POMPEII fait un break jusqu'à début novembre pour se refaire une santé >>> Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 La lumière est présente même dans le plus sombre recoin [Helvetia Eurydice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité



Message(#) Sujet: La lumière est présente même dans le plus sombre recoin [Helvetia Eurydice] Dim 14 Déc - 21:51

Quand les souvenirs vous hantent, c'est pour la vie et rien ni personne ne peut quelque chose pour vous, seul les dieux et votre volonté peut vous sauver de la tourmente. Je vis moi-même ce genre de vie, celle d'une vie antérieur emplie de noirs bribes de souvenir et d'un chemin où seul le sang se répand et gagne du terrain. Ma vie sur les terres Égyptienne se trouve désormais bien loin de celle romaine et je regrette amèrement d'avoir baissé ma garde à l'époque. La fuite était la meilleure solution pour éviter que je finisse ici et que ma sœur termine dans un Lupanar. Je ne me le pardonnerai jamais et je ferai tout pour me racheter, me racheter de mon erreur et les romains sont malheureusement pour eux sur le même chemin que moi, un seul s'en sortira et cette fois la donne sera différente. Pour le moment, je me contenta de ce que j'ai au sein du Ludus et malgré la vie difficile que nous menions, je fis abstraction de cette partie pour me concentrer sur celles plus avantageuses que sont les combats et les deniers que je récolte et que je verse à ma sœur pour qu'elle puisse acheter sa liberté. Invaincu jusqu'à ce jour, ma réputation n'est plus à faire, mais depuis peu, Remus est devenu champion de Pompéi, faisant reculer l'inévitable qui est que mon destin est de devenir champion et de verser le sang à flot. Se plaçant entre moi, le titre et par conséquent la liberté de ma sœur, Remus devient un rival que je tuerai s'il le faut. Certes je respecte le gladiateur qu'il est, mais l'homme en lui-même m'importe peu, ce n'est rien d'autre qu'une carcasse à briser pour faire pencher à nouveau la balance en ma faveur.

Cette fin de journée plutôt calme me permit de méditer sur certaines points, d'observer les alentours et les gladiateurs se trouvant dans le Ludus. Ils étaient dispersés dans la cour, certains s’entraînant, d'autres discutant alors que moi, c'est seul assis sur un banc sous l'abri que je resta, silencieux, le regard perçant et observateur. Je ne douta aucunement que des discussions me concernant se profilaient à l'horizon, mais peu importe encore une fois, j'ai bien mieux à faire que de me soucier de ces détails sans importance. Un des gladiateurs me déposa un glaive en bois sur la table se trouvant sur ma gauche, à proximité de moi. Je ne lui adressa pas un regard, il se focalisa machinalement sur le glaive. Sans un seul mot je me leva et pris donc le glaive en main, il voulait un combat, il l'aura, mais qu'il ne s'attende surtout pas à ce que je le ménage. D'une démarche sur et lourde, je fini mon ascension au milieu de la cour, attendant mon adversaire du moment.

Un simple regard pour signifier que j'étais prêt. C'est à ce moment qu'on se rend compte que seul les débutants et les incompétents se comportent comme cet homme, se jeter dans la gueule du loup sans réfléchir. Le débutant fonça sur moi, je pris le temps de faire un léger mouvement du coté pour me décaler et lui foutre un coup de glaive puissant sur le bas du dos, le faisant chuter sur le sol. Un léger sourire amusé et machiavélique se dessina brièvement sur mes lèvres alors que je commença à tourner autour de lui, attendant qu'il se relève. Erreur, je tourna le dos à l'adversaire....mais ce ne fut pas une erreur en réalité vu que quand le gladiateur se releva, il laissa un bruit assez fort me parvenir aux oreilles, ce qui me fit comprendre qu'il attaqua. Brusquement je tourna les talons et vint stopper son bras avant de le frapper à trois reprises sur le visage avec le manche du glaive pour ensuite le faire chuter au sol. Rapidement je pointa la pointe du glaive sous le menton le forçant à abandonner. Faisant le signe de l'abandon, le combat fut donc terminé. Décevant, pathétique, faible, voilà ce qui me vint à l'esprit.

Je laissa le glaive tomber sur le gladiateur avant de me retourner, au même moment un garde vint me voir et me dire de le suivre. Je le suivis sans me soucier de où il m'emmenait. Quelques secondes plus tard, quand je vis ma cellule, je me posa une seule question. Pourquoi m'emmenai ici ? Perplexe, je pénétra tout de même à l'intérieur, mais une fois entre les mus de ma cellule, debout, dos tourné à la porte qui se referma, je tourna légèrement ma tête sur le coté pour y apercevoir le garde m'annoncer que j'avais seulement quelques minutes. Pour quoi ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 25/08/2014
₪ Ecrits : 101
₪ Sesterces : 3
₪ Âge : 24 ans
₪ Fonction & Métier : Prêtresse d'Isis


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: J'aurai voulu te garder dans mes bras pour toujours mais l'éternité m'aurait paru trop courte
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Partagée entre la grande déesse Isis et un valeureux gladiateur
Message(#) Sujet: Re: La lumière est présente même dans le plus sombre recoin [Helvetia Eurydice] Jeu 18 Déc - 22:13



❝ La Lumière Est Présente Même Dans Le Plus Sombre Recoin❞
Eurydice & Seth
Liora l'aida à s'apprêter en apposant son diadème en or sur sa fête. Eurydice peignait ses cheveux naturellement ondulés avant de les replacer dans son dos pour ensuite ajuster sa ceinture en or. Elle corrigea les faux plis de sa robe bleue avant de tendre la main vers son esclave et amie qui comprit le message et alla chercher ses boucles d'oreilles. Liora, avec un petit sourire en coin, approcha ses lèvre d'une des oreilles de sa maîtresse tout en déposant les petits bijoux précieux au creux de la main de la prêtresse pour venir y chuchoter:

C'est pour "lui" que vous vous faites aussi belle?

Eurydice, en mettant ses boucles, rougit tout de suite et dit: je vais bien au ludus mais pas pour le voir "lui"! Tu sais bien que je vais soutenir les gladiateurs égyptiens avant chacun de leur duel! Et, justement, un va devoir combattre d'ici quelques jours! Liora soupira en allant chercher un collier pour le mettre autour du coup de sa maîtresse égyptienne pendant qu'Eurydice prenait un flacon de parfum pour en mettre sur ses points de pulsation de manière à sentir la fleur de lotus bleu. Une fois que Liora a fini de mettre le collier sur le cou d'Eurydice, cette dernière prit un voile transparent bleue foncé à l'image de sa robe. Elle salua l'esclave gauloise avant de partir. En sortant du temple, elle du passer dans la salle principale où se trouvait la grande statue d'Isis. Elle salua celle ci avant de s'avancer vers l'entrée qu'elle passa et descendit calmement les marches pour, ensuite, se diriger vers le ludus Naevius. Elle se confronta aux gardes qui, non prévenus de sa visite, l'arrêtèrent en lui demandant ce qu'une si jolie jeune fille venait faire ici. Parce que non seulement ils n'avaient pas été prévenus, en plus ils ignoraient que l'égyptienne était une prêtresse! Elle se présenta et força un peu l'entrée. Face à sa force de caractère et son… Culot, ils n'osèrent même pas l'arrêter. Elle alla se présenter au propriétaire des lieux qui demanda à ce qu'on l'escorte dans la cellule d'un des gladiateurs d'origine égyptienne.



Quelques minutes plus tard, alors qu'elle était installée sur une chaise en bois qui ne tenait qu'à un fil avec un garde chargé de la protéger en cas d'imprévu, la porte de la pièce où elle se trouvait s'ouvrit. Elle se leva au moment où un gladiateur, encore transpirant et couvert de poussière à cause de l'entrainement matinal, entra. Celui ci ne l'avait pas encore vue et semblait se demander pourquoi on l'avait ramené dans sa cellule. Un garde, avant de sortir, leur signala qu'ils n'avaient que quelques minutes. Elle le remercia d'un signe de tête et il lui signala, d'un message silencieux, qu'il serait derrière la porte au cas où. Elle acquiesça et le garde les laissa seuls.

Elle se racla la gorge pour signaler sa présence et s'avança légèrement pour sortir de l'ombre de la pièce.
Bonjour Seth, je suis Eurydice. Prêtresse d'Isis.


© Pando

__________________________

Si l'amour existe...
Se vouloir pour une vie, en savoir tout le prix. Se promettre d’être là, en connaître tout le poids. Je me souviens d’un autre temps, d’une autre vie, d’un autrement. Si l’amour existe, tu en es l’histoire: le tout premier souffle, le dernier espoir-byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: La lumière est présente même dans le plus sombre recoin [Helvetia Eurydice] Ven 19 Déc - 15:34

Qu'avais-je fais pour me faire ramener dans ma cellule ? Était-ce à cause du fait que j'ai mis la honte à ce débutant qui se prenait pour un homme ? Il n'y avait que ça qui me venait à l'esprit et si mes pensées étaient correctes, alors il faudrait que j'ai une entrevue avec Dominus, une simple entrevue pour en savoir un petit peu plus. Impoli ? Peut-être, mais tout ce que j'ai fais pour le Ludus ainsi qu'en dehors me porte certains avantages que d'autres n'ont pas. Je me mordis la lèvre inférieur tout en lançant un regard noir au garde qui me laissa seul dans ma cellule. J'étais en train de m’entraîner et je ne supporte pas qu'on vienne m'interrompre dans un tel moment, ça me met hors de moi. La porte se referma devant mon regard animal, je n'ai pas d'autres choix que de rester ici et attendre alors que malgré tout, l'appel du sang se fit de plus en plus forte au fil des secondes.

Un long soupir s'extirpa de ma bouche avant qu'une voix me parvienne aux oreilles, une voix féminine et douce. Fronçant les sourcils vers la pénombre pour tenter d'apercevoir quelqu'un, c'est seulement après quelques secondes qu'une femme en tunique bleu se montra en plein jour. Une prêtresse d'Isis ? Une égyptienne ? Vraiment ? Cela fait des années que je n'ai pas vu une personne de mon peuple, mais ce n'est pas pour autant que je vais la croire, il est tellement facile de mentir que je ne me laisserai pas avoir par des fausses paroles. Méfiant je pris la parole tout en commençant à faire quelques pas en direction de ma couche, sans pour autant me mettre dessus, préférant rester debout et sur mes gardes.

- Protectrice du bien-être des naissances, des navigateurs et de l'état....Que faites-vous ici ?

Ce n'est pas un lieu pour une femme et encore moins une prêtresse. L'arrivée de cette dernière commença à laisser planer un mystère. Pourquoi venir me voir ? Parce que je suis Egyptien ? Parce que je suis croyant ? Ou pour une autre raison ? Une chose est sure, sa venue ici ne fut surement pas un hasard et à moins qu'elle me dise toute la vérité, elle risque bien vite de faire demi-tour et rapidement....pour son bien être.
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 25/08/2014
₪ Ecrits : 101
₪ Sesterces : 3
₪ Âge : 24 ans
₪ Fonction & Métier : Prêtresse d'Isis


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: J'aurai voulu te garder dans mes bras pour toujours mais l'éternité m'aurait paru trop courte
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Partagée entre la grande déesse Isis et un valeureux gladiateur
Message(#) Sujet: Re: La lumière est présente même dans le plus sombre recoin [Helvetia Eurydice] Dim 15 Fév - 17:00



❝ La Lumière Est Présente Même Dans Le Plus Sombre Recoin❞
Eurydice & Seth
La se ferma laissant le gladiateur et la prêtresse seuls dans la cellule. Eurydice savait qu'un garde était juste derrière la porte, les sens à l'affut, prêt à agir. Mais elle n'avait pas peur. Elle savait que, même si il était fort, Seth n'était pas du genre à attaquer une femme. Elle se racla la gorge pour signaler sa présence. Eurydice sorti du coin d'ombre de la pièce. Son interlocuteur semblait surpris de voir une égyptienne, prêtresse d'Isis de sucroit, se trouve dans le ludus Naevius.  

- Protectrice du bien-être des naissances, des navigateurs et de l'état....Que faites-vous ici ?


En guise d'apaisement, elle tendu la main pour qu'il la prenne avant d'inviter le gladiateur à s'asseoir sur des petits bancs sommaires qui décoraient la pièce avec la couchette couverte de pailles de Seth. Elle s'assit sur un banc en face de celui du gladiateur avant de dire: Je suis aussi protectrice la vie, comme ma divine maîtresse. Elle prit un instant avant de répondre: J'ai été engagé par le maître de ces lieux pour parler avec les gladiateurs partageant ma foi avant chaque combat. Il me semble qu'un combat t'es désigné dans quelques jours.


© Pando

__________________________

Si l'amour existe...
Se vouloir pour une vie, en savoir tout le prix. Se promettre d’être là, en connaître tout le poids. Je me souviens d’un autre temps, d’une autre vie, d’un autrement. Si l’amour existe, tu en es l’histoire: le tout premier souffle, le dernier espoir-byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: La lumière est présente même dans le plus sombre recoin [Helvetia Eurydice]

Revenir en haut Aller en bas
 

La lumière est présente même dans le plus sombre recoin [Helvetia Eurydice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans un coin sombre
» [Théorie] L'identité du Clone
» Mission dans une ruelle sombre [Interdit aux -18ans]
» ۞ TERRE D'EXIL: EN CAPTIVITE
» Pour l'Amour du combat, l'Eveil d'un prédateur [ft. Mihawk]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POMPEII, TERRA DEORUM ₪ ::  :: Archives RPs-