Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).



POMPEII, TERRA DEORUM ₪ :: Répertoires des liens
Partagez | 
Lun 16 Mar - 7:27
Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).   




Invité

l'œil du loup

40 années
celte
marié
ancien gladiateur
esclave
who i am
Il est né dans l’actuelle Écosse (sur les terres du nord-est, ou Highlands), dans un puissant clan barbare de la Calédonie, limitrophe aux terres des rois bretons et néanmoins ennemi de leurs royaumes. Fils d’un maître forgeron, il a longtemps embrassé la vie de guerrier avant de devenir, vers ses 30 ans, le chef de sa peuplade. Il a épousé à cette même période la guerrière pour laquelle il s’était épris depuis des lunes (Abélia), bien que leur mariage se soit vite effondré devant l’incapacité de sa femme à enfanter. Durant 7 longues années, Conall s’est donc contenté d’aseptiser sa frustration inhérente en ayant quelques concubines secondaires qui lui ont consécutivement donné cinq filles bâtardes. Son incoercible amour pour Abélia l’a néanmoins empêché de mettre fin à leur union et, malgré les frasques de Conall, la belle consentit à rester auprès de lui (non sans d’éminentes houles coléreuses ayant plus d’une fois retourné leur ménage). S’il a reconnu ses filles comme légitimes, celles-ci sont pourtant restées avec leurs mères, aussi ne possède-t-il aucune réelle affinité avec celles-ci, ni même aucune réelle inclinaison affective. Le seul enfant pour qui il aurait véritablement accepté d’être le père aurait été celui conçu avec Abélia, et c’est à ses 37 ans qu’un tel miracle a lieu. Avant qu’il n’ait toutefois le temps de voir naître ce prodige, l’un des bateaux de son clan sur lequel il se trouvait est abordé par un navire romain en pleine tempête hiémale. Après une courte rixe navale perdue d’avance, il est fait prisonnier et est envoyé dans les cales ennemies. Une fois sur le sol transalpin  il finit par être acheté et atterrit dans l’un des plus importants ludus de la ville de Tarente. Durant deux longues années, il combat dans les arènes de la cité en tant que dimachère et acquiert une renommée pour laquelle il s’intéresse peu : son but unique est de suffisamment satisfaire le laniste pour qu’il le gracie un jour d’un sacrosaint affranchissement. La révolte du fils de l’Etna va pourtant changer la donne : la ville est mise à feu et à sang et le ludus tremble sous la mutinerie. Conall est tenté de suivre le mouvement et de fuir, mais, sceptique devant l’idée qu’un esclave marqué puisse cheminer dans le pays sans se faire remarquer puis condamner à mort, il choisit d’aller sauver le laniste dans l’espoir d’obtenir son dit affranchissement. Mais il arrive trop tard. Et au lieu de protéger le dominus, c’est son unique fille qu’il se retrouve à emporter loin du chaos sanguinaire. Tous deux voyagent durant 10 jours à dos de cheval jusqu’à rejoindre Pompéi, métropole dans laquelle se trouve Julia Felix, tante de Laetonia Caria, et, toujours asservi, le celte continue de veiller sur l’enfant démuni.

and more
Parle l'erse, le gaélique écossais, et possède quelques bonnes bases de britonnique ₪ Son clan est celui des Dòrnach, et leur blason représente trois loups enchevêtrés, allégorie du nœud de Dara (la puissance et la sagesse du chêne) ₪ Possède deux tatouages, un sur l'épaule droite, et un autre entre les omoplates ₪ Parle très mal le latin. Il est l'archétype du barbare béotien lâché en pleine civilisation, puisque tout juste sorti des arènes où il a passé tout son temps d'esclave ₪ Il apprécie les armes, non pas uniquement en tant que qu'œuvre mais aussi en tant qu'art, ayant hérité du goût de la forge de son père ₪ Incisé par un profond charisme de leadership, sa fierté grogne parfois lorsqu'un quidam prend son silence et ses lacunes linguistiques pour de l'imbécilité.
© GASMASK


Dernière édition par Conall le Mar 17 Mar - 7:21, édité 2 fois
Lun 16 Mar - 7:35
Re: Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).   




Invité

laetonia caria
Peut-être que le loup est amoureux de la lune, et chaque mois il pleure pour un amour, qu’il ne touchera jamais → en cours de rédaction.
“ Prénom P² Nom ”
Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.

“ Prénom P² Nom ”
Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.
“ Prénom P² Nom ”
Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.Ici, vous décrirez la nature du lien qui unit votre personnage au personnage présenté ici.



Dernière édition par Conall le Mar 17 Mar - 7:32, édité 1 fois
Lun 16 Mar - 7:36
Re: Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).   




Invité

N'ayez crainte, je ne mords pas trop
Patricien
Lun 16 Mar - 14:58
Re: Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 17/11/2013
₪ Ecrits : 681
₪ Sesterces : 73
₪ Âge : 26 ans
₪ Fonction & Métier : Auteur anonyme de pièce de théâtre - membre d’un cercle littéraire secret

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: C’est si rare maintenant quand une femme a du tempérament, que quand une femme en a, on dit que c’est de l’hystérie.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Fiancée
Voir le profil de l'utilisateur

J'apprécie toujours des liens avec les esclaves :3

Recherche t il une alliee puissante pour x désir ? Recherche t il une ennemie pour pimenter son existence ?

Praedita est la sœur du duumbir
Elle est l'auteur anonymoe de plusieurs pièces de théâtre
Incroyable mais vrai , toujours pas mariée a 25 ans . Faut dire, le frérot a des sous a dépenser pour sa condition de célibat Lunettes

Dis moi si tu recherches un lien particulier Smile
Empire
Lun 16 Mar - 21:56
Re: Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 18/10/2013
₪ Ecrits : 3202
₪ Sesterces : 400
₪ Âge : 21 ans
₪ Fonction & Métier : Au service de Kaeso Ausonius Faustus. Voleur à ses heures perdues, vacant entre une auberge et un lupanar.

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Plusieurs femmes l'habitent, mais une seule a su le kidnapper.
Voir le profil de l'utilisateur

BON, mon bichet, j'ai lu ta fiche, et maintenant, je VEUX un lien ange Je te présente mes trois persos, tu me dis si une idée te vient ange (c'est un copié/collé, t'inquiète, j'ai pas écrit ce pavé pour toi What a Face )

- Tout d'abord, nous avons donc Ausonius Niger. Esclave affranchi de la famille des Ausonii, réputée pour ne pas toujours agir dans la légalité. Ils sont en effet au centre du plus gros trafic d'informations de Pompéi, leurs oreilles étant en effet postées un peu partout dans la ville. Niger travaille à la taverne de son maître, et fait en plus de cela des petits boulots à droite à gauche. Espionner un tel, effrayer un autre, dépecer la maison de machin, transmettre un mot doux à machine ... Il fait un peu de tout tant que ça lui rapporte un peu d'argent. Il dispose d'une base d'informations absolument immense sur la plupart des pompéiens ; en effet, étant affranchi, il est plutôt bien placé dans la hiérarchie des Ausonii, garde à l'oeil toutes les nouvelles recrues (pour la plupart âgées de 6/7 ans XD ), et récupère les rumeurs que tous les esclaves Ausonii amassent. Après, ne nous leurrons pas, il a aussi ses failles What a Face Petit et sec comme il est, il n'est par exemple pas très doué au combat de corps à corps, disons ange Mais il a appris à faire avec, et il n'a au final quasiment jamais besoin de se battre Rolling Eyes Et quand c'est le cas, des gladiateurs tels que Priam viennent le sauver What a Face (c'est pas vrai, c'est arrivé qu'une fois, parce que Pripri était là au bon moment PTDR ). Il a une vie de famille plutôt compliquée, puisqu'il est l'enfant d'une esclave égyptienne et de son riche maître, qui a été abandonné très tôt pour être élevée par une louve Ausonienne. Cette louve maintenant décédée venait d'avoir une fille, que Niger considère comme sa précieuse soeur. Elle s'appelle Lucia, et a pris les suites de sa mère dans le lupanar. C'est un garçon plutôt bon vivant, fier de sa condition d'affranchi, avec un sourire facilement accroché au visage (il en faut pas beaucoup pour le contenter). Il a été élevé avec beaucoup de privilèges pour un esclave, il sait par exemple lire et écrire. Bref donc voilà son petit résumé, à toi de voir si tu pourrais un jour avoir besoin de lui ange

- Mon second loulou est Aulus Caelius Ahenobarbus. C'est un patricien issu d'une famille qui est alliée aux Licinii. C'est une famille un peu étrange, qui se tient un peu éloignée de la vie pompéienne, ne faisant des alliances qu'aux moments les plus opportuns, mais qui a réussit grâce à cela à s'amasser une belle fortune. Ahenobarbus travaille pour le temple de la Triade Capitoline, il a pour ambition de devenir Flamine. C'est donc un homme très pieux. C'est aussi le patricien par excellence, qui ne sait pas enfiler sa toge seul (pas que ce soit très facile non plus hem ), incapable de se faire à manger, ou même de se raser sans l'aide d'un esclave. Il est assez discret à Pompéi, mais depuis peu on le reconnait grâce à sa barbe rousse qu'il laisse pousser, et qui lui donne une allure très différente. Son père est à la tête de la garde qui protège Pompéi, complètement fanatique de ses dieux. Ses grands frères jumeaux sont des petits cons qui n'aiment que se battre, il a une soeur mariée, et une petite soeur encore à la maison. L'élément le plus intéressant est certainement sa môman, qui sombre dans la folie depuis des années, qui apparaît de plus en plus rarement en public car les siens ont trop peur qu'elle ne se lance dans une crise d'hystérie. Il aime voyager par-dessus tout, il a visité toute l'Italie, il a passé quelques jours en Grèce, il était cette année dans le Sud de la Gaule, et souhaiterait aller à Carthage lors de son prochain voyage. Il est extrêmement curieux, et particulièrement intéressés par la centaine de peuples qui habitent dans l'Empire Romain, et même en dehors. J'ai déjà un lien avec Antiope dans lequel il va la harceler (j'exagère à peine XD ) pour qu'elle lui raconte l'histoire de sa tribu, mais bon, je suppose qu'il serait aussi intéressé par l'histoire de Conall ange

- Et enfin, mon troisième bichet, Tiberius Oppius Lucanus. Les Oppii sont une famille de grands plébéiens à la tête des thermes les plus fréquentés de la ville, ceux du quartier de Stabie. En plus de cela, ils sont aussi réputés pour organiser des fêtes grandioses et inoubliables, pendant lesquelles les plus belles louves et les gladiateurs et gladiatrices les plus fringants sont exposés. De l'extérieur, les Oppii paraissent au meilleur de leur forme, mais de l'intérieur, ce n'est pas vraiment le cas. Entre le papa dont la santé s'affaiblit, les deux soeurs encore amariées alors que déjà autour de la vingtaine, et les deux frères que tout sépare, tout n'est pas pour le mieux dans le meilleur des mondes. En tous cas, à la fois Lucanus et Corvus ont suivi un enseignement à la médecine auprès du ludus Lucretius pendant 4/5 ans, en plus donc d'être des masseurs hors-pairs, ils s'y connaissent en médecine, plus ou moins. Lucanus est un bon vivant, ambitieux, qui aime se faire remarquer, paré de ses bijoux et de ses belles tenues. Il est charismatique, loin d'être idiot, mais plutôt orgueilleux. Il fera toujours passer l'intérêt de sa famille avant tout. Il a été un peu traumatisé par son expérience dans le ludus Lucretius, et s'il va toujours voir des combats de gladiateurs, c'est beaucoup plus pour son image que pour son plaisir siffle

Voilà voilà, dit moi si tu as des idées ange


Brother & Sister
Lucia et Niger
Mar 17 Mar - 5:19
Re: Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).   




Invité

Pompeia Praedita → Alors ma belle, je t'avouerais n'avoir aucune idée me venant actuellement en tête. Conall étant un asservi, ne sachant ni lire, ni écrire (tout au plus connait-il l'art de quelques runes celtiques, mais je doute que ta demoiselle écrive en runes PTDR) je vois mal comment il pourrait porter attention à l'art qu'elle prodigue. hem Je ne sais par ailleurs pas qui est ce duumbir je suis encore un peu novice en la matière de termes historiques et autres… A la limite, la seule chose qui me vient à l'esprit, c'est qu'il la voie un jour noter quelques écrits dans la rue (serait-ce possible ?), et, pur béotien en la matière, il se mette à lorgner par-dessus son épaule, sans grande discrétion, toute cette encre déversée à laquelle il ne comprendrait pas un mot. -> Je ne sais pas trop quelle serait la réaction de ta demoiselle, si elle en serait effarouchée, ou simplement amusée, voire si elle se tenterai à vouloir éclairer un peu sa lanterne (sans non plus une grande volonté de la part de Conall, qui considère la culture – et par extension l'idiome – de l'Empire Romain comme repoussante, au vu de son passif et statut actuel). Je ne sais si tout ça serait probable, n'hésite pas à me dire.

Ausonius Niger → Quels pavés ! PTDR Alors, j'ai tout bien lu, malgré quelques petites choses et liens qui m'ont échappé (mais ça va venir, je rentre tout juste dans le bain ->), et j'avoue avoir une prédilection pour ton petit Ausonius, que j'adore vraiment. What a Face Ahenobarbus aussi était intéressant dans son genre, mais puisque tu as déjà ce lien avec la belle Antiope, autant ne pas tomber dans le redondant xd
Alors ! Pour Ausonius, en fait, je le verrais bien en emmerdeur, pour Conall. Sourire J'imagine que la venue de Laetonia Caria (sa domina, donc) à Pompéi a pu attirer quelques attentions d'hommes de pouvoir qui auront demandé à Ausonius de se renseigner sur le pourquoi du comment de sa venue, non seulement parce qu'elle est une rescapée du chaotique fils de l'Etna, mais aussi parce qu'elle est fille d'un puissant laniste déchu par la révolte, donc j'imagine que ça peut faire jaser, d'une manière ou d'une autre. hem Du coup, le schéma serait assez simple : Ausonius souhaiterait tourner autour de la demoiselle, sauf que voilà, pas de bol, il y a toujours ce sinistre barbare qui veille au grain et distribue des baffes What a Face J'imagine bien Ausonius s'en être tiré nombre de fois grâce à sa ruse. D'autant que Conall ne connait rien aux us et coutumes pompéiennes, étant fraichement arrivé à la cité, et même fraîchement sorti des arènes / du ludus dans lequel il a passé ses deux dernières années. Donc Ausonius pourrait clairement le semer dans les ruelles de Pompéi, ou renarder d'une façon ou d'une autre, tout ça pour mettre à mal les nerfs du celte, qui ne rêverait que d'une chose, c'est de pendre ce fennec par les b–… pieds. XD
Empire
Mar 17 Mar - 9:43
Re: Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 18/10/2013
₪ Ecrits : 3202
₪ Sesterces : 400
₪ Âge : 21 ans
₪ Fonction & Métier : Au service de Kaeso Ausonius Faustus. Voleur à ses heures perdues, vacant entre une auberge et un lupanar.

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Plusieurs femmes l'habitent, mais une seule a su le kidnapper.
Voir le profil de l'utilisateur

Coucouuuu !

Alors alors, pour Nig, je pense qu'on tient quelque chose ! J'aime beaucoup l'histoire de la mission qui veut qu'il aille espionner la petite Caria pour rapporter des petites infos croustillantes sur qui elle est ... On pourra même aller sur la fiche de liens de Sextus Naevius Versutius, le laniste du Ludus gagnant de Pompei, quand sa fiche de présentation sera validée, pour lui demander s'il veut bien être le missioneur ? En tout cas, Niger serait vraiment frustré de toujours tomber sur le grand mec qui est toujours là pour protéger sa maîtresse, et surtout ça ne le rendrait que plus curieux ... Oui parce que bon, on ne fait pas ce métier sans un peu de curiosité (et de tendance au commérage PTDR ). On peut imaginer qu'à peine deux jours après votre arrivée à Pompei, ton Conall avait déjà remarqué qu'il rodait autour de la maison, et Nig de son côté avait décidé de se parer de patience parce qu'il a bien remarqué le grand dadet qui n'a pas exactement l'air commode. Disons que Conall essaye de l'attraper une fois, Niger s'échappe, et décide de leur laisser un break, mais vu l'insistance de celui qui lui a donné cette mission, il replonge dans la fosse aux lions. A voir après ce que ça donne... Pendant la nuit, Niger parvient à rentrer dans leur villa, et mettons qu'il arrive à trouver quelque chose d'intéressant (reste à déterminer quoi), il rebrousse chemin mais tombe nez à nez avec Conall. La, du coup, pas de possibilité de s'échapper. A savoir : Niger ne vendra jamais son client, il prétendra agir seul, par curiosité (surtout que Conall ne le connaît certainement pas, ni lui ni sa famille, donc c'est plus crédible). Un truc comme ça t'irait ?

Pour Ahenobarbus, la nuit portant conseil, j'ai peut-être trouvé une idée. Dans la partie Petites Annonces du forum, j'ai posté une recherche de trois personnages, tous esclaves pour la famille de mon Loulou. Je te copie/colle la description de l'un d'eux :
Citation :
- D'un esclave ♂ qui serait un peu le précieux compagnon d'Aulus. Il l'accompagnerait à tout ses voyages, peut-être même qu'Aulus aurait pu le rencontrer je sais pas genre en Gaule, l'acheter et le ramener à Pompéi avec lui. Ils sont très proches. Quand ils sont à Pompéi, cet esclave s'assure principalement de la sécurité de son maître. → LIBRE
Donc en fait ils se connaissent depuis 5 ans, quand Aulus a effectué son premier voyage en gaule (il était vers Massilia et tout). Sur un marché d'esclaves de Gaule, il a trouvé cet homme qu'il a acheté. J'ai pas déterminé son origine, je l'avais imaginé venant d'un peuple de Gaule, mais bon, ça nous arrange pas pour notre lien, ça XD donc on va dire qu'il vient du nord, bien plus au nord, si tu vois ce que je veux dire ange si on veut la jouer gros, on peut dire qu'il vient de ta très chère Caledonie, et qu'il parle donc ta langue. Sinon, il peut venir de quelque part en Bretagne, et parler une langue qui se rapproche de la tienne. Toujours est-il qu'il aurait enseigné à son maître sa langue, et ce depuis 5 ans maintenant, donc Aulus commencerait à la maîtriser. Ça te donne des idées ?


Brother & Sister
Lucia et Niger
Mar 17 Mar - 20:27
Re: Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).   




Invité

Concernant Nig, c'est parfait. J'adore absolument la mise en situation PTDR Je ne sais pas trop ce qu'il pourrait effectivement débusquer dans la villa concernant de près Laetonia, je pense que je vais laisser à l’intéressée le soin de choisir, mais Conall n'irait absolument pas d'une main morte en l'attrapant, d'autant qu'il l'aurait déjà passablement irrité la première fois, alors là, s'il joue les carpes muettes, le celte risque de tâcher le sol (aa) Quant à savoir ce qui les interrompt, peut-être des gardes de la maisonnée, laissant tout le loisir à Nig de s'esbigner une seconde fois loin des pattes du barbare ?

Pour Ahenobarbus, j'aime vraiment cette ébauche hem A la limite, ledit esclave n'est pas obligé de parler l'idiome de Conall, qui est quand même une langue barbare du nord-Est de l’Écosse, donc c'est peu probable que le hasard fasse que (à moins que ça ne te dérange pas, c'est comme tu veux !). Puisque Conall a aussi des bonnes bases en britonnique, et si je ne m'abuse, le britonnique était pas mal parlé par le peuple breton en général, même au-delà de la Britonnie ?
Enfin, bref. Je crois que ça serait vraiment intéressant à exploiter, le fait que Conall puisse dialogue "normalement" avec une tierce personne, d'autant si cette personne est un haut ponte de la cité, le clivage est vraiment cool à imaginer entre les deux. Je ne sais pas vraiment pourquoi Ahenobarbus serait tenté de parler à un esclave de la condition de Conall, mais je crois qu'il pourrait tenter le celte de s'ouvrir un peu plus au monde pompéien (je parle des us et coutumes) en allant tirer chez lui le goût du dialogue (qu'il a franchement oublié après deux ans à faire la bête de foire).
Empire
Mer 18 Mar - 0:54
Re: Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 18/10/2013
₪ Ecrits : 3202
₪ Sesterces : 400
₪ Âge : 21 ans
₪ Fonction & Métier : Au service de Kaeso Ausonius Faustus. Voleur à ses heures perdues, vacant entre une auberge et un lupanar.

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Plusieurs femmes l'habitent, mais une seule a su le kidnapper.
Voir le profil de l'utilisateur

Pour Nig, pas besoin d'y aller de main morte, Niger s'est déjà pris pas mal de coups, il survivra à ceux-là (et ça lui donnera une occasion d'aller voir sa nana pour lui dire "bébé, soigne moiiiiiiiii" What a Face ) mais moi ça m'intéresserait carrément de le jouer vraiment, parce que bon, il a beau être 100% loyal aux siens, se prendre des coups pour eux, ça fait jamais du bien au moral ange Donc à jour, ça doit être plutôt intéressant. On verra avec Caria pour ce qui est du pourquoi du comment, ce que Nig trouve. Et puis oui, il nous faudra prévoir dès le début comment la libération de Nig s'opérera ! Bref, ça pourrait ma foi être un rp fort intéressant (et ça fait 20 fois que j'emploie ce mot, je sais Rolling Eyes )

Pour Bubus, je suis allée sur google pour checker tout ça. Mettons, plus simplement, que mon garde du corps, compagnon d'infortune et esclave personnel ( tout ça What a Face ) vienne du Nord de la Bretagne, du sud donc de l'Ecosse. Il parle le Britannique, et peut-être la langue propre de sa tribu, mais c'est en tout cas le britannique qu'il a enseigné à son maître, car c'est le plus utile. Plaçons nous maintenant à la fête des Oppii ange Ta jeune maîtresse s'y rend, considérant que c'est une excellente opportunité pour rencontrer tout ce beau monde. Évidemment, son esclave l’accompagne. Tous les Caelii y sont aussi (sauf la mère, trop risqué qu'elle pète un plomb avec tout ce monde). Aulus s'est éloigné de sa famille, et se balade avec son esclave dans les thermes. Il se marre avec lui - je les imagine assez complices - et ils se foutent de la gueule des invités en britannique, ça donne l'opportunité à Aulus de se décoincer un peu, et d'employer des mots de britanniques qu'il n'aurait pas eu l'opportunité d'user dans un contexte différent XD On va dire que hasard se faisant, Conall entend la conversation et ... RP What a Face Parce qu'en effet, là comme ça, je vois pas pourquoi ils parleraient, mais si Conall entend, peut-être par reflexe, il tournerait la tête et les fixerait, et du coup Aulus serait trop mal genre "merde il a compris", et après il se dirait "OH MAIS comment a-t-il pu comprendre, parle-t-il le britannique ?", et là, mayday mayday, on a perdu Aulus, étoiles dans les yeux, genre "paaaarle avec moiiiiii" What a Face Ça t'irait comme idée ? Encore une fois, ça dépend de Caria ange
Cette discussion me donne presque envie de le créer en scénario, cet esclave:roll


Brother & Sister
Lucia et Niger
Jeu 19 Mar - 17:02
Re: Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).   




Invité

(je ne t'oublie pas, j'attends juste quelques données cardinales de la part de Lae pour savoir vers où partir)

Lèche
Ven 20 Mar - 22:12
Re: Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).   




Invité

DP. Je vais me faire lyncher ? Je poste quand même. J'aime vivre dangereusement. hmmm

Sujet fort intéressant (tu vois, je suis solidaire PTDR) à jouer, indéniablement, pour Niger ! J'attends un peu de rôler Conall INRP, notamment avec Caria, etc, pour le prendre bien en main, mais il est probable que je vienne très rapidement te tirer la manche pour qu'on concrétise ça. Yeux roses

Concernant Ahenobarbus, en fait, le seul problème réside au fait que je vois mal Caria se rendre à une quelconque fête / banquet / whatevah pour le moment. PTDR Je pense qu'elle est plus retranchée qu'autre chose, vu ce qu'elle vient de vivre, donc je t'avouerais qu'il faudrait sûrement attendre un peu pour une telle mise en situation, probablement. Cependant, l'idée est bonne ! Je la garde au chaud. **
Re: Je suis la sentinelle sur le navire égaré (conall).   




Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »

Sauter vers: