Pompeia Virginia - le retour de la vierge



POMPEII, TERRA DEORUM ₪ :: Population recensée
Partagez | 
Patricien
Mer 19 Aoû - 10:38
Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 18/08/2015
₪ Ecrits : 16
₪ Sesterces : 41
₪ Âge : 16 ans
₪ Fonction & Métier : Vestale

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Je ne sais pas si je suis féministe, je sais que c'est ainsi que l'on me nomme à chaque fois que je refuse d'être traitée comme un paillasson!
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Le coeur n'importera jamais plus que l'honneur
Voir le profil de l'utilisateur

 
Pompeia Virginia
incarné(e) par Saoirse Ronan
Ave, étranger ! Je suis Pompeia Virginia, fils/fille de Lucius Pompeius Publicus. Né(e) à Pompéi, il y a 16 ans, je suis d'origine romaine. La déesse Fortune a fait de moi une(e) patricienne et j'ai pour famille/maître(sse) la famille Pompéi.


Plus de 2000 ans plus tard, c'est Morena ou Laeti selon les forums qui m'incarne. Qui es-tu ? je suis toujours la même qui était là lors de la fondation du forum. J'ai dû vous quitter par manque de temps mais je n'ai pu m'y résoudre définitivement. Maintenant que j'ai du temps, je vous retrouve.
Je me sens perdu et j'aimerais bien avoir un parrain ou une marraine : OUI [ ] / NON [X] (cochez la réponse souhaitée). Pour plus d'infos sur le parrainage, c'est ici.
Si je venais malheureusement à quitter le forum, j'accepte [X] que mon personnage soit adapté en scenario / [] que le staff le fasse disparaître de Pompéi par mort ou départ  et ce pour permettre à mes liens importants de ne pas être gênés. Mais ça n'arrivera pas.

© crédit gif

Pompéi & moi
mon opinion, mes croyances, mes ambitions
→ Ce que je pense de Pompéi
Le moins que l’on puisse dire sur Virginia, c’est qu’elle a toujours vécut dans les quartiers privilégiés. Dans la mesure où la ville porte le nom de sa famille, elle s’est dit qu’il était de son devoir de montrer le bon exemple, qu’elle faisait partie de l’élite. Lorsqu’elle n’était que Pompeia Minor, elle ne fréquentait que les patriciens. Depuis qu’elle est devenue vestale, elle voit le monde de la plèbe d’un tout autre œil. Jusque-là, elle ne les considérait que comme des ruffians dont la vie n’avait pas beaucoup d’intérêt. Mais maintenant, elle découvre des hommes et des femmes avec une vie et une personnalité. Elle n’est pas leur amie et ne supporte pas de familiarités de leur part mais elle les observe avec une curiosité presque scientifique. Elle s’est mise à en faire autant avec les gens qu’elle fréquentait depuis son enfance. Son statut de vierge sacrée lui permet de faire une analyse sociologique de la ville et de ses habitants tout en restant à distance.

→ Ce que je pense de la politique
La politique a toujours fait partie intégrante de la vie de sa famille étant donné la position de son père. Depuis toute petite, Virginia s’est comportée avec honneur afin de ne jamais jeter l’opprobre sur sa famille. Elle écoutait toujours d’une oreille attentive les conversations de son père avec ses amis, sans jamais comprendre pourquoi la politique était une discipline réservée aux hommes. C’est probablement cet intérêt qui a motivé sa décision de devenir vestale, contre l’avis de son père : elle ne désirait pas rester une figurante soumise à son mari et ne s’occupant que de courses et de ménage. L’influence que confère son statut de vestale lui permet d’être un atout majeur pour sa famille et elle apprécie cela au plus haut point.
 
→ Ce que je pense des jeux
Virginia n’a aucun goût pour les jeux du cirque. Elle supporte sans aucun problème la violence et le sang mais les trouve totalement dénués d’intérêt. Elle ne se rend au cirque que si vraiment les convenances l’exigent mais sinon, elle s’en passe allègrement. A ces yeux, les gladiateurs ne valent pas mieux que les bêtes sauvages et elle ne cherche absolument pas leur compagnie, à moins d’y être obligée.

→ Mes souhaits, mes rêves, mes ambitions
Normalement, une jeune femme bien née comme elle devrait rêver à un bon mari, un doux foyer et une marmaille grouillante qui lui donnerait satisfaction pour ses vieux jours. Il s’agit pourtant d’un des pires cauchemars de Virginia. Voir une femme totalement soumise à son mari sans jamais pouvoir donner son opinion provoque en elle une réaction épidermique. Devenir vestale lui a conféré un certain pouvoir, et elle ne le déteste pas. Elle aime l’indépendance, le respect et l’influence qu’il lui donne. Elle ne cherche pas spécialement la célébrité, mais veut continuer à œuvrer dans l’ombre afin de servir sa famille, en femme libre.

→ Ma pire crainte
Sous ses airs froids, Virginia aime sa famille par-dessus tout, ainsi qu’une ou deux sœurs vestales – femmes partageant sa liberté et la comprenant donc mieux que quiconque – et, bien qu’elle n’en parle jamais, elle ne supporterait pas le fait qu’il leur arrive quelque chose. La seule fois où elle a d’ailleurs perdu son sang-froid est après que la colère des dieux se soit abattue sur Pompéi peu de temps auparavant. L’idée d’avoir pu perdre l’une de ces personnes dans cette tragédie l’avait plongée dans un état de panique. Mais elle n’aime pas parler de ces choses-là : elle préfère être vue comme une personne froide totalement maîtresse d’elle-même.

→ Heureusement, les Dieux veillent sur moi.
On pourrait penser que Virginia est quelqu’un de très pieux. Certes, elle l’est mais à sa manière. Bien sûr, elle croit aux Dieux et elle les respecte. D’ailleurs quand l’un d’eux se manifeste, elle sait qu’il faut L’écouter et Lui obéir. Et puis, une offrande Leur fait toujours plaisir alors il ne faut pas hésiter à en faire une ou deux par an afin qu’Ils veillent sur elle. Mais elle pense que beaucoup des rites et fêtes ne sont que des superstitions purement humaines qui n’ont absolument aucun intérêt pour les Dieux. Rien ne vaut une connexion directe par la prière, cela lui semble moins hypocrite qu’une fête obligatoire. Elle apprécie par-dessus tout les déesses vierges comme Vesta – bien entendu – mais aussi Diane et Minerve.

→ Ce que je pense du "Fils de l'Etna" et de sa révolte
Des esclaves qui se révoltent afin d’échapper à leur condition ? Oui, elle peut comprendre, après tout, elle-même est devenue vestale afin d’échapper à une condition de femme mariée. Mais ils menacent sa ville et le pouvoir de sa famille. Aussi est-elle sans pitié : il faut arrêter ces barbares quel qu’en soit le moyen et faire un exemple avant que d’autres n’aient l’idée de faire pareil.
 
© fiche par indi & born.to.die


La femme pure




Dernière édition par Pompeia Virginia le Sam 22 Aoû - 12:20, édité 2 fois
Patricien
Mer 19 Aoû - 10:39
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 18/08/2015
₪ Ecrits : 16
₪ Sesterces : 41
₪ Âge : 16 ans
₪ Fonction & Métier : Vestale

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Je ne sais pas si je suis féministe, je sais que c'est ainsi que l'on me nomme à chaque fois que je refuse d'être traitée comme un paillasson!
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Le coeur n'importera jamais plus que l'honneur
Voir le profil de l'utilisateur

 
mon histoire
" une petite citation "
Si, par les temps qui courent, à Rome il est de mauvais ton d’annoncer son appartenance à la famille des Pompéii, dans la ville à laquelle cette illustre famille a donné son nom, les choses sont bien différentes. Au pied de l’Etna, il fait bon vivre lorsque l’on en fait partie : l’argent et le pouvoir ne manquent pas, rien ne semble vouloir troubler l’ordre actuel des choses.

Lorsque l’on croise aujourd’hui Pompeia Virginia, cette longue jeune fille svelte, calme et bienveillante sous son teint de porcelaine, il est difficile d’imaginer qu’elle fut un bébé joufflu tout rose, criant en permanence pour réclamer de l’attention. En effet, Bébé Pompeia Minor ne supportait pas de rester seule dans une pièce, elle voulait sentir tout le temps ne fut-ce que la présence de sa sœur Aurea, à peine un an son aîné. Comme cela risquait de la rendre capricieuse et difficile, sa mère prit le parti de la laisser pleurer afin qu’elle s’habitue à la solitude et transmis le mot aux esclaves de la maison. Au début, la petite Minor refusa de se laisser ainsi abandonner et pleura, hurla tant qu’elle put et il en fut ainsi pendant une moisson entière. Cela brisait le cœur de Lupida mais elle tint bon, persuadée d’agir pour le bien de sa fille.  Puis, tout aussi brusquement que l’avait été son sevrage, Minor se calma. Elle comprit rapidement qu’on ne lui accordait de l’attention que quand elle ne pleurait pas et, depuis ce jour, les larmes roulent rarement sur ces joues de porcelaine. Elle cessa même de jouer bruyamment, restant calmement dans un coin, observant le monde qui l’entoure avec beaucoup d’attention. Tout le monde se félicita du résultat et la petite grandit calmement et sans vagues.

Minor fut une petite fille calme, préférant le calme qui seyait aux jeunes filles bien élevées – ainsi que le lui avait dit son esclave. Elle ne fut ni malheureuse ni amorphe, elle aimait sa famille, jouait beaucoup avec sa sœur, mais quand ses parents recevaient des amis, elle aimait venir écouter parler les amis de son père. Avec Aurea, elles se disaient qu’elles les espionnaient. Minor apprit rapidement qu’elle faisait partie d’une famille prestigieuse et comprit donc qu’il fallait qu’elle montre l’exemple afin de préserver l’honneur de sa famille. Elle était toujours irréprochable en public, parlant peu aux adultes mais les écoutant beaucoup. Ceux-ci trouvaient cela touchant et parlaient franchement, persuadés qu’une petite fille ne pourrait comprendre leur conversation, mais à force de les écouter, Minor finissait par comprendre plus de choses que ce qu’ils pouvaient croire.

Pour qu’une jeune fille patricienne réussisse sa vie lui avait-on dit depuis l’enfance, il fallait qu’elle fasse un beau mariage. Avec Aurea, elles s’étaient imaginées en train de diriger une maisonnée, leurs poupées jouant tour à tour le rôle des serviteurs et des enfants. Leurs parents ayant fait un mariage heureux, les deux fillettes ne s’imaginaient pas qu’il puisse en être autrement. Minor surtout, qui se voyait déjà faire équipe avec un illustre politicien, lui donnant son avis et lui remontant le moral quand les choses deviendraient difficiles. Aurea fut la première à se marier, Minor était fiancée mais devait attendre deux moissons avant de convoler en justes noces. Une dizaine de jours après la fête, Aurea vint rendre visite à sa famille. Minor voulait tout savoir : comme elle connaissait à peine son fiancé, elle ne pouvait parler avec lui de leur vie après le mariage. Mais elle trouva sa sœur changée, l’air profondément déçue. Pendant le temps que durèrent les fiançailles de Minor, les deux sœurs se virent beaucoup. La réalité de l’union avait rattrapé Aurea : elle voyait très peu son mari, ils n’avaient rien en commun et elle n’avait son mot à dire sur rien. Du haut de ses treize ans, Minor avait une vision de cauchemar chaque fois qu’elle pensait à son avenir de femme mariée même si l’idée de partager un funeste destin était la seule chose qui rassurait Aurea : les deux sœurs deviendraient plus complices que jamais, unies dans leur malheur.

Le jour du deuxième mariage arriva. La vieille Eris, esclave de Minor, entra dans le cubiculum de sa jeune maîtresse afin de la préparer pour le grand jour mais trouva la pièce vide. La malheureuse esclave sortit dans l’atrium en hurlant qu’on avait enlevé la mariée. Lucius envoya des esclaves chercher sa fille, appela la garde, fit prévenir la famille du futur marié qu’il y avait un contretemps mais que tout était maintenu.

A la fin de la journée, toujours aucunes traces de Minor ! La famille était désespérée, anéantie au milieu des préparatifs de la fête quand la Grande Vestale se fit annoncer. Sûr qu’elle venait afin d’apporter le soutien des dieux et de prier pour la grande famille de la ville, Lucius l’accueillit chaleureusement malgré son angoisse et son chagrin. C’est alors qu’elle annonça que Pompeia Minor ne pouvait plus être mariée car elle appartenait à Vesta, la déesse elle-même l’avait réclamée bien qu’elle ait passé l’âge d’entrer chez les vestales. Dans ces conditions, aucune famille ne pouvait refuser un tel honneur. Lucius ne fut pas dupe une seule seconde : il avait bien vu les craintes de sa fille à l’approche du grand jour, il était évident qu’elle était à l’origine de l’appel de « Vesta ». Mais il ne pouvait qu’accepter et il se résigna.

Le pater familia avait raison : la jeune fille avait secrètement correspondu avec la Grande Vestale, payant les esclaves de la cuisine pour qu’ils lui apportent ses messages. Elle lui avait demander s’il existait un moyen d’empêcher un mariage – sans apporter le déshonneur à sa famille, -  lui expliquant honnêtement qu’elle ne voulait pas être la possession d’un mari idiot, bonne qu’à enfanter et à donner des ordres aux esclaves. Elle s’était même lancée dans des discours enflammés, désespérée à l’idée que la Grande Vestale puisse lui refuser sa requête. Celle-ci avait été frappée par l’intelligence et le désir d’indépendance de la demoiselle et avait donc demandé une dérogation au Grand Pontife à Rome pour qu’elle puisse devenir vestale. L’autorisation était arrivée au cœur de la nuit, la veille du mariage. Avec l’aide des esclaves de cuisine, la Grande Vestale avait fait échapper Minor et lui avait fait prononcer ses vœux dans la journée afin que sa famille ne puisse pas protester.

Lupida fut la première à accorder son pardon, heureuse de la savoir saine et sauve ainsi que sur une voie épanouissante. Lucius fut furieux pendant au moins six mois puis, il se rendit compte que le prestige d’avoir une vestale dans la famille était plus grand que celui qui aurait été amené par le mariage qui était convenu. Il accepta de revoir sa fille et s’aperçut qu’elle était désormais un véritable atout politique et ils devinrent plus proches qu’ils ne l’avaient jamais été. La seule à ne pas digérer cette manigance reste Aurea. Elle ne supporta pas de voir que sa sœur avait trouvé un moyen d’échapper à la vie qui était la sienne aujourd’hui et qui lui faisait horreur. Le fossé se creusa entre les deux anciennes complices, elles sont à ce jour deux sœurs ennemies, au grand désespoir de la cadette, prête à tout pour arranger cet horrible gâchis.

Quant à Pompeia Minor, elle se nomme désormais Pompeia Virginia. Encore novice, elle est néanmoins un membre actif de sa communauté. Plus impliquée que jamais dans la vie politique pompéienne, elle travaille à la gloire et au maintien du pouvoir de sa famille au sommet de la ville. Méfiez-vous de son visage d’ange, si vous êtes inoffensif, elle sera douce et bienveillante, mais malheur à vous si vous constituez un obstacle pour sa famille….
© fiche par indi & born.to.die


La femme pure




Dernière édition par Pompeia Virginia le Dim 23 Aoû - 12:27, édité 1 fois
Mer 19 Aoû - 12:38
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




Invité

Ma petite nièce est de retour ... bonjour ma belle et bon retour à la maison !
Patricien
Mer 19 Aoû - 21:43
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 29/03/2013
₪ Ecrits : 2744
₪ Sesterces : 136
₪ Âge : 17 ans
₪ Fonction & Métier : Vestale

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Qu'importe que le vent hurle, jamais la montagne ne ploie devant lui.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Mon coeur ne peut appartenir qu'à Vesta, n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur

OLALALALALA! Yaaa Yaaa Yaaa

REBIENVENUUUUE! Le lobby et moi même t'avons tellement attendue, mais quelle joie de te revoir parmi nous! Stp

Tu connais la maison, à la moindre question : n'hésite pas! Yeah Bwa

Coeur Coeur Coeur



ô bienheureuses vestales...
(c) ystananas
Jeu 20 Aoû - 8:31
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




Invité

Rebienvenue !
Jeu 20 Aoû - 11:53
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




Invité

rebienvenue!!!
Patricien
Ven 21 Aoû - 17:41
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 18/06/2014
₪ Ecrits : 589
₪ Sesterces : 99
₪ Âge : 25 ans
₪ Fonction & Métier : Patricien, en formation pour devenir Flamine

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur:
Voir le profil de l'utilisateur

Ohhhh mais rebienvenue ♥️ Je crois qu'on s'était à peine croisées lors de ta première inscription sur PTD, au plaisir de découvrir ta plume à nouveau ♥️

Bon courage pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas Yeux roses (Mais je pense que tu es bien entourée déjà What a Face )


Aulus Caelius Ahenobarbus
Wannabe-Flamine à la barbe d'airain.
Esclave
Ven 21 Aoû - 21:56
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 11/03/2015
₪ Ecrits : 997
₪ Sesterces : 392
₪ Âge : 42
₪ Fonction & Métier : Vagabond

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Eh le Puant, prenez pas trop d'avance !
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: A part ses puces, rien à signaler.
Voir le profil de l'utilisateur http://rouxssr.tumblr.com/

On a le droit de faire des jeux de mots avec "le retour de la vierge" ? Please Please Please

Sinon, re-bienvenue chez nous. Please


IVèmes Césars:
 
Patricien
Sam 22 Aoû - 12:21
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 18/08/2015
₪ Ecrits : 16
₪ Sesterces : 41
₪ Âge : 16 ans
₪ Fonction & Métier : Vestale

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Je ne sais pas si je suis féministe, je sais que c'est ainsi que l'on me nomme à chaque fois que je refuse d'être traitée comme un paillasson!
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Le coeur n'importera jamais plus que l'honneur
Voir le profil de l'utilisateur

Merci tout le monde, ça fait plaisir de retrouver les anciens et de faire connaissance avec les nouveaux Very Happy


La femme pure


Patricien
Dim 23 Aoû - 20:10
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 29/03/2013
₪ Ecrits : 2744
₪ Sesterces : 136
₪ Âge : 17 ans
₪ Fonction & Métier : Vestale

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Qu'importe que le vent hurle, jamais la montagne ne ploie devant lui.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Mon coeur ne peut appartenir qu'à Vesta, n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur

Quel plaisir égoïste que celui de retrouver ton écriture! Please Je suis TELLEMENT contente, ravie et impatiente! Yaaa Bref, tu l'auras comprise : je te prévalide ça veut dire que tu peux créer ta fiche de lien et venir flooder... en attendant qu'une des filles viennent te valider définitivement! Yaaa

T'as vu, t'as vu on a notre grande prêtresse? Elle est pas belle la vie? notre lobby devient monstrueusement intéressant! Please TREMBLEZ PAUVRES MORTELS! Lunettes



ô bienheureuses vestales...
(c) ystananas
Patricien
Dim 23 Aoû - 22:01
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 18/08/2015
₪ Ecrits : 16
₪ Sesterces : 41
₪ Âge : 16 ans
₪ Fonction & Métier : Vestale

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Je ne sais pas si je suis féministe, je sais que c'est ainsi que l'on me nomme à chaque fois que je refuse d'être traitée comme un paillasson!
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Le coeur n'importera jamais plus que l'honneur
Voir le profil de l'utilisateur

Merci coupine vestale Please ça me fait plaisir d'être de retour aussi Pervers2 Les aventures des deux Supers Vestales vont pouvoir reprendre comme au bon vieux temps!

Et l'arrivée de la patronne, c'est la cerise sur le gâteau Please


La femme pure


Arene
Lun 24 Aoû - 8:15
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 21/08/2012
₪ Ecrits : 4315
₪ Sesterces : 275
₪ Âge : 29 ans
₪ Fonction & Métier : Gladiateur pour la maison Lucretius

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: The Gods have no mercy, that's why they're Gods
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Gauche...
Voir le profil de l'utilisateur

Tout comme Cassia, j'ai savouré la moindre ligne de ta fiche! Please Comme jadis, tu as parfaitement su cerner le personnage! Coeur

C'est donc avec grand plaisir que je te valide à mon tour! Have fun petite Vestale!



Priam brings sexy back:
 

Patricien
Lun 24 Aoû - 19:02
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 18/08/2015
₪ Ecrits : 16
₪ Sesterces : 41
₪ Âge : 16 ans
₪ Fonction & Métier : Vestale

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Je ne sais pas si je suis féministe, je sais que c'est ainsi que l'on me nomme à chaque fois que je refuse d'être traitée comme un paillasson!
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Le coeur n'importera jamais plus que l'honneur
Voir le profil de l'utilisateur

Merci beaucoup Very Happy


La femme pure


Patricien
Mar 25 Aoû - 8:27
Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 19/06/2013
₪ Ecrits : 1081
₪ Sesterces : 163
₪ Âge : 41 ans
₪ Fonction & Métier : Legat / Edile de Pompéi

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: No matter how right a man may be, they always find the fallen one, guilty.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Octavia, toujours.
Voir le profil de l'utilisateur

Mince j'ai oublié ta couleur comme une nulle, je rectifie ça de suite! Wink



In sanguine honor
Les Licinii ne pardonnent pas, n'oublient rien... Des coups, ils peuvent en supporter mille et rendre soudain non pas oeil pour oeil mais apocalypse pour chiquenaude.




Re: Pompeia Virginia - le retour de la vierge   




Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DIES IRAE ₪ Pompeia Virginia & Marcus Vinicius
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Sauter vers: