POMPEII fait un break jusqu'à début novembre pour se refaire une santé >>> Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 We are only the master of our fate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité



Message(#) Sujet: We are only the master of our fate Mer 10 Déc - 22:02

 
Seth
incarné(e) par Dwayne Johnson
Ave, étranger ! Je suis Seth, fils/fille de Adjib. Né(e) à Alexandrie, il y a 31 ans ans, je suis d'origine Égyptienne. La déesse Fortune a fait de moi une(e) dieu de l'arène et j'ai pour famille/maître(sse) Sextus Naevius Versutius.


Plus de 2000 ans plus tard, c'est Ritano qui m'incarne. Qui es-tu ? Pas très amateur de l'autobiographie rapide, disons juste que je suis le frère d'une personne que vous avez bien connu sur le forum et qui est partie à cause de gros problèmes de santé. J'ai 22 ans et je suis dirigeant d'une salle de sport. J'ai connu ce forum grâce à mon frère, il m'a de nombreuses fois vanté ce forum, donc autant venir en personne le découvrir également. Et à première vue je peux déjà dire que je l'A-D-O-R-E, il est magnifique et complet  
Je me sens perdu et j'aimerais bien avoir un parrain ou une marraine : OUI [ ] / NON [  ] (cochez la réponse souhaitée). Pour plus d'infos sur le parrainage, c'est ici.
Si je venais malheureusement à quitter le forum, j'accepte [X] que mon personnage soit adapté en scenario / [] que le staff le fasse disparaître de Pompéi par mort ou départ (cochez selon vos préférences), et ce pour permettre à mes liens importants de ne pas être gênés. Mais ça n'arrivera pas.

© crédit gif

Pompéi & moi
mon opinion, mes croyances, mes ambitions
→ Ce que je pense de Pompéi
Ce ne sont pas mes terres, pour moi il n'y a rien de plus important qu'Alexandrie, que le palais royal, que ma sœur. Pompéi n'est rien d'autre qu'une terre passagère où je ferai en sorte de libérer ma sœur. On reconnait une cité à ses habitants et d'après ce que j'ai pu voir et entendre, elle ne présage rien de bon vu tout les secrets qui s'y cachent. Cela ne m'étonnerait guère que le chaos le plus total se déverse à nouveau sur nous.

→ Ce que je pense de la politique
La politique est le dernier de me soucis, si je vie désormais, c'est pour la bataille, le sang et la protection que j'essaye d'apporter à ma sœur à défaut d’être à ses cotés. Mais malgré que je me tiens à l'écart de toutes discussions à ce sujet, je n'en reste pas moins attentif afin de me renseigner sur cette politique qui fait tant parler d'elle.
 
→ Ce que je pense des jeux
Un moyen d'évacuer les mauvais songes et de l'exploiter à travers la violence et le déversement du sang. C'est ça que j'aime dans les jeux, ça galvanise la foule et une grande partie de moi, voir la totalité a accepté ce destin, celui d’être un dieu de l'arène. A chaque fois que je combat, que je porte les armes, je me sens renaître, comme si une seconde chance de me racheter m'appartient, ma racheter de ne pas avoir réussi à défendre le palais royal.

→ Mes souhaits, mes rêves, mes ambitions
Mon souhait, mon rêve, c'est de faire sortir ma sœur de Pompéi, qu'elle parte et aille vivre loin de toutes ces horreurs qu'offre Pompéi. La savoir dans un Lupanar me rend fou de rage, je me retiens et je sais pas comment je fais pour résister à l'envie de tuer tout le monde. Surement parce que je sais que la vie de ma sœur serait menacé si je me met à agir comme une brute sans cervelle.

→ Ma pire crainte
Celle de savoir ma sœur morte. Je pourrais bien entendu dire que mourir serait ma pire crainte, mais j'ai accepté ce que je suis devenu, je sais que je succomberai un jour où l'autre, mais j'ai confiance en moi, en les dieux. Mais ma sœur, loin de moi, elle n'a pas la protection nécessaire pour se protéger des mauvaises personnes aux mauvaises intentions.

→ Heureusement, les Dieux veillent sur moi.
Pour moi, les dieux ont joués un rôle sur le chemin que j'ai emprunté, et ça depuis ma naissance. Dans la famille nous étions croyants, nous ne le renions pas. Rien n'arrive par hasard et même si je ne suis pas du genre à dire à haute voix mes prières ou à m'adresser à eux, je n'en pense pas moins. Mais celui qui m'a le plus inspiré, c'est bien le dieu de la guerre, on m'a presque comparé à lui lorsque j'étais à Alexandrie lorsque j'ai combattu plus de trente hommes.

→ Ce que je pense du "Fils de l'Etna" et de sa révolte
Mon avis en une simple phrase. Tout ce qui nous arrive est de la faute des romains et je suis pressé de rencontrer le fameux "Fils de l'Etna".
 
© fiche par indi & born.to.die
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Mer 10 Déc - 22:02

 
mon histoire
" une petite citation "

-58 av. J.C

Les terres d'Egypte étaient proies à un calme olympien à cette époque, le cours de l'histoire se déroulait normalement et sans danger imminent. C'est donc à cette même époque que l'union d'une mère absente et d'un père conseiller de pharaon me mit au monde.

-50 av. J.C

J'ai eu une sœur que je me suis vu protégé et gardé en l'absence totale de ma mère et l'absence de mon père pour des raisons personnelles dont je n'ai pas eu vent. Pourquoi nous laissaient-ils ? Je l'ignorai et pour être honnête ça me mettait assez en colère de savoir qu'ils n'assumaient pas d'avoir des enfants. C'est avec la plus grande des convictions que je jouai mon rôle de grand frère. Ce n'était bien entendu pas toujours le calme plat, bien au contraire. N'étant âgé que de 8 ans, on me prenait que très rarement au sérieux quand je menaçai ceux qui osaient s'approcher un peu trop près de ma sœur, non pas que je menaçai tout le monde, mais je savais qui était bon et qui était mauvais. Il suffisait de prendre le temps d'observer pour comprendre ce qui se passait autour de nous. Il faut dire que j'étais souvent, voir un peu trop exclus, pourquoi ? Surement parce que suite à la position de ma mère, on me prenait pour quelqu'un de haut placé, donc quelqu'un se prenant pour un être supérieur alors que je n'étais qu'un simple enfant, quelqu'un comme les autres. On me jugeait bien trop vite.

-49 av J.C

Les problèmes ont commencés quand pour la première fois j'ai répondu aux menaces d'un groupe de jeunes hommes de mon age. A force d'entendre des critiques, j'ai su encaisser, j'ai sur tirer pleinement avantage de cette haine que me voue la plupart de mes semblables bien moins haut dans la hiérarchie Égyptienne. Et pour cause, lorsque j'ai confronté trois de mes semblables, c'est une toute autre personne que j'ai découvert en moi, une personne brutale, déterminée, sans pitié. J'ai eu peur, peur des représailles surtout que je n'ai ménagé aucun d'entre eux, allant jusqu'à les blesser grièvement tout les trois alors que moi, j'étais bien debout sans une seule égratignure. On m'a insulté de monstre à ce moment-là, d'abomination, de rejetons, de tout les mots les plus inimaginables et blessantes qu'on pourrait penser. Le pire dans tout ça c'est que même ma sœur me fuyait, ne voyait-elle pas que tout ce que je faisais c'était pour la protéger ? Faire ce que nos parents ne faisaient pas ? Non, elle ne voyait pas ça, elle voyait comme les autres...que j'étais un monstre.

-43 av J.C

Je me suis isolé pendant des années, devenant quelqu'un de plus en plus distant, froid, paraissant même insociable à la vue des autres. Tout ce qui s'était passé, ce n'était pas du hasard, c'était le destin. Grace à eux, à mes semblables, j'ai compris que la gentillesse était une faiblesse dans ce monde, ça m'a endurci. Vous voulez une preuve ? L'armée Égyptienne est venue me chercher et m'a emmené à la caserne pour que je devienne soldat. Je n'ai rien dit, j'ai suivi le mouvement pour la simple et bonne raison qu'après avoir perdu de vu ma sœur et mes parents, je n'avais plus rien à perdre. J'ai vécu seul durant des années, j'étais indépendant jeune et la seule occupation que j'avais, c'était de m’entraîner avec des glaives en bois. Pourquoi cette activité ? Pour la simple et bonne raison que c'était le seul moyen pour moi d'évacuer cette colère, cette rage, que j'ai gardé en moi durant tout ce temps. J'ai donc rejoins les troupes Égyptienne, je me suis entraîné avec eux, j'ai appris à les connaitre et j'ai découvert des semblables aux motivations louables et honorables. Ils combattaient pour le prince, je faisais partie de cette armée. Pourquoi tant d'honneur ? Car oui, c'était un honneur et j'ai bien vite découvert que si j'étais ici, c'était en partie grâce à mon père qui en avait touché deux mots au prince, me couvrant de louanges. Pourquoi ? Parce qu'elle voulait que je devienne un homme, un serviteur, un des protecteurs d'Egypte. Bien trop demandé pour quelqu'un de mon age, mais j'ai fais tout mon possible pour réussir à répondre à ses attentes. Sauf que les attentes, je ne les devais plus à mon père vu que j'appris quelques jours plus tard, qu'elle était retrouvée morte dans sa chambre. On m'a pas laissé la voir, ce qui m'a rendu fou de rage, mais d'après le prince, il fallait que j'évite de voir ça. On m'a même enfermé pour que je ne force pas le passage. Car oui, j'étais incontrôlable quand il s'agissait de ma famille.

-40 av J.C

Un père disparu, une sœur disparue et une mère morte, j'étais au bord du gouffre à l'intérieur, mais j'ai combattu ce mal être, ce chagrin, je me suis servi de ça pour renforcer ma détermination. Étais-je béni des dieux ? Maudit des dieux ? Une chose est sure, je n'étais plus le petit garçon d'autre fois, j'étais un homme, un dieu pour certain. Oui, un dieu. De nombreux soldats me comparais au dieu de la guerre. Est-ce que ça me faisait peur ? Non, pas du tout. Ça me motivait plus que jamais et j'ai continué mon ascension jusqu'à avoir une entrevue avec le prince qui m'a félicité de mes prouesses. D'après lui, j'étais destiné à devenir une légende Égyptienne, un dieu parmi les hommes. Et pour me récompenser, j'ai eu droit à deux offrandes des dieux, la première est que j'ai eu droit de revoir ma sœur. Au début je n'y croyais pas, pour moi tout ça était un rêve, mais quand je l'ai vu débarquer devant moi, j'ai réalisé que tout ce que j’espérai s'est réalisé. Elle était bien vivante. Et la seconde et que je me suis vu promu à un rang supérieur dans l'armée. J'étais le plus jeune dans l'histoire Égyptienne à atteindre un rang supérieur à celui de simple soldat à l'age de 18 ans.

-35 av J.C

Devenue commandant à l'age de 23 ans sous l'influence du prince d'Egypte, j'ai eu quelques soldats à ma botte, j'ai commandé et j'ai combattu à leurs cotés. J'ai mis en avant certaines de mes capacités aux services de l'armée, on m'a couvert de louanges alors que certaines rumeurs se propageaient sur une guerre qui approchait, une guerre opposant Marc Antoine et Octave. La rumeur se répandait telle une épidémie furieuse et dangereuse. On devait se préparer au pire et le prince avait donné des ordres bien précis, finit le calme, bientôt seul la promesse d'un bain de sang se déverserait sur les terres et nous, les égyptiens allions participer à cette guerre. J'avais demandé au prince une dernière faveur, celle de m'entretenir avec ma sœur un moment, ce dont j'avais eu droit. Ma seule préoccupation à cet instant, c'était de mettre ma sœur à l'abri. J'ai fait tout mon possible pour la convaincre de se mettre à l'abri au palais au moment voulu et de ne pas sortir avant qu'on ne le lui ordonne.

-31 av J.C

Le grand jour était arrivé, l'armée Égyptienne était prête, prête à défendre les terres et le palais royal. L'armée d'Octave était bien plus nombreuses, mais cela n’empêchait pas que nous n'avions pas hésité à se battre jusqu'à ce que mort s'ensuive, personne n'a fuit. Les cadavres, le sang, ils jonchaient le sol et la vue de ce sang romain....ça me motivait, ça me donnait envie de me surpasser. Mais malheureusement, l'armée rivale commençait petit à petit à prendre le dessus sur nous, nous tombions un par un, on perdait, on n'allait se soumettre et ça, je ne pouvais pas l'autoriser. Dernier rempart entre le palais et l'armée d'Octave, j'ai pensé à ma sœur dans ce palais, à celle que j'ai juré de protéger quoi qu'il arrive et à la lueur d'espoir que nous pourrions dans le pire des cas fuir le plus loin possible. Ce n'était pas dans mes habitudes, mais parfois il faut renoncer à combattre pour sauver la personne à qui on tient le plus et par conséquent là, c'était ma sœur. Puisant dans mes dernières forces, j'ai continué à combattre, allant jusqu'à mettre à terre une trentaine d'homme à moi tout seul malgré les nombreux coups que je me suis pris, des coups s'avérant mortels pour des simples humains. Donc oui, j'ai commencé à penser à cet instant que je n'étais pas comme les autres, que j'étais bien pire.

- 30 av J.C

La guerre, nous l'avions perdu, j'ai perdu mon peuple, les romains ont pris possessions des terres, j'ai échoué et cette simple pensée me mettait hors de moi. Les derniers survivants, aussi peu nombreux que nous étions, ont étés envoyés en tant qu'esclave à Pompéi. Hommes, femmes, enfants, tout le monde y passaient, j'étais impuissant face à cette vision d'horreur. Combien de femmes et d'enfants ont-ils tués pour en arriver là ? Combien ont soufferts de leurs mains ? Je ne pourrais citer le nombre exact, mais bien trop pour que nous puissions nous morfondre maintenant. Il fallait l'accepter désormais, nous n'étions plus rien depuis ce jour, de la simple marchandise.

-29 av J.C

Ma sœur et moi avions été emmenés à Pompéi ensemble, ils n'ont jamais su qui elle était pour moi et d'un coté tant mieux, au moins ça me donnait la chance de pouvoir la voir, du moins si l'occasion se présentait. Que penseraient-ils s'ils savaient qu'elle était la sœur du démon d'Egypte ? De l'homme ayant causé énormément de tort aux romains sur ses terres ? Je n'osai imaginer la sentence. Silencieux pour ne pas briser notre couverture, je n'ai placé aucun mot, je n'ai rien dit, je suis resté le plus silencieux et ferme de visage possible. Et le plus surprenant et que même quand elle a été vendue à un Lupanar. Aussi impulsif que j'étais à l'époque, je n'ai rien dit à cet instant, j'ai agit avec intelligence malgré la haine qui me consumait de l'intérieur. Pour ma part, c'est à un laniste que j'ai été vendu, pour devenir gladiateur. N'étant pas un inconnu du domaine des combats, j'ai rapidement pris mes repères, allant jusqu'à m'imposer comme la montagne de muscle combinée à la maîtrise et l'intelligence. Oh, je n'ai aucunement cherché à me faire remarquer, non, je suis resté dans mon coin, je faisais ce que j'avais à faire et c'est tout. Des amis ? Des alliés ? Je n'en ai pas besoin. Loin de la dernière membre de ma famille me remplissait de rage, j'ai eu comme l'étrange sensation que les dieux me punissais pour une faute que j'ai commise. Laquelle ? J'ai eu beau chercher, je n'arrivai pas à trouver les réponses. Les premiers temps ont étés durs pour moi, j'ai du prendre sur moi pour ne pas m'en prendre à la première personne qui voulait s'opposer à moi, surtout en sachant ce qui m'attendait au final. Un animal dans une cage n'attendant que du sang et des cadavres pour assouvir sa soif de vengeance, sa soif de tristesse et de rage.

-27 av J.C

Au cours des trois ans j'ai vu de nombreux champions passer à Pompéi, dans le ludus de Dominus. Avoir le titre de champion, voilà un honneur plus qu'honorable auquel j'aspirai à moitié. Je m'étais rendu à l'évidence, je ne pouvais rien pour ma sœur si je ne gagnai pas d'argent dans l'arène. Du coup j'ai me suis mis corps et âme à cette tache, allant jusqu'à prendre plaisir à tuer et faire couler le sang, à flot. La gloire ? La victoire ? La renommée ? La liberté ? Je me battais exactement pour toutes ces choses. Néanmoins, est-ce que la liberté serait la meilleure des solutions, j'ai des doutes que ce soit l'option à prévoir. Soit proche de tes amis, mais encore plus de tes ennemis, voilà ce que je me suis mis en tête et donc resté à Pompéi allait me servir à analyser les romains et en tirer avantage au moment propice. J'ai également appris que nous pouvions faire venir des catins pour fêter les victoires et j'ai pris la lourde décision de faire venir ma sœur dans le Ludus, non pas pour quelque chose de déplacé, mais pour pouvoir m'entretenir avec elle et lui donner mes gains gagnés dans l'arène jusqu'à ce qu'elle puisse acheter sa liberté. Je me sacrifierai pour elle s'il le fallait. La revoir me remplissait tellement de joie, a me remettais sur pied quand je sentais que tout allait mal. Je ne m'inquiétai même pas pour moi alors que je devrai, mais bien pour elle. Juste de savoir les personnes qu'elle fréquentait, ça me donnait envie de sortir du Ludus pour leur arracher le cœur de mes propres mains. Personne ne touche et ne touchera à ma sœur. Elle est sacrée et s'il devait lui arriver quelque chose, je crois bien que Pompéi entier serait plongée dans un bain de sang, j'en fais le serment.

Un imprévu se produisit et depuis peu je me suis retrouvé menacé de ma place de potentiel champion de Ludus avec la victoire de Remus. Je respecte ceux qui se trouve dans le Ludus, du moins quelques uns, Remus en fait partie, mais j'étais si proche du but que ça ne pouvait pas se passer autrement. J'étais destiné à être champion et je ne supporte pas qu'on vienne interrompre mon ascension. Ça risque d’être compliqué, mais je crois en les dieux, en moi et je continuerai d'agir comme j'ai agis jusque là, intelligemment et astucieusement pour arriver à mes fins. Et si je dois combattre à mort Remus, je le tuerai si le devoir m'y oblige.

© fiche par indi & born.to.die


Dernière édition par Seth le Dim 14 Déc - 21:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 15/06/2014
₪ Ecrits : 386
₪ Sesterces : 2
₪ Âge : 28 ans
₪ Fonction & Métier : Masseur aux thermes


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: C'est la femme qui choisit l'homme qui la choisira.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: j'ai bien trop d'amour pour une seule femme !
Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Mer 10 Déc - 22:05

Mais en voilà une bonne surprise ! cheers

Très bon choix de scenario mon ami ! Les gladiateurs affluent ces derniers temps, que du bonheur ! J'ai hâte de pouvoir lire ta fiche une fois qu'elle sera terminée.

Bienvenue en tout cas (ta famille a beaucoup de goût en matière de forum ! pervers )

__________________________

Laisse le corbeau se nourrir de ta charogne et prie les dieux qu'il ne sache pas traverser le Styx.

You and I:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 21/08/2012
₪ Ecrits : 4266
₪ Sesterces : 224
₪ Âge : 27 ans
₪ Fonction & Métier : Gladiateur pour la maison Lucretius


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: I commit my flesh, my mind, my will to the glory of this ludus and the commands of my master, Lucretius. I swear to be burned, chained, beaten or die by the sword for honour in the arena.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Il se comporte étrangement à chaque fois qu'il apperçoit ses deux yeux vairons...
Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Mer 10 Déc - 22:08

Oh ouiiiii Seth!!!!! Yaaa J'aime tellement ce PV! Please Lèche

Sois le bienvenue! cheers J'ai hâte de voir comment tu vas t'approprier le perso! Yaaa

En cas de besoin, n'hésite pas à nous biper, on est là pour ça! Calinchou

__________________________



Priam dit bonjour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/05/2013
₪ Ecrits : 2398
₪ Sesterces : 59
₪ Âge : 42 ans
₪ Fonction & Métier : Duumvir


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Verba volant, scripta manent.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Époux de la louve et amant de la vipère.
Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Mer 10 Déc - 22:15

Bienvenue gladiateur dans cette cité où deux corps musculeux qui s'affrontent font pulser le sang aux tempes de nos patriciennes ! (ne me demandez pas pourquoi je raconte n'importe quoi ce soir... hem)

Hâte de lire ta fiche dans son ensemble, j'espère que tu te plairas parmi nous Wink

__________________________


Césars:
 

Mes enfants me font tourner en bourrique...:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 01/10/2013
₪ Ecrits : 1539
₪ Sesterces : 176
₪ Âge : 20
₪ Fonction & Métier : soldat/garde du corps de Licinia Domitia


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Your lesson well learned. Imperator
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Une certaine brune occupe ses pensées...
Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Mer 10 Déc - 22:25

Seth ! Oh Yeah
Bienvenue parmi nous cheers

__________________________

ω We shall defend our land whatever the cost ω




4ème cérémonie des Césars :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 18/06/2014
₪ Ecrits : 583
₪ Sesterces : 93
₪ Âge : 25 ans
₪ Fonction & Métier : Patricien, en formation pour devenir Flamine


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur:
Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Mer 10 Déc - 22:36

Oui oui oui bienvenuuuuuuuuuuuuue ♥️ cheers
Que de gladiateurs en ce moment ! Bon courage pour ta fiche ♥️

__________________________

Aulus Caelius Ahenobarbus
Wannabe-Flamine à la barbe d'airain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Mer 10 Déc - 23:32

Merci à vous pour l'accueil Calin
Et heureux de voir que j'ai pris un scénario attendu, en espérant ne pas vous décevoir zen Clap
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Jeu 11 Déc - 1:26

Bienvenue a toi Roi de l'Arène !
Magnifique choix de personnage Smile
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 09/09/2013
₪ Ecrits : 2309
₪ Sesterces : 134
₪ Âge : 15 ans
₪ Fonction & Métier : serveuse à l'auberge de famille


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur:
Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Jeu 11 Déc - 11:04

Bienvenue parmi nous !!

__________________________

Never Surrender
Do you now what it's like when You're not who you wanna be Do you know what it's like to Be your own worst enemy Who sees the things in me I can't hide Do you know what it's like, To wanna surrender


Mes Césars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Jeu 11 Déc - 17:44

Merci vous deux Content
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 19/06/2013
₪ Ecrits : 1081
₪ Sesterces : 163
₪ Âge : 41 ans
₪ Fonction & Métier : Legat / Edile de Pompéi


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: No matter how right a man may be, they always find the fallen one, guilty.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Octavia, toujours.
Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Ven 12 Déc - 22:25

Tadaaaaam! Superman

Alors, alors! pervers J'ai pris le temps de te lire avec attention et je retrouve bien dans l'ensemble l'esprit du PV, je crois que tu as bien compris ce qu'il se dégage du personnage et ça c'est cool! cheers
Cependant (oui je sais... Flag lol!), j'ai quelques petits bémols à soulever:
- je t'avoue que ça me gêne que Seth et sa soeur soient issus de la dynastie des Ptolémés... Il est garde du palais, elle est certes dame de compagnie de Cléopâtre mais je pense que ce serait plus crédible s'ils avaient des origines plus "modestes". Ils peuvent être issus d'une certaine élite (par exemple des enfants d'un conseiller de pharaon, des enfants de prêtres (le célibat des religieux n'est pas si répandu que ça dans l'Antiquité...) ce qui pourrait justifier qu'ils soient tous les deux employés au palais royal, mais famille royale... Ca me gêne un peu... hem

- il est à noter pour la fin de ton histoire que Remus est devenu Champion de Pompéi depuis quelques mois en battant Priam (), donc je suppose que ça a quelque peu modifié la position de Seth en tant que potentiel Champion du ludus Naevius... Ca pourrait être intéressant à exploiter d'ailleurs! ^^

- justement, d'une manière générale, il me manque un peu de "sentiments" de la part de Seth et surtout sur la fin de son histoire. Je veux dire par là que j'aurais aimé savoir plus en détail comme il vit sa servitude, sa séparation avec sa soeur, le fait qu'elle soit prostituée et qu'ils doivent se voir en cachette, sa vie dans l'arène, sa relation peut-être avec les autres gladiateurs... Il me semble que tu passes un peu vite dessus, alors que j'ai bien aimé justement le fait que tu rajoutes une petite anecdote au début de ta fiche, j'aimerais beaucoup en voir ici aussi. Je crois que ça peut vraiment être le plus intéressant pour le comprendre à ce moment du jeu... Smile J'en demande peut-être beaucoup mais je reste un chouia sur ma fin, j'aimerais en avoir plus! Yaaa

Si tu as besoin de quoi que ce soit, surtout n'hésite pas, ce sera avec grand plaisir! Coeur

__________________________


In sanguine honor
Les Licinii ne pardonnent pas, n'oublient rien... Des coups, ils peuvent en supporter mille et rendre soudain non pas oeil pour oeil mais apocalypse pour chiquenaude.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Ven 12 Déc - 23:29

Tu as raison d'avoir soulevé ces détails, c'est important pour mieux comprendre le personnage et désolé d'avoir bouclé certaines parties Boite
Du coup, j'ai modifié au mieux tout ce que tu m'as cité en espérant ne pas avoir oublié des choses ou du moins...le moins possible x)
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 19/06/2013
₪ Ecrits : 1081
₪ Sesterces : 163
₪ Âge : 41 ans
₪ Fonction & Métier : Legat / Edile de Pompéi


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: No matter how right a man may be, they always find the fallen one, guilty.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Octavia, toujours.
Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Sam 13 Déc - 20:11

Re! Lèche

J'ai vraiment adoré ce que tu as écrit pour les derniers paragraphe! cheers C'est vraiment tout à fait ce qu'il manquait je trouve! Please
Par contre si je peux me permettre: je pense que c'est plutôt le père de Seth et Philaé qui pouvait prétendre à être conseiller de pharaon, pas leur mère = pas une femme... Wink

Quoiqu'il en soit, le reste étant bien étoffé, je pense que ça promet de très bonnes choses: je te pré-valide donc! cheers
En langage pompéien ça veut dire que tu peux recenser ton avatar, ton style de combat en tant que gladiateur, que tu peux te mettre à flooder à gogo et ouvrir tes liens et en demander!

Have fun! Coeur

__________________________


In sanguine honor
Les Licinii ne pardonnent pas, n'oublient rien... Des coups, ils peuvent en supporter mille et rendre soudain non pas oeil pour oeil mais apocalypse pour chiquenaude.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 19/05/2014
₪ Ecrits : 560
₪ Sesterces : 61
₪ Âge : 18 ans ₪
₪ Fonction & Métier : plébeienne, nièce et pupille d'Aulus Vettius Stefanus, épouse de Gaius Valerius ₪


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: mariée à Gaius Valerius, mais le mariage n'est pas vraiment une affaire de coeur, n'est-ce pas ?
Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Dim 14 Déc - 20:54

coucou brave gladiateur Please

Je viens de lire ta fiche, et j'avoue que j'aime beaucoup ta version de Seth, c'est un de mes pvs préférés, et j'ai vraiment hâte de le voir évoluer au sein de la cité Yaaa Quoique, avec son passé, s'il joue avec l'idée de se joindre aux rebelles... on ferait mieux de s'enfuir loin Boite

Bref, tout ça pour dire que dès que tu auras eu le temps de changer le détail souligné par ma collègue, je te validerais avec grand plaisir Please

__________________________

When the snows fall and the white winds blow,
the lone wolf dies but the pack survives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Dim 14 Déc - 21:02

Et voilà pour la petite modif' apporté en espérant ne pas avoir oublié de passage la concernant Very Happy
Merci en tout cas, je ferai de mon mieux pour ne pas vous décevoir ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 19/05/2014
₪ Ecrits : 560
₪ Sesterces : 61
₪ Âge : 18 ans ₪
₪ Fonction & Métier : plébeienne, nièce et pupille d'Aulus Vettius Stefanus, épouse de Gaius Valerius ₪


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: mariée à Gaius Valerius, mais le mariage n'est pas vraiment une affaire de coeur, n'est-ce pas ?
Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate Dim 14 Déc - 21:10

c'est parfait du coup Please je te valide donc pompom
amuse toi bien parmi nous Please

__________________________

When the snows fall and the white winds blow,
the lone wolf dies but the pack survives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: We are only the master of our fate

Revenir en haut Aller en bas
 

We are only the master of our fate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» + i'm the captain of my soul, the master of my fate. (presley)
» LEH - I am the master of my fate, I am the captain of my soul
» I'm the master of my fate, the captain of my soul ~ Eileen Grace Hamilton
» ADELAIDE △ I am the master of my fate : I am the captain of my soul.
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POMPEII, TERRA DEORUM ₪ ::  :: Archives RPs-