POMPEII fait un break jusqu'à début novembre pour se refaire une santé >>> Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 Ricinus - engeance de vermine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/03/2015
₪ Ecrits : 997
₪ Sesterces : 392
₪ Âge : 42
₪ Fonction & Métier : Vagabond


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Eh le Puant, prenez pas trop d'avance !
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: A part ses puces, rien à signaler.
Message(#) Sujet: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 0:15

 
Ricinius
incarné(e) par xxx xxx
Ave, étranger ! Je suis Ricinius, fils/fille de mère Misère. Né(e) à Pompéi, il y a 42 ans, je suis d'origine osque. La déesse Fortune a fait de moi une(e) vagabond et j'ai pour famille/maître(sse) Douleur et Désespoir.



Plus de 2000 ans plus tard, c'est Ваня qui m'incarne. Qui es-tu ? Un rouxmouth de 20 ans, mais avec la barbe j’ai l’air plus vieux. Etudiant à Peter, je reviens vers vous en ce moment décisif.
Je me sens perdu et j'aimerais bien avoir un parrain ou une marraine : OUI [ ] / NON [X] (cochez la réponse souhaitée). Pour plus d'infos sur le parrainage, c'est ici.
Si je venais malheureusement à quitter le forum, j'accepte [] que mon personnage soit adapté en scenario / [X] que le staff le fasse disparaître de Pompéi par mort ou départ (cochez selon vos préférences), et ce pour permettre à mes liens importants de ne pas être gênés. Mais ça n'arrivera pas.


© crédit gif

Pompéi & moi

mon opinion, mes croyances, mes ambitions
→ Ce que je pense de Pompéi
Pompéi, maudite catin ! Tu n’es plus la ville de nos ancêtres, vendue que tu es. Tu peux bien faire étinceler ton marbre et tes merveilles sous le soleil, je sais qui tu es, je connais tes entrailles… Je me nourris de ton pus, et je connais bien tous tes immondices… Tu n’es qu’une charogne, laisse dorer tes os blancs, il te restera toujours les vers pour grouiller dans tes chairs, et les mouches pour seule compagnie. Je te hais, maudit bubon urbain, mais plus encore je hais ceux qui rampent contre ton sein, cette masse indistincte qui passe, toujours affairée, et qui vit, qui vit…

→ Ce que je pense de la politique
Je ne connais pas la politique. Qu’est-ce que cela pourrait être pour moi, sinon les faces menaçantes des statues de marbre, et les bâtons des licteurs… Et tous ces hauts dignitaires, si importants, si graves, hautains… Ceux-là me terrifient.  

→ Ce que je pense des jeux
Pensez-vous que l’on me laisserait entrer dans cette forteresse ? Je n’ai jamais rien vu que les murs imposants de l’amphithéâtre, sans jamais oser m’en approcher vraiment… J’ai entendu des récits de combats, des bêtes sauvages, et puis j’entends ces clameurs… Alors j’ai envie de hurler pour couvrir les voix des Autres, j’ai envie que mon râle d’agonie les enferme dans cette cage, et que ces murs s’effondrent pour les ensevelir à tout jamais… Pour faire taire les clameurs des jeux.

→ Mes souhaits, mes rêves, mes ambitions
C’est quoi un avenir ? Je ne vois rien que ce cloaque dans lequel on vit, et une main s’y fraierait-elle un passage jusqu’à moi pour m’en sortir, je la mordrais jusqu’à l’os, jusqu’à ce qu’elle lâche prise, qu’elle me libère de ce monstre de vide vertigineux qui me menace, et que vous appelez Futur.

→ Ma pire crainte
Quelles peurs puis-je avoir ? Je grogne face à la menace, face aux regards des passants et face à ces bêtes qui peuplent l’obscurité. Je n’ai pas peur, jamais… Je me contente de vivre dans la crainte, créature inquiète au sommeil troublé par ces infinis sursauts qui vous prennent par surprise, aux moments les plus calmes de la nuit…

→ Heureusement, les Dieux veillent sur moi.
Les romains idolâtrent des figures de marbre aux figures impassibles, étrangères…  Ils ne savent rien des grondement des divinités des sols et des mers, ils ne savent rien de ces terribles dieux qui rôdent dans la nuit… Ces dieux sont des monstres qui se nourrissent de chair humaine, et qui ne laissent au petit matin que des corps sans vie… Je les crains, je me dissimule à leurs yeux, mais un jour, il me prendront à mon tour, et nul n’y prêtera attention, marchant sous le soleil pour de ridicules processions…

→ Ce que je pense du "Fils de l'Etna" et de sa révolte
Que s’abattent les légions sauvages, qu’elles répandent le feu et la mort, et qu’elles détruisent l’orgueil des vivants… Un sourd grondement de satisfaction caresse mon esprit, et cajole ma haine… Oh, je veux qu’ils viennent, ce fils d’un dieu lointain, et qu’il réveille les monstres qui sommeillent… Que vienne l’éruption de la fin… Un sourire s’est fendu à travers mes croutes sanglantes, l’odeur de la peur a réveillé haine et colère, et surtout, cette soif ardente, la soif du sang…

 
© fiche par indi (ana jones)& born.to.die
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rouxssr.tumblr.com/

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/03/2015
₪ Ecrits : 997
₪ Sesterces : 392
₪ Âge : 42
₪ Fonction & Métier : Vagabond


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Eh le Puant, prenez pas trop d'avance !
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: A part ses puces, rien à signaler.
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 0:17

 
mon histoire

Vous ne me voyez pas. Vous ne me voyez pas, mais vous savez que je suis là. Vous sentez mon odeur. Cet effluve rance et tenace. Cette exhalaison aigre qui vous frappe la narine, insidieuse et violente à en vous donner la nausée. Ce que vous sentez, c’est l’odeur de la crasse, de la crasse la plus immonde, la plus abjecte qu’il vous sera donnée à voir. Vous pouvez bien vous couvrir le nez, afficher votre dégout, vous n’y pourrez rien, cette puanteur vous suivra où que vous alliez, et marquera votre mémoire au fer rouge, sensation cruelle accrochée telle une tique au plus profond de votre être. Respirez le fruit de la damnation.

Tournez le coin de cette rue. Cette silhouette misérable, recroquevillée dans l’ombre de ce recoin, s’abritant des regards, c’est moi. Regardez moi. Regardez moi ! Regardez moi, je vous en supplie… Non, vous passez. Vous ne me voyez qu’à peine, vous ne me regarderez jamais. Vous détournez le regard. Pourquoi ? Avez-vous honte ? Peur ? Pourquoi ne voulez vous pas me regarder…

Allez, toi, viens, viens à moi, ne me fuis pas ! Regarde moi, observe bien celui qui te fait face ! Tu te demandes si je suis humain… N’ai-je pas des mains, de yeux, une bouche et un nez ? Que scrutes-tu ainsi ? Il te faut suivre les sinuosités de mes rides encrassées ? Admire moi, vois ces paupières tombantes, celle de gauche est écrasée par cette croûte de sang coagulé. Mes yeux s’enfoncent dans mes orbites, noirs comme un puits sans fin. Les cicatrices fissurent mon visage craquelé, marques livides porteuses de mes souffrances passées. Celle-ci, au coin de ma bouche, est encore purulente. Une barbe hirsute me dévore la face, crasse et poussiéreuse, plus rêche que les brosses des fileurs de chanvre. Tu appelles cela des mains ? Ces monstres patauds n’en méritent plus le nom. Est-ce vraiment de la peau qui les recouvre ? Non, ce sont les marques de tous les détritus qu’elles ont balayés au fil des années, croute sombre tachetée de blanc. Les marques de toutes mes coupures s’enfoncent profondément dans ma chair, au niveau de l’annulaire, on pourrait presque voir mon os. Et mes pieds… Cette boursouflure invraisemblable en a depuis longtemps perdu l’apparence, à force de fouler les déchets, les pavés tranchants et les excréments des bêtes de trait. Vois-tu, je n’ai guère besoin de chausses maintenant, mon cuir vaut bien celui du lion de Némée. Attends voir que je me lève… Voilà… Est-ce que c’est un corps ? Brisé, torturé, rompu et tordu, vois cette carcasse décharnée… Elle peut être imposante, mais sans cesse, la misère la courbe, la fait ramper, s’accroupir au plus bas, au niveau de vos sandales de cuir… Et ce n’est qu’un squelette grotesque qui se traîne, claudicant… Vois ces bras, ils restent épais et noueux comme les branches d’un chêne, il me reste de la force, mais le moindre mouvement me déchire… Alors je reste là à subir les coups, abritant cette charogne pestilentielle sous des loques noircies par la crasse, blanchies par la poussière. Que j’ouvre la bouche, et tu verras surgir d’entre ces dents ébréchées le cri guttural de la bête, le souffle rauque du damné.

Qui suis-je ? Je l’ignore. Je suis la chiure du plus infâme vermisseau rampant dans les pires ordures de la cité, je suis le rebut de la misère noire, le fruit de la pauvreté la plus pressante. Elle m’a pressée, m’a vidée de tout mon être, de toute mon humanité. Je suis devenu plus sec que la mort elle-même, et mon âme est plus sombre que son ombre. Je suis plu agressif que le chien mourant, et ai moins d’espoir que le naufragé ayant bu l’eau salée. Je crève. Vous voulez le récit de ma vie ? Je ne vis pas, ma vie n’est qu’une longue agonie. Je suis l’esclave marron que l’on poursuit toujours. Je suis l’enfant captif que l’on torture, je suis ce bétail que l’on maltraite. Je me suis traîné dans les plaies purulentes  de Pompéi, et j’y ai rampé, seul dans les ténèbres. Je me suis fait frapper, humilier, on m’a asservi, et j’ai réalisé les travaux les plus durs. Un esclave est placé sous la responsabilité de son maître. Je n’ai pas de maître, l’on peut bien me faire crever. J’ai respiré l’air vicié des plus infâmes foulons, j’ai vu mes camarades crever sur les chemins de halage, se fracasser du haut des échafaudages branlants, s’affaler sur les chantiers navals pour ne plus jamais se relever. Mais je ne suis pas mort. Personne n’a réussi à me percer. Je suis devenu le cuir le plus dur et le plus souillé, de ce cuir que l’on ne peut ni déchirer, ni transpercer. Et qui n’en fini par de crevé, loin de la charogne de l’animal écorché.

Je suis un esclave des champs, travaillant dans une des fermes parmi les plus dures. Je me suis échappé alors que je n’étais qu’un gosse, et j’ai porté le foulard des marrons. Je me suis terré dans les trous les plus infâmes, j’ai survécu par tous les abaissements, par toutes les misères, rampant dans le trou le plus immonde pour m’y terrer. Et les immondices m’ont protégé, m’ont nourri. Lentement, ils ont corrompu ma peau, s’incrustant dans mes pores, me recouvrant d’un second épiderme à l’odeur aigre, amère. Je tairai les tâches que l’on m’a confié, car l’on ne pouvait me donner que ce que l’on offre aux monstres. Musaraignes égarée, je me suis fait rat. J’ai frayé avec le crime, je m’en suis échappé, chaque fois qu’il m’a rattrapé. Ai-je déjà tué ? Je ne sais pas, je ne sais plus si je tenais ce malheureux, ou si c’est moi qui brandissait le gourdin. Tous m’ont traqués, soldats, vigiles, esclaves, meurtriers et mercenaires. J’ai subit tous leurs châtiments, j’ai vécu bien des emprisonnements. Cela durait quelques jours à quelques années, on ne pouvait me garder. J’étais une bête, et l’on me traitait comme telle. Je parlais l’osque et les romains me le faisaient payer, et mon accent me trahissait dès lors que ces mots latins étrangers sortaient de ma bouche.

Que faut-il vous raconter d’autre ? La misère n’est pas une vie. Il me fallait chaque jour manger et dormir, et puis survivre, surtout. Vous ne savez pas quels êtres fourmilles dans les ruelles poussiéreuses. Les chiens et les rats, vos misérables concurrents. Et puis ces bêtes terrifiantes, mortelles. Les hommes. Je n’ai pour toute possession que ce gourdin, taillé, dégrossi seulement pour frapper, aveuglement. Je le garde contre moi, son contact sourd contre mes côtes décharnées est la seule trace d’amitié que je puisse trouver. Je suis comme lui. Les coups et la misères m’ont tailladé, pour faire de moi cet être abrupt, sec et rugueux, cet être grossier et sans raison. Je me suis transformé pour devenir le détritus de vos ruelles. Sans toit, on ne peut espérer vivre plus de quelques mois. Cela fait des années et des années que je me crève sous vos yeux, et vous ne me voyez pas.

Regardez-moi…

REGARDEZ-MOI !

Regardez-moi, je suis le damné de la terre.
© fiche par indi & (cele)born.to.die
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rouxssr.tumblr.com/

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 29/04/2014
₪ Ecrits : 309
₪ Sesterces : 173
₪ Âge : 40 ans
₪ Fonction & Métier : Business woman


Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 0:23



Sans déconner?! Please

Et tu crois qu'avec l'expression "le damné de la terre" on te reconnaitrait pas? XD Kestu crois, on connait nos classiques... Lunettes PTDR

__________________________

Je veux bien être belle, mais pas dormir au bois; je veux bien être reine, mais pas l'ombre du roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/03/2015
₪ Ecrits : 997
₪ Sesterces : 392
₪ Âge : 42
₪ Fonction & Métier : Vagabond


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Eh le Puant, prenez pas trop d'avance !
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: A part ses puces, rien à signaler.
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 0:28

J'ai craqué. Stp Stp Stp Stp Stp Stp Stp Stp Stp Stp Stp Stp Stp Stp Stp Stp Stp Stp

J'avais trop peur de pas réussir à RP normalement mais... Stp

(Bon, je vais faire la déclaration de fiche terminée, quand même)

__________________________

IVèmes Césars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rouxssr.tumblr.com/

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 18/06/2014
₪ Ecrits : 583
₪ Sesterces : 93
₪ Âge : 25 ans
₪ Fonction & Métier : Patricien, en formation pour devenir Flamine


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur:
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 0:30

J'ai parcouru en diagonale la fiche une première fois, je suis passée sans tilter sur le "étudiant à Peter" Rolling Eyes Puis, j'ai vu le commentaire de Julia et .... j'ai relu What a Face

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ♥️♥️ Yeux roses

__________________________

Aulus Caelius Ahenobarbus
Wannabe-Flamine à la barbe d'airain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/05/2013
₪ Ecrits : 2398
₪ Sesterces : 59
₪ Âge : 42 ans
₪ Fonction & Métier : Duumvir


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Verba volant, scripta manent.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Époux de la louve et amant de la vipère.
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 0:34

OH ! Please C'est trop bien. TROP BIEN. Et elle est où la blague pourrie ? Hein ? Hein ? Bon ok, tu l'as déjà faite et dès les premières phrases. Mais on a plus notre cota nous.

__________________________


Césars:
 

Mes enfants me font tourner en bourrique...:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 09/09/2013
₪ Ecrits : 2309
₪ Sesterces : 134
₪ Âge : 15 ans
₪ Fonction & Métier : serveuse à l'auberge de famille


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur:
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 9:33

Re-bienvienduuu !

__________________________

Never Surrender
Do you now what it's like when You're not who you wanna be Do you know what it's like to Be your own worst enemy Who sees the things in me I can't hide Do you know what it's like, To wanna surrender


Mes Césars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 02/05/2013
₪ Ecrits : 786
₪ Sesterces : 0
₪ Âge : 25 ans
₪ Fonction & Métier : Rétiaire chez Lucretius


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: La dignité une fois perdue ne se récupère jamais.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Tout va bien, merci.
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 9:41

CANICHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU! Yaaa Yaaa Yaaa

Oui ce sera toujours ton surnom sale gosse qui nous a fait pleurer ! Pleure

Re bienvenue avec ce personnage prometteur cheers et à l'instant où je lis je vois que tu as terminé ta fiche, fiche que je lis dans la matinée si j'ai le temps Bwa

__________________________

Ne parie jamais contre moi,
à moins d'envier mon sort.





Récompenses aux Césars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 24/02/2015
₪ Ecrits : 395
₪ Sesterces : 156
₪ Âge : 20 ans
₪ Fonction & Métier : Favorite de Licinia Domitia


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: le loup dans la cité n'est qu'un loup, moi j'en suis le chasseur
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: le faible aime, le fort s'oriente et apprivoise sa proie
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 11:04

Re-Bienvenue Yeux roses

Amuses-toi bien sous cette forme (:

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/03/2015
₪ Ecrits : 997
₪ Sesterces : 392
₪ Âge : 42
₪ Fonction & Métier : Vagabond


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Eh le Puant, prenez pas trop d'avance !
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: A part ses puces, rien à signaler.
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 13:41

@Nigger : GLOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO ! Calin Calin Calin Calin

@Rufia : Marchiiiiiiiiiiiiiiiii ! Calin

@Ulysse : Cette fois, c'est moi qui fait les câlins qui puent. Mais je voulais pas faire pleurer un gladiateur aussi séduisant moi. pale

@Themis : Merci ! Smile Et j'y compte bien. pervers

__________________________

IVèmes Césars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rouxssr.tumblr.com/

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 26/05/2013
₪ Ecrits : 2156
₪ Sesterces : 59
₪ Âge : 41 ans
₪ Fonction & Métier : Reine des Vipères et femme d'affaires


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Chaque miette de vie doit servir à conquérir la dignité.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Veuve et amante de Publicola
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 16:43

Nooooon ! Yaaa

J'avais cru reconnaître le style, mais ce n'est qu'en lisant la description de qui était derrière l'écran que j'en ai été certaine ! TROP BIEEEEEEN ! Coeur

Bon retour ! J'adore toujours tellement te lire ! C'est un vrai plaisir de te revoir !

__________________________

Si mon sexe me refuse les ambitions qui me dévorent, laisse ma haine et ma soif de pouvoir servir ton ascension. Que ma rage te hisse aux sommets qui me sont interdits et fais qu'en ta réussite je trouve ma consécration. Deviens homme de lumière, je reste femme de l'ombre. Mais brille pour nous deux car la vipère gronde... Son venin te servira tant que tu tiendras parole.  

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 23/03/2014
₪ Ecrits : 529
₪ Sesterces : 57
₪ Âge : 23 ans
₪ Fonction & Métier : Plébéienne œuvrant pour le rêve ambitieux de son frère.


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Veuve au coeur froid.
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 16:51

T'as perdu ta plume... mais on s'en contentera! What a Face Non, en fait ton personnage semble prometteur, j'ai hâte de le voir évoluer en rp... Please Je te pré-valide, sans plus attendre et re bienvenue officiellement à la maison ! Content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 17/03/2013
₪ Ecrits : 8592
₪ Sesterces : 193
₪ Âge : 20 ans
₪ Fonction & Métier : patricienne, princesse des vipères, complotteuse professionnelle et fille à papa


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Pour leurrer le monde, ressemble au monde ; ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: who needs a heart when a heart can be broken ?
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 17:00

J'avoue que je suis super déçue, venant de toi, je m'attendais à une fiche d'une longueur digne d'un roman de Hugo

Non, plus sérieusement, j'adore toujours autant te lire, et ce personnage est bien prometteur Yaaa Du coup, je te valide cheers Re-bienvenue cheers

__________________________


signa by beylin
adoptez la lici-attitude Lunettes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/03/2015
₪ Ecrits : 997
₪ Sesterces : 392
₪ Âge : 42
₪ Fonction & Métier : Vagabond


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Eh le Puant, prenez pas trop d'avance !
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: A part ses puces, rien à signaler.
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Mer 11 Mar - 20:49

@Helvia : Siiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Je me suis dit qu'il y avait des promesses de RP que j'avais pas tenues, du coup me revoilà. XD

Pourquoi tout le staff me tombe dessus en me disant que ma fiche est trop courte ? Mais merci pour la validation, je vais pouvoir sévir à nouveau, mwouahahahahaha ! Twisted Evil

Et j'avais oublié @Publicola : J'avais pourri les crédits de la fiche de perso pour te satisfaire, mais chut !

__________________________

IVèmes Césars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rouxssr.tumblr.com/

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 01/10/2013
₪ Ecrits : 1539
₪ Sesterces : 176
₪ Âge : 20
₪ Fonction & Métier : soldat/garde du corps de Licinia Domitia


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Your lesson well learned. Imperator
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Une certaine brune occupe ses pensées...
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Jeu 12 Mar - 21:14

Ça fait vraiment plaisir de te revoir parmi nous pompom
Bon retour !
En plus avec Hugh Yaaa et toujours cette magnifique plume Yaaa

__________________________

ω We shall defend our land whatever the cost ω




4ème cérémonie des Césars :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 03/02/2015
₪ Ecrits : 113
₪ Sesterces : 157
₪ Âge : 21 ans
₪ Fonction & Métier : Masseuse


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur:
Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine Ven 13 Mar - 18:46

Oh la tête de pouilleux, j'adore.

Bon choix d'avatar et bienvenue parmi nous, un peu en retard Wink

__________________________

Oppia Musca
Sometimes I wonder if there's something wrong with me. Perhaps I've spent too long in the company of my literary romantic heroes, and consequently my ideals and expectations are far too high.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: Ricinus - engeance de vermine

Revenir en haut Aller en bas
 

Ricinus - engeance de vermine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un gros problème de vermine.
» [Coup de ♥] Foutue Vermine
» Règles de création de persos
» La boutique Ebay du JdR
» Si tu m'touches, j'te bouffe. (Emily) - terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POMPEII, TERRA DEORUM ₪ :: Population recensée-