attrapais son bras armé et l'accompagnais pour éventrer son compagnon au sol avant de lui subtiliser son épée pour lui faire subir le même sort. Je lançais alors l'arme du second bonhomme à mon frère et un nouveau combat commençait, à armes égales cette fois-ci. Ils avaient peut être le nombre mais nous avions le talent, les années d'entraînement entre nous nous avaient permis d'être largement au-dessus de la moyenne les armes à la main et nous le prouvions en cet instant. J'avais récupéré un nouveau glaive dans les mains ensanglantées d'une de mes victimes et, tel un grand dimachère, je réduisais désormais mes adversaires au silence avec deux armes. Lucius de son côté affrontait des adversaires deux fois plus nombreux que les miens et du coin de l'œil je le regardais massacrer, déchiqueter au fils de son épée en beuglant comme une bête enragée. Soudain, une lame atteignit sa jambe droite et il tomba à genoux, ses hurlements de douleur augmentèrent encore plus le volume sonore de la pièce. Il ne restait plus que deux agresseurs prêts à le décapiter, je me mis à courrir aussi vite que possible vers le nain trapu qui élevait sa hache au dessus de la tête de Lucius... La lame s'enfonça dans la chair, déchiquetant les os et faisant jaillir l'hémoglobine qui se répandit sur tout ce qui entourait le massacre dans un rayon de deux mètres... Je laissai le glaive bien enfoncé dans le corps du gnome et, après un rapide coup d'œil vers le dernier ennemi rescapé qui prenait ses jambes à son cou, je commençai à regarder la blessure de mon frère. L'entaille était profonde mais nous devions partir vite car d'autres tueurs allaient arriver. Je couru chercher l'amphore d'huile rouge qu'Ilithya utilisait beaucoup pour aider la cicatrisation, j'en étalai toute une amphore sur la blessure de Lucius avant de le mettre sur mes épaules pour fuir cet ville direction Pompei où notre oncle Gaius nous accueillerait à bras ouverts.

a.d. VI Id. November 721 AUC
Cela faisait plusieurs semaines que nous étions partis d'Alexandrie. Un marchand avait accepté de nous embarquer pour quelques sesterces et nous avait débarqué sur le port de Surrentum à une vingtaine de kilomètres de Pompei. La blessure de Lucius avait entièrement cicatrisé grâce à mes nombreuses prières pour la déesse Angita et nous venions de louer une chambre dans la première auberge au moment où je réalisai enfin. Ma mère, mon frère étaient morts! Je ne les reverrais jamais! Me remémorant les bons moments passés avec eux, je ne pus m'empêcher d'éclater en sanglots...tout ça à cause de mon père qui avait voulu suivre ses convictions politiques au lieu de protéger sa famille... Tentant tant bien que mal de retrouver mon calme, je m'endormai lentement avec mes souvenirs d'Alexandrie.
***
Gaius nous accueillit à bras ouvert mais pleura très vite lorsqu'on lui apprit les derniers événements. Paysan de son état, Gaius était devenu l'un des plus grand vignerons de cette région réputée pour ses bons vins, il était propriétaire d'une immense ferme en dehors de la ville, à environ un kilomètre de la porte de Stabies.

prid. Non. Maius 722 AUC
Lucius était encore allé se saouler à l'auberge de Kaeso Ausonius Faustus, voilà maintenant plusieurs mois qu'il vit quasiment là bas. Nous avions tous du mal à faire notre deuil mais c'était encore plus compliqué pour Lucius qui semblait être devenu quelqu'un d'autre. Il buvait toute la journée pour oublier et heureusement que Kaeso coupait son vin avec de l'eau sinon je ne savais pas s'il serait toujours vivant aujourd'hui. L'aubergiste ne faisait sûrement pas ce geste par pure bonté (en était-il seulement capable?) mais plutôt par profit, il croyait sans doute que je ne le voyais pas mais il ne savait pas à quel point j'appréciais sa cupidité et son manque de moral dans ces moments là. Je l'observais parfois débitant son discours habituel aux nouveaux arrivants, les saoulants jusqu'à ce qu'ils ne puissent même plus se rappeler de leur nom et les détroussant avec autant d'ardeur qu'il les avait fait boire, un petit sourire se laissait alors entrevoir sur mon visage, accompagné quelques fois d'un rire timide.

Kal. Augustus 723 AUC
Lucius travaillait dur dans les vignes avec mon oncle et son fils Appius, depuis que j'avais réussi à le sortir de la taverne je retrouvais mon frère que je croyais disparu. Moi j'étais tranquillement assis dans la cours de la terrasse, Nubia, une jeune esclave de Gaius vint m'apporter de l'eau, le soleil tapait très fort en cette période de l'année. Flavia, la femme de Gaius et donc ma tante, était restée à l'intérieur, à l'ombre car elle ne supportait pas la chaleur. Je vis Gaius venir me voir, ruisselant de sueur, il me rappelait mon père, sa démarche assurée et autoritaire, mon père d'ailleurs que je n'avais toujours pas vu depuis plus de 3 ans... Était-il mort? Les souvenirs de ma mère et de mon jumeau me revinrent alors en mémoire, je ressentis une douleur dans tout mon corps et Gaius avait dû comprendre ce que je ressentais puisqu'il m'incita à accepter ces souvenirs, à ne plus lutter contre-eux, une petite larme commença à couler sur ma joue droite que je m'empressai d'essuyer. Gaius m'entraîna alors sur le chemin conduisant aux murs de Pompei, je le suivis sans poser de questions.
***
Il m'entraîna finalement à l'auberge de Kaeso, où il essaya de m'expliquer autour d'un verre de vin que je devrai me trouver un emploi, un travail pour pouvoir vraiment tourner la page comme le faisait Lucius en aidant aux vignes. Il avait sans doute raison, les souvenirs funestes sont encore trop présents autour de moi...
***
"Alors comme ça tu veux être légionnaire mon p'tit gars...?"
Le borgne assis en face de moi venait de me poser une question tellement évident, pourquoi serais-je là sinon pour m'engager?
"Oui! Je veux servir la gloire de Rome!"
Répondis-je sans hésiter, j'avais bien préparé cette phrase sur le chemin pour avoir l'air de la réciter instinctivement lors de ce genre de situation, en vérité je voulais suivre les pas de mon père qui bien qu'étant indirectement responsable de la mort de ma mère et de mon frère restait toujours l'homme que j'avais admiré toute mon enfance. Mon interlocuteur me dévisagea longuement de la tête au pieds avec son œil valide avant de crier quelques mots à l'un des soldats à côté de lui qui s'éclipsa et revint quelques secondes plus tard les bras chargés.
"Tu es engagé, voilà ton équipement mon gars et bienvenue dans la légion!"
Après une rapide poignée de main avec le recruteur qui avait une poigne autoritaire mais également les mains très moites, je ne pu m'empêcher d'essuyer ma main sur mes habits alors qu'on me présentait déjà mon attirail de soldat. En plus de l'indispensable gladius dont on me certifia qu'il provenait d'Espagne, là où étaient forgés les meilleurs glaives, j'obtins deux lances, la hasta et le pilum, on lançait généralement ce dernier sur les ennemis alors que le premier servait à les embrocher au corps-à-corps. Pour me protéger, j'avais désormais un casque, une armure et un bouclier. Me voilà désormais dans la grande légion romaine...

Idibus December 724 AUC
L'entraînement intensif était bien plus dur que je ne l'aurais imaginé. Nous nous exercions jusqu'à 17h par jour, les humiliations étaient fréquentes pour tester notre discipline mais je ne faiblissais pas... J'étais l'un des rares qui paraissaient imperturbables face à la discipline de fer imposée. Je sortais vainqueur de la grande majorité de mes duels et me révélais comme un expert en roublardise au combat.
"Numérius, j'ai une affectation pour toi!"
Enfin! Je me précipitai vers mon centurion instructeur laissant sur place mon adversaire du jour pour recevoir mon affectation, j'espérais être envoyé aux alentours de Pompei...

Je ne pouvais rêver mieux, après quelques longs mois à Rome me voilà finalement de retour à Pompei où je retrouve mon frère et mon oncle qui m'hébergera avec grand plaisir. Garde du corps de la fille du légat, un poste à hautes responsabilités pour une jeune recrue, Caius s'était peut être souvenu du nom de mon père mais cela j'en doute fort, je ne peux que remercier la chance et les dieux pour cela...


Dernière édition par Numerius Petronius le Mer 26 Fév - 17:51, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 26/09/2013
₪ Ecrits : 759
₪ Sesterces : 57
₪ Âge : 19 ans
₪ Fonction & Métier : Patricienne de la maison Claudii, et future épouse de Marcus Pompeius


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Sic iutr ad astra
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Fiancée
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Mar 1 Oct - 22:49

Bienvenue jeune légionnaire

__________________________


« SPOILED, SELFISH LITTLE CHILD, WENT OUT TO PLAY OUT IN THE WILD. FOUND YOU SHAKING LIKE A LEAF UNDERNEATH YOUR FAMILY TREE. YOU COULD NEVER LIVE OUT IN THE OPEN, REGRETTING EVERY WORD YOU'VE SPOKEN. YOU KEEP BEGGING FOR FORGIVENESS, BUT YOU DON'T THINK YOU'VE DONE WRONG. YOU'VE BEEN OUT CRYING OUT FOREVER, BUT FOREVER'S COME AND GONE. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 01/10/2013
₪ Ecrits : 242
₪ Sesterces : 0
₪ Âge : 39 ans
₪ Fonction & Métier : Dominus gregis


Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Mar 1 Oct - 22:50

Bienvenue sur le forum ! Ravie de t'y retrouver !
Et bien, tu commences en beauté !

Néanmoins, il y a deux points dans ton profil qui vont très certainement poser problème. Ton pseudo devrait être Numerius Petronius Vospicus, et non LANESTHESISTE. Si c'est ton pseudo sur la toile, il devra être justement à la place où tu as mis le nom de ton personnage. Il faut aussi que tu te mettes un avatar à la bonne taille.

Si tu es perdu, n'hésite pas à demander un parrain ou une marraine ici : http://pompei-rpg.forumactif.com/t708-etre-parraine-pour-plus-etre-toute-seule

N'hésite pas à contacter le staff si tu as la moindre question !

__________________________

C’est Electre qui parle. Au cœur de l’obscurité. Sous le soleil de la torture. Aux métropoles du monde. Au nom des victimes. Je reprends le monde auquel j’ai donné naissance. Je l’ensevelis dans ma honte. A bas le bonheur de la soumission. Vive la haine, le mépris, le soulèvement, la mort.
le contraire de un
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://derouleurdepensees.tumblr.com/



Invité



Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Mar 1 Oct - 22:56

Bienvenue plus officiellement !! o/

L'avatar doit faire 200 px sur 320 px. Si tu ne sais pas ou en trouver sur le net tu peux aller faire une petite demande dans la partie graphisme, tout en bas du forum. Sûr qu'un petit membre qui a 10 minutes sera content de t'en faire un Very Happy

Bonne chance pour la suite Numerius !
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Mar 1 Oct - 23:52

Bienvenue a toi jeune légionnaire !
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 17/03/2013
₪ Ecrits : 8592
₪ Sesterces : 193
₪ Âge : 20 ans
₪ Fonction & Métier : patricienne, princesse des vipères, complotteuse professionnelle et fille à papa


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Pour leurrer le monde, ressemble au monde ; ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: who needs a heart when a heart can be broken ?
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Mer 2 Oct - 8:17

Bienvenue cheers
Bon courage pour ta fiche, et si tu as des questions, n'hésite surtout pas à nous les poser Wink

__________________________


signa by beylin
adoptez la lici-attitude Lunettes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Mer 2 Oct - 8:24

Bienvenue ^^ Il est chouette ton début de fiche, hâte de la lire en entier ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 02/05/2013
₪ Ecrits : 786
₪ Sesterces : 0
₪ Âge : 25 ans
₪ Fonction & Métier : Rétiaire chez Lucretius


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: La dignité une fois perdue ne se récupère jamais.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Tout va bien, merci.
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Mer 2 Oct - 9:12

Bienvenue à toi ! cheers

Tu commences déjà parfaitement bien on dirait Please

Si tu as des questions ou des soucis n'hésite pas à venir trouver un des membres du staff Smile

Bon courage pour la fin, hâte d'avoir le feu vert pour pouvoir dévorer tout ça Yaaa


__________________________

Ne parie jamais contre moi,
à moins d'envier mon sort.





Récompenses aux Césars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 09/09/2013
₪ Ecrits : 2309
₪ Sesterces : 134
₪ Âge : 15 ans
₪ Fonction & Métier : serveuse à l'auberge de famille


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur:
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Mer 2 Oct - 10:18

Bienvenue parmi nous !

__________________________

Never Surrender
Do you now what it's like when You're not who you wanna be Do you know what it's like to Be your own worst enemy Who sees the things in me I can't hide Do you know what it's like, To wanna surrender


Mes Césars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 01/10/2013
₪ Ecrits : 1539
₪ Sesterces : 176
₪ Âge : 20
₪ Fonction & Métier : soldat/garde du corps de Licinia Domitia


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Your lesson well learned. Imperator
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Une certaine brune occupe ses pensées...
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Mer 2 Oct - 14:38

Merci à tous Sourire 

__________________________

ω We shall defend our land whatever the cost ω




4ème cérémonie des Césars :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 26/05/2013
₪ Ecrits : 2156
₪ Sesterces : 59
₪ Âge : 41 ans
₪ Fonction & Métier : Reine des Vipères et femme d'affaires


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Chaque miette de vie doit servir à conquérir la dignité.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Veuve et amante de Publicola
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Mer 2 Oct - 18:31

Une entrée en beauté, très cher ! Mes félicitations !
J'espère te croiser aux détours d'un RP !  

__________________________

Si mon sexe me refuse les ambitions qui me dévorent, laisse ma haine et ma soif de pouvoir servir ton ascension. Que ma rage te hisse aux sommets qui me sont interdits et fais qu'en ta réussite je trouve ma consécration. Deviens homme de lumière, je reste femme de l'ombre. Mais brille pour nous deux car la vipère gronde... Son venin te servira tant que tu tiendras parole.  

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Mer 2 Oct - 18:42

Encore un jeune homme que je vais pouvoir dévergonder. Lunettes

Bienvenue, beau brun et n'hésite pas à venir frapper à ma porte dans tes moments de solitude. pervers
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Jeu 3 Oct - 9:16

J'aime trop ton avatar !

Bienvenue sur le forum Bwa 
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 01/10/2013
₪ Ecrits : 1539
₪ Sesterces : 176
₪ Âge : 20
₪ Fonction & Métier : soldat/garde du corps de Licinia Domitia


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Your lesson well learned. Imperator
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Une certaine brune occupe ses pensées...
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Jeu 3 Oct - 15:40

Merci! Very Happy 
Quelqu'un serait intéressé par un lien? Et ayant une idée de RP?

__________________________

ω We shall defend our land whatever the cost ω




4ème cérémonie des Césars :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/05/2013
₪ Ecrits : 2398
₪ Sesterces : 59
₪ Âge : 42 ans
₪ Fonction & Métier : Duumvir


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Verba volant, scripta manent.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Époux de la louve et amant de la vipère.
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Jeu 3 Oct - 18:07

Bienvenue à toi légionnaire qui tisse ta toile Razz
Je vois que tu as choisi le borgne : je m'en rapprocherai bientôt moi aussi, malgré le fait qu'il m'horripile, par l'intermédiaire de sa fille, j'aimerais donc que nous ayons un lien tous les deux Wink

__________________________


Césars:
 

Mes enfants me font tourner en bourrique...:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 01/10/2013
₪ Ecrits : 1539
₪ Sesterces : 176
₪ Âge : 20
₪ Fonction & Métier : soldat/garde du corps de Licinia Domitia


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Your lesson well learned. Imperator
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Une certaine brune occupe ses pensées...
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Jeu 3 Oct - 18:25

Le borgne scratch j'ai dû louper quelque chose hem 
En tout les cas, ça sera avec plaisir. Tu as une idée pour le type de lien?

__________________________

ω We shall defend our land whatever the cost ω




4ème cérémonie des Césars :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 26/09/2013
₪ Ecrits : 759
₪ Sesterces : 57
₪ Âge : 19 ans
₪ Fonction & Métier : Patricienne de la maison Claudii, et future épouse de Marcus Pompeius


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Sic iutr ad astra
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Fiancée
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Jeu 3 Oct - 18:36

Le Borgne, ce doit être Caius Licinius Murena Wink

__________________________


« SPOILED, SELFISH LITTLE CHILD, WENT OUT TO PLAY OUT IN THE WILD. FOUND YOU SHAKING LIKE A LEAF UNDERNEATH YOUR FAMILY TREE. YOU COULD NEVER LIVE OUT IN THE OPEN, REGRETTING EVERY WORD YOU'VE SPOKEN. YOU KEEP BEGGING FOR FORGIVENESS, BUT YOU DON'T THINK YOU'VE DONE WRONG. YOU'VE BEEN OUT CRYING OUT FOREVER, BUT FOREVER'S COME AND GONE. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/05/2013
₪ Ecrits : 2398
₪ Sesterces : 59
₪ Âge : 42 ans
₪ Fonction & Métier : Duumvir


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Verba volant, scripta manent.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Époux de la louve et amant de la vipère.
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Jeu 3 Oct - 18:43

Citation :
Le borgne assis en face de moi venait de me poser une question tellement évident, pourquoi serais-je là sinon pour m'engager?
Peut-être que c'est moi qui ait mal compris mais je croyais que ton légat était Coclès et donc que tu étais plus ou moins le garde du corps d'Aelia...

__________________________


Césars:
 

Mes enfants me font tourner en bourrique...:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 01/10/2013
₪ Ecrits : 1539
₪ Sesterces : 176
₪ Âge : 20
₪ Fonction & Métier : soldat/garde du corps de Licinia Domitia


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Your lesson well learned. Imperator
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Une certaine brune occupe ses pensées...
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Jeu 3 Oct - 18:49

Ah non Razz 
Le borgne était juste pour faire vétéran, costaud... C'était seulement le recruteur Razz 
Je suis le garde de Licinia si elle veut toujours de moi dans ses pattes

__________________________

ω We shall defend our land whatever the cost ω




4ème cérémonie des Césars :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/05/2013
₪ Ecrits : 2398
₪ Sesterces : 59
₪ Âge : 42 ans
₪ Fonction & Métier : Duumvir


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Verba volant, scripta manent.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Époux de la louve et amant de la vipère.
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Jeu 3 Oct - 19:04

Ok, je vais retourner me coucher, ou plutôt y aller  d'urgence
Pardon pardon Razz

Alors garde de Licinia nous fait un lien tout trouvé vu que je la rencontre plutôt régulièrement pour comploter. Il se peut donc, si tu es son garde de confiance, que nous nous soyons croisé. Sinon, il faudra que nous soyons liés via mon fils (Fortunato) que tu peux avoir rencontré également vu qu'il est dans l'armée. Bref, un truc dans le genre, à voir tes idées Wink

__________________________


Césars:
 

Mes enfants me font tourner en bourrique...:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Jeu 3 Oct - 21:43

Tu sens bon le sable chaud, dis ? Please

Hem. Bienvenue parmi nous !

Et si tu veux un lien, moi aussi je suis en affaires avec Lici... Et peut-être avec toi, bientôt. Lunettes
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 01/10/2013
₪ Ecrits : 1539
₪ Sesterces : 176
₪ Âge : 20
₪ Fonction & Métier : soldat/garde du corps de Licinia Domitia


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Your lesson well learned. Imperator
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Une certaine brune occupe ses pensées...
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Jeu 3 Oct - 22:05

Lucius: pour Fortunato ça risque d'être compliqué car je viens d'entrer dans l'armée depuis peu (1 an environ) et je suis resté la majorité du temps en entraînement à Rome...
Pareil pour être le garde "de confiance" puisque ça fait seulement quelques mois que je suis à son service mais ça reste plus probable, à voir avec Licinia.
Sinon, en dernier recours et si tu es un grand consommateur de vin  mon oncle (PNJ) est vigneron on aurait pu se croiser lors d'une livraison...

Cnaeus: je suis partant à 100% et le mot "affaire" est très vaste Razz 

__________________________

ω We shall defend our land whatever the cost ω




4ème cérémonie des Césars :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/05/2013
₪ Ecrits : 2398
₪ Sesterces : 59
₪ Âge : 42 ans
₪ Fonction & Métier : Duumvir


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Verba volant, scripta manent.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Époux de la louve et amant de la vipère.
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Sam 5 Oct - 9:19

Je vais réfléchir, histoire de voir comment nous aurions pu nous croiser. Je ne suis pas grand consommateur de vin mais la villa des Mystères en stocke pas mal vu qu'elle est toujours pleine de monde.

__________________________


Césars:
 

Mes enfants me font tourner en bourrique...:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 21/08/2012
₪ Ecrits : 4266
₪ Sesterces : 224
₪ Âge : 27 ans
₪ Fonction & Métier : Gladiateur pour la maison Lucretius


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: I commit my flesh, my mind, my will to the glory of this ludus and the commands of my master, Lucretius. I swear to be burned, chained, beaten or die by the sword for honour in the arena.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Il se comporte étrangement à chaque fois qu'il apperçoit ses deux yeux vairons...
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Dim 6 Oct - 8:39

Ave!!! cheers

Tout d'abord je tiens vraiment à te présenter mes excuses, mais je n'ai pas pu passer plus tôt... Sad Quoiqu'il en soit lire ta fiche a été un véritable régal, d'une part car elle est très travaillée et bien soignée, d'autre part car ta plume est très agréable! Wink On voit que tu maitrises bien ton personnage et je comprends que tu y tiennes autant! Coeur

Caius est ravi d'avoir un jeune Romain si vaillant sous son toit! cheers A condition que tu ne fasses pas comme un précédent garde et que tu prennes ta mission de garde du corps trop à coeur... XD PTDR
Bref je te pré-valide avec grand plaisir, ce qui signifie que tu peux ouvrir tes liens, recenser ton avatar et commencer à flooder gaiement avant qu'une de mes collègues ne te valide définitivement! I love you

__________________________



Priam dit bonjour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 17/03/2013
₪ Ecrits : 8592
₪ Sesterces : 193
₪ Âge : 20 ans
₪ Fonction & Métier : patricienne, princesse des vipères, complotteuse professionnelle et fille à papa


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Pour leurrer le monde, ressemble au monde ; ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: who needs a heart when a heart can be broken ?
Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus Dim 6 Oct - 21:38

Désolée de t'avoir fait tant attendre :boite:J'espère que je saurais me faire pardonner Pervers2

Comme ma collègue, j'ai adoré lire ta fiche Please Tu as un style très agréable et j'ai beaucoup aimé l'attentions que tu portes aux détails Coeur 
Bref, je ne vais pas m'étendre plus longtemps, voilà un personnage très prometteur, et j'espère qu'on va bien s'amuser tous les deux XD Je te valide Content

__________________________


signa by beylin
adoptez la lici-attitude Lunettes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: Numerius Petronius Vopiscus

Revenir en haut Aller en bas
 

Numerius Petronius Vopiscus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Numerius Petronius Vopiscus
» [Flashback] In vino veritas (Ausonius Niger et Numerius Petronius Vospicus)
» Tu auras beau soigner au mieux un serpent, à sa première fureur, tu recevras ta rétribution. ₪ pv numerius petronius
» Numerius - Le guerrier craint plus les griffes que les rugissements du tigre
» Exemple : Numerius, de la Maison Bosinagus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POMPEII, TERRA DEORUM ₪ :: Population recensée-