POMPEII fait un break jusqu'à début novembre pour se refaire une santé >>> Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 Tout chemin pris est forcément mauvais - Attia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité



Message(#) Sujet: Tout chemin pris est forcément mauvais - Attia Mar 7 Avr - 17:35

Elle n'était qu'un animal effrayée contre lui, une brindille sèche prête à se briser, et la lourdeur d'une respiration saccadée donnait un tout autre tempo à son propre cœur.
Il en avait tenu, des femmes : des maîtresses, des esclaves, des visages voilés, des déjà oubliés. Il en avait tenu, oui, amant passager, parfois voulu, parfois non désiré. Des temps dur, une époque de ténèbres, un monde comme une mosaïque écaillée...
On pouvait mourir pour peu de choses, il suffisait d'emprunter le mauvais chemin. Alors Magnus en empruntait, mais qui n'étaient pas les siens. Servir, protéger, le fil d'une lame comme une main tournée vers les dieux. Que sa lame fasse et défasse les destinée, lui trop avare de mots pour connaître la force de la plume.
Il connaissait peu Maximus, un homme jeune encore un peu, un homme dur à sa manière capable de discipline et de courage. Il savait se battre, évidemment, il savait sans doute beaucoup de choses, plus que Magnus, force brute et primale. Il était marié aussi, et sa femme était cette chair chaude contre lui, elle que Magnus devait protéger aussi.

 « Vous pouvez ouvrir les yeux... »

De la poussière comme une couronne de désolation sur quelques mèches brunes éparses, mauvais chemin, mauvais moment. Pour un peu de poisson frais au marché, on pouvait disparaître. Il y avait eu un cheval, peut-être deux, il ne savait plus vraiment... De belles bêtes, l'une d'elle gisait un peu plus loin, le ventre ouvert. De trop belles bêtes, fougueuses, sauvages... Amenées pour être vendues, mais terrorisées par les rues et les rumeurs. Il y avait eu un éclair de sabots pour fracasser les pavés, hennissements furieux, yeux terrorisés. La robe noire couverte d'écumes, une odeur de sueur animale comme dans un rêve étrange....
Quelques personnes avaient été happées par les sabots fous de l'animal, piétinées, mortes ou agonisantes alors qu'un mouvement de foule se créait.

Attia aurait pu choisi de ne pas être ici ce matin, pour une simple histoire de poisson. Ou bien Maximus, il y a quelques mois, il y a quelques années, aurait pu refuser une amitié à un homme n'ayant d'âme que son épée. En ce cas jamais Magnus n'aurait été ici pour une femme autre que toutes celles qu'il avait fait semblant d'un jour aimer. Mais il était là, et parmi les cris et la panique, il avait pris Attia contre lui jusqu'à s'engouffrer dans une rue qu'il savait ne pas être une impasse. L'escorte ne les avait pas suivi, il avait été trop rapide peut-être. La guerre créait de tels réflexes, la mort aussi.

A présent essoufflé, les poings serrés prêts à frapper, prêts à protéger, il écoutait respirer Attia. Elle était seule à présent, seule avec lui. Lui qui avait juré de la protéger, au nom d'un honneur d'homme et de soldat à la foi, un soldat qui n'était pas. Mais tout guerrier avait besoin d'un commandant, d'un homme à suivre, quelqu'un pour vous guider. Quelqu'un que, sur les champs de batailles, Magnus avait trouvé.

«Il semblerait que les dieux aient leur mot à dire quant à notre dîner. Nous n'y aurons pas de poisson à mon humble avis. »

Elle ne tremblait plus à présent, mais à présent elle était une femme seule avec un pauvre bougre pour seule escorte. Le chemin était encore long pour rentrer chez eux, et les rues nombreuses et non dénuées de danger.

 « Venez... je vous ramène chez vous »

Il ne la toucha pas, ne lui pressa pas l'épaule en signe de réconfort. Leur simple contact avait été le temps qu'il la mette à l'abri, quoi qu'il en soit Magnus ne s'arrogeait pas des privilèges qui n'était pas les siens.
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 18/03/2015
₪ Ecrits : 392
₪ Sesterces : 55
₪ Âge : 24 ans
₪ Fonction & Métier : Patricienne


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Les Morts sont des Invisibles, non des Absents
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Mariée à Lucius Aquillius Maximus
Message(#) Sujet: Re: Tout chemin pris est forcément mauvais - Attia Ven 10 Avr - 8:35


     
Tout chemin pris est forcément mauvais

MAGNUS VETURIUS BELLIUS & ATIA AQUILLIA PIA
   
 
channing tatum

La panique prend son temps avant de laisser place au soulagement. Première sortie, premier drame. Comme à son habitude, elle cherche dans les songes de la nuit passée un signe, qui aurait dû l'alerter ; l'apparition de l'équidé s'impose ainsi à son esprit tout chamboulé. Les Dieux ont tenté de la prévenir. Elle n'a pas su les écouter.

« Vous pouvez ouvrir les yeux... »

Le calme revenu, elle se sent plus en confiance et obéit. Le spectacle désolant qui s'offre à sa vue ne fait qu'accroître l'impact de ses croyances sur les reproches qu'elle s'inflige. « Nous n'aurions jamais dû venir ici », souffle-t-elle pour elle-même, s'écartant machinalement de l'homme qui vient de lui sauver la vie.

Sa stola est couverte de terre, de sable et de poussière, déchirée par endroits. Sa coiffure compliquée n'est plus qu'un souvenir, emportée par les gestes subtils de son garde du corps dans leur course ahurie.

Nous n'aurions jamais dû venir ici, ni au marché, ni même à Pompéi.  Plus que jamais, la patricienne ressent la mise en garde tout au fond d'elle. Maudit soit son requin de beau-père pour l'avoir envoyée au cœur du conflit.

Comme elle tend le bras pour prendre appui sur celui du soldat, son regard balaie l'horizon à la recherche des siens. A part Lui, aucun d'eux n'a suivi. Dispersés aux quatre coins de la cité, peut-être blessés, ses esclaves et ceux de son mari sont désormais hors de portée. De ce fait, ses emplettes concernant la décoration intérieure de sa nouvelle demeure seront donc reportées. Pas de courses aujourd'hui, qu'elles soient de nourriture, de confort ou de biens. La romaine acquiesce d'ailleurs à la proposition du plébéien, s'avançant sur le sable à ses côtés. Les Dieux. Elle ne sait s'il en parle comme tout un chacun, ou s'il y croit vraiment. Elle ne peut l'imaginer aussi pieu qu'elle. Pourtant, l'évidence lui saute aux yeux, comme elle contourne le cadavre sanglant du puissant destrier. Les viscères répandus sur le sol lui donnent la nausée et elle s'agenouille en retrait, un pan de sa robe couvrant son visage grimaçant :

« Quand les gros poissons se battent, les crevettes doivent se tenir tranquilles... C'est un présage... », affirme-t-elle à l'instant où son regard croise celui de Veturius. Mettre en cause les cervelles d'huîtres qui ont très certainement laissé les chevaux s'échapper ne lui vient pas à l'idée un seul instant. Elle ne voit dans l'incident que cette parole divine qui à la fois la rassure et l'inquiète tant.

Elle se redresse enfin après avoir repris contenance, une pensée toute particulière à l'attention de sa fidèle servante, Calliope. Une chance qu'elle soit restée occupée à la Domus, elle qui d'ordinaire ne quitte jamais sa maîtresse. Beaucoup trop de signes et de clémence en cette chaude journée.

« Passons par les Temples avant de rentrer. Nous devons remercier les Dieux de nous avoir épargnés... Et s'assurer leur protection à venir ».

                 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tout chemin pris est forcément mauvais - Attia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tout n'est pas forcément bon à se mettre sous la dent...
» Ca a des dents pointues, mais c'est pas forcément mauvais. [PV Elena]
» Tout nouvel élève se perd forcément [PV Akira]
» Fin du rp: On finira forcément sous le gui {OK}
» Des lunettes classes vont forcément avec un fruit classe ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POMPEII, TERRA DEORUM ₪ ::  :: Archives RPs-