Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]



POMPEII, TERRA DEORUM ₪ :: Population recensée
Partagez | 
Mar 25 Nov - 14:16
Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




Invité

 
Nasica
incarné(e) par Gemma Arterton
Ave, étranger ! Je suis Nasica, fille de Drákōn.. Né(e) à Pydna, il y a 32 ans, je suis d'origine épirote. La déesse Fortune a fait de moi une(e) esclave/ population servile et j'ai maîtresse) Helvia Claudia Scaevola.


Plus de 2000 ans plus tard, c'est loveth4 qui m'incarne. Qui es-tu ? j'ai 20 ans (et toutes mes dents  Very Happy ) je suis en deuxième année de Lettres modernes. Je fais du rp depuis plus de trois ans... je crois, mais comme j'ai jamais été doué en maths ce nombre n'est pas une certitude ^^. Je suis arrivée sur le forum par partenariat et je le trouve absolument divin *-*(non je ne fayote pas c'est pas mon style Very Happy)
Je me sens perdu et j'aimerais bien avoir un parrain ou une marraine : OUI [ ] / NON [ x ] (cochez la réponse souhaitée). Pour plus d'infos sur le parrainage, c'est ici.
Si je venais malheureusement à quitter le forum, j'accepte [x] que mon personnage soit adapté en scenario / [] que le staff le fasse disparaître de Pompéi par mort ou départ (cochez selon vos préférences), et ce pour permettre à mes liens importants de ne pas être gênés. Mais ça n'arrivera pas.

© crédit gif

Pompéi & moi
mon opinion, mes croyances, mes ambitions
→ Ce que je pense de Pompéi
C'est une grande cité. Au début j'ai pensé que j'allais m'y perdre, mais en réalité c'est une ville que j'aime beaucoup. J'ai souvent eu l'occasion d'arpenter ses rues, je connais plutôt bien la ville. Et pourtant même après 10 ans à vivre à l'intérieure de ces murs je pense qu'il me reste encore des choses à voir. Il y a beaucoup de monde et c'est vivant. C'est ce que j'aime. Je ne suis pas quelqu'un à qui l'on va faire la conversation bien sûr, alors j'ai souvent aimé observer les citoyens de cette ville. Maintenant je suis habituée aux coutumes et d'ailleurs j'en pratique certaines, autant que je peux.

→ Ce que je pense de la politique
La politique ? Elle ne me concerne pas, je ne suis pas là pour en faire ni pour donner mon avis. Je ne suis que celle de ma maîtresse. Donc je n'ai pas d'avis, parce que seuls les citoyens avides de pouvoir en ont un. Moi je ne suis ni citoyenne ni avide de pouvoir. D'ailleurs il m'est impossible de penser à ce genre de chose. Je n'ai pas l'ambition de devenir citoyenne. Néanmoins je ne suis pas étrangère au monde de la politique puisque ma maîtresse est incrustée dedans jusqu'au cou. Alors je suis d'accord avec ses convictions et ses idées. Cela s'arrête là !
 
→ Ce que je pense des jeux
C'est un peu barbare, mais j'avoue que... ce divertissement a quelque chose de fascinant et puis il faut bien dire que regarder deux homme transpirant se battre à la mort a quelque chose de fort érotique. En réalité c'est quelque chose à laquelle nous aimons tous assister il faudrait vraiment sortir de l'ordinaire pour détester ces jeux.

→ Mes souhaits, mes rêves, mes ambitions
Je n'ai pas vraiment d'ambition pour dire vrai, je n'ai jamais été très avide de mieux. J'aime me contenter de ce que j'ai obtenu. En ce qui concerne mes rêves... un esclave qui dit qu'il ne rêve pas de liberté serait un menteur... nous rêvons de ce qui nous est inaccessible, personnellement oui j'en ai rêvé de cette liberté, mais je ne suis pas naïve ni crédule, je n'y crois pas. Je ne compte pas l'atteindre car c'est quelque chose que je ne connais pas. Je ne sais pas ce que je ferais avec cette liberté... peut-être deviendrais-je quelqu'un d'horrible... différente de ma propre personne. Je me connais, j'appartiens à une cité... à un groupe... et ne plus faire partie de ce groupe ce serait renier mon identité.


→ Ma pire crainte
La mort est ma plus grande crainte. Je sais c'est en réalité la crainte de chacun, mais je vous explique. J'ai peur à chaque instant de me retrouver face à cette mort qu'elle me touche personnellement ou bien qu'elle touche l'un de mes proches. J'ai déjà vécu ça et je ne veux pas le revivre et pourtant je sais que j'y serais sûrement amenée, mais le temps fera peut-être son oeuvre et forgera mon esprit et mon âme à supporter la douleur de la perte et la peur de trépasser.

→ Heureusement, les Dieux veillent sur moi.
J'ai appris à comprendre les cultes religieux des romains. Je crois en ces dieux, mais je ne suis pas dévote ni pratiquante des rituels et des prières. Mais si je devais en vénérer un ou une ce serait Vesta... parce que c'est la déesse protectrice du foyer celle qui m'inspire le réconfort et la sérénité.  

→ Ce que je pense du "Fils de l'Etna" et de sa révolte
Pour moi ce n'est qu'une légende une rumeur pour effrayer. Je n'y crois pas vraiment. Mais j'avoue que cela m'intrigue tout de même un peu et m'a obligée à me poser la question... et moi ? Me révolterais-je ? ... Cela me terrifierait, tant de liberté d'un coup et pour en faire quoi ? Pour détruire nos maîtres ? Stupide ! Il vaut mieux savoir rester à sa place et atteindre sa liberté par affranchissement plutôt que de s'adonner à la violence. Mais tant que je n'ai pas vu cette "révolte" de mes propres yeux, elle ne me concerne pas et je n'y crois pas, les rumeurs vont toujours bon train et savent se faire apprécier du public. Et même si on me demandait de me révolter je refuserais... je refuserais de m'en prendre à celle qui ne m'a jamais fait de mal. J'ai été bien traité et j'en suis reconnaissante. La révolte ne sert à rien. Tout ceci n'est qu'utopie ou dystopie, tout dépend de quel côté on se place. 
 
© fiche par indi & born.to.die


Dernière édition par Nasica le Mer 3 Déc - 22:05, édité 7 fois
Mar 25 Nov - 14:17
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




Invité

 
mon histoire
" une petite citation "
Un jour il est entré dans notre cellule et il s'est mis à crié. Je ne comprenais pas. Ma mère semblait le supplier, mais l'homme ne se calmait pas... alors il l'a frappée, frappée jusqu'à ce qu'elle ne dise plus rien... Elle était encore en vie mais trop faible pour pouvoir continuer à arpenter les routes pour être vendue. Alors les marchands... sous mes yeux embués de larmes... décidèrent qu'il en était fini d'elle et la pendirent. Elle est morte sous mes yeux...et j'ai hurlé ma douleur, comme jamais encore je ne l'avais fait. C'était la première fois que j'avais vraiment mal ! Je ne comprenais pas qu'on puisse autant souffrir. Je ne comprenais pas pourquoi elle était morte, alors qu'elle était bien plus forte que moi, alors que j'avais encore besoin d'elle...

"Et puis je n'ai plus pleuré"
J'avais compris qu'il ne servait à rien de répandre mes larmes, que cela n'allait pas la ramener. Il était trop tard, elle avait fait son temps et les Dieux l'avaient rappelée. Néanmoins je n'oublierais jamais cette scène. Elle allait rester graver dans ma mémoire pour ne jamais s'estomper. J'étais trop jeune pour perdre ma mère, mais la vie était ainsi faite, j'avais su que cette vie n'allait sûrement être tendre, car après tout j'étais à présent seule. Les autres esclaves destinés à être vendus, ne compatissaient pas à ma douleur. Il faut dire qu'ils avaient peut-être déjà vécu pire et je ne devais peut-être pas me plaindre. Non franchement alors que je vais poursuivre mon histoire vous allez comprendre que je n'ai vraiment pas à me plaindre. Les domini violents ne sont pas nombreux mais il y en a.

J'étais destinée à être esclave, nous l'étions depuis 3 générations. Je savais donc ce à quoi j'étais vouée. Ma mère m'avait appris à être obéissante, j'avais entendu parler d'esclave battu, j'avais moi même déjà essuyé quelques corrections de la part des marchands d'esclaves. Ils ne sont pas les plus tendres... Dans mes souvenirs il y en avait un qui s'amusait à battre chacun de nous juste par plaisir. Celui là n'avait aucun honneur, ma mère m'avait interdit de réagir à ses coups, de ne jamais le contrarier. et j'avais suivi son conseil à la lettre. J'étais donc habituée aux traitements de ce genre. Mais je n'avais plus peur,car je savais qu'un jour j'allais être vendue et que cela n'allait pas être pire. Cela ne pouvait pas l'être. J'avais néanmoins peur de ce que l'avenir me réservait, j'étais à présent seule au monde... je n'avais plus les bras de ma mère pour me réconforter des craintes sur l'inconnu qui allait arriver.

L'organisation d'une vente d'esclave prend du temps, mais est fortement rentable pour celui qui récolte l'argent. Evidemment les marchands d'esclaves font tout pour ne pas abîmer à marchandise avant que celle-ci ne soit vendue...  Surtout si c'est un esclave recherché pour certaines de ses qualités. Lorsque nous allions être vendue nous le savions, parce qu'on nous nourrissait pas trop mal et personne ne nous battait les trois jours précédents la vente
Moi mis à part que j'étais très jeune et donc durable, si je peux m'exprimer ainsi, je n'avais rien d'exceptionnel. Aussi je m'étais attendue à ne pas être vendue et donc être envoyée dans un endroit encore plus terrible. Je n'étais encore qu'une enfant, mais je savais qu'il valait mieux pour un esclave d'être acheté par un Dominus... un vrai citoyen. Plutôt que de rester avec les marchands.
Je n'étais pas une esclave de grande qualité, je le savais. Pourtant, j'avais cette envie malsaine de me sentir importante aux yeux des acheteurs qui s'amassaient devant nous, nous touchaient, nous palpaient pour voir nos muscles, nos yeux, nos dents, bref pour vérifier que nous étions en bonne santé. Bien sûr nous l'étions. Je m'attendais à ce que les acheteurs passent leur chemin en voyant que j'étais plutôt jeune, pour moi ils auraient préféré choisir un homme musclé de grande taille pour les tâches les plus difficiles. Mais un homme, qui avait passé, bien plusieurs minutes à m'observer sur tous les angles, sans que je fasse un seul mouvement, demanda mon prix. Je fus surprise, et mon propriétaire à l'époque (donc le marchand) aussi. Il tenta de lui vendre quelque chose de "plus appropriée" (et aussi de plus chère) mais l'homme avait précisé que j'étais exactement ce qu'il recherchait. Alors je fus vendue.

J'appris donc dans la même journée, soit quelques instants après que j'allais être un cadeau. Un cadeau de mariage. Personnellement je m'en fichais... et j'avais peur. Je ne savais pas où je mettais les pieds et qui allaient être mes nouveaux maîtres. C'était la première fois que je voyais la ville de Rome. C'était une grande ville et je ne connaissais personne. Alors pour m'encourager, je me souviens avoir chanter une chanson dans ma tête, une de celles que me chantais ma mère pour que je m'endorme le soir. J'étais un peu plus rassurée mais le stresse de l'inconnu était toujours présent.

Je me souviens être arrivée dans une grande demeure. Je savais que c'était là mon nouveau logis, enfin mon nouveau lieu de travail plutôt. J'étais nerveuse comme jamais. Seule. Livrée à moi même dans cet endroit inconnu. Pour la première fois, je serais esclave d'une famille d'un Dominus et d'une Domina. On me présenta à eux. Bien sûr je ne dis rien... j'avais appris à tenir ma langue, tant qu'on ne m'avait pas autorisée à parler.

"Tu seras Nasica"

Mon nom... c'était le mien. A présent je faisais partie de cette maison, j'étais esclave de Marcus Claudius Celsus et Helvia Claudia Scaevola, son épouse. J'avais pour ordre de ne pas utiliser ni mentionner mon ancien nom. Ainsi j'étais, je suis et serai Nasica.
Au début il me fut un peu difficile d'affronter mon angoisse. Ne connaissant pas mes nouveaux maître, je ne savais quels erreurs éviter. Mais j'appris vite à me faire à cette vie. Et puis un précepteur m'enseigna à lire et à écrire à la demande de mes maîtres. J'étais heureuse d'apprendre. Jamais je n'avais eu l'occasion de lire et d'écrire du latin... je me sentais fort intelligente lors de ces leçons. Il me fallut bien deux ans pour maîtriser parfaitement la langue des Romains.

Bien entendu j'appris également les us et coutumes de ce peuple. J'allais passer ma vie à les côtoyer autant m'intégrer parfaitement. C'est ainsi que je me suis intéressée à la religion romaine et que j'ai quelques fois prié Vesta.
Les autres esclaves étaient gentils avec moi et ils étaient devenus pour la plupart, mes amis. Je travaillais dur, je ne voulais pas être battue. Les marchands nous avaient de nombreuses fois punis pour du travail mal fait, et mon inconscient s'en souvenait encore. Il m'arrivait et il m'arrive toujours de faire des cauchemars sur cette époque... sur ma mère également. Je suppose que cela ne disparaîtra vraiment jamais.

Les travaux que l'on donne aux esclaves sont multiples, on lave le linge, on va faire des courses, on porte des message, on entretien la villa, on sert les invités durant les grandes réceptions. Cela est fatiguant, mais généralement nous sommes habitués et j'étais courageuse. Même lorsque j'avais huit ans, je ne m'étais jamais plaint de ma condition. Ma mère m'avait enseigné à ne jamais cracher sur ma condition. : "Peu importe la dureté de ta situation, il est toujours possible de tomber sur plus horrible, alors ne te plains jamais de ce que tu as" C'était ce qu'elle m'avait dit. J'avais peut-être oublié mon ancien nom mais je n'avais pas oublié ma mère et ses précieux conseils...

Je grandis donc en effectuant chaque jour les même tâches sans broncher, la vie n'était pas tous les jours facile, mais après tout j'étais esclave.

Je venais juste d'avoir seize ans lorsqu'on me nomma esclave personnelle d'Helvia Claudia Scaevola. Je dois bien avouer que lorsqu'on vint me chercher alors que j'étais en train de laver le sol pour me dire que la maîtresse voulait me parler,... j'eus peur. J'avais cru à l'époque, que j'avais fait une quelconque bêtise. Mais non. La surprise remplaça vite ma frayeur. Pourquoi moi ? Ceci dit je ne posa aucune question et contentais d'accepter... enfin non ça je n'avais pas eu le choix, mais me contentais de vaquer à mon nouveau rôle. Je ne regrette rien.

Au début je n'osais pas trop affirmer ce que je pensais, évidemment nous ne parlions pas beaucoup je me contentais d'obéir à ses ordres et puis petit à petit, j'appris à apprécier cette femme que je connaissais peu avant de devenir son esclave personnelle. Jamais elle ne levait la main sur moi. Je lui en étais reconnaissante, j'avais de nombreux privilèges, comme celui de me balader à ma guise dans et en dehors de la ville. Je peux affirmer maintenant qu'elle a confiance en moi et il ne m'a jamais effleuré l'esprit de trahir cette confiance. Je dois dire que j'étais la seule esclave à être aussi proche d'elle. Je ne la quittais presque pas de la journée, après tout je prenais mon travail au sérieux. Notre confiance mutuelle s'est développée et j'ai appris à parler avec franchise avec ma Domina, je sais qu'elle ne s'en offusque pas. Lorsqu'elle me demande conseil, j'essaie de répondre du mieux que je peux. Ma mère m'avait dit que la fidélité était la chose la plus importante au monde et je m'efforçais toujours de rester fidèle et franche avec ma Domina. C'était une règle que je ne transgressais jamais. Après tout j'ai toujours eu un certain franc parlé.  
Je pense que nous avons peu de secrets l'une pour l'autre...

En fait si il y en a eu un. Mais jamais je n'ai osé demander. Jamais je n'en ai parlé.
Cette nuit là a scellé notre destin... Je dormais lorsqu'on est venue me réveiller pour me dire que le maître était mort. Personnellement je n'en étais pas affligée car je n'étais pas proche de lui et je ne l'avais jamais vraiment apprécié. Je savais également que ma Domina n'étais pas si proche de lui que cela, mais cette histoire entre eux deux ne me regardait guère.
Il était mort et bien sûr le comportement d'Helvia Claudia Scaevola intrigua tout le monde. Evidemment elle fut soupçonnée. Moi je ne savais que penser. Des questions fusaient dans mon esprit... m'en aurait-elle parlé ? Non. Devais-je moi aussi la soupçonner ? Ce n'était pas mon devoir.
Alors je n'ai rien dit, même si la question me brûle encore et toujours les lèvres, je n'ai jamais demandé ce qui s'était passé. Parce que je ne veux pas savoir, parce que cela ne me regarde pas et parce que je sais qu'elle ne répondra pas.

Après la mort du Dominus, nous sommes parties. Elle a vendu beaucoup des esclaves qui étaient dans la villa. Moi je suis restée. Triste néanmoins de quitter Rome et de laisser la plupart de mes amis qui appartenaient à de nouveaux maîtres à présent.
Pompéi nous a ouvert ses portes un beau matin et je fus émerveillée par cette ville. J'étais de nature curieuse et cette nouvelle vie s'annonçait pleine de nouvelle chose. Nous nous sommes installées dans cette cité que j'ai appris à connaître.

Malgré cet événement qui nous a conduites ici. Notre relation n'a pas changée. Cela fait dix ans que nous sommes à Pompéi... je m'y plais et je sais que je servirais ma domina jusqu'à ma mort. Je suis toujours là à ses côtés et j'ai toujours le droit de me balader en ville librement, lorsque j'ai le temps ou bien lorsqu'on me charge de missions importantes. Je ne compte pas la décevoir... je lui dois ma situation qui est plutôt bien aisée, pour une esclave.




© fiche par indi & born.to.die


Dernière édition par Nasica le Mar 2 Déc - 16:41, édité 11 fois
Arene
Mar 25 Nov - 14:31
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 21/08/2012
₪ Ecrits : 4315
₪ Sesterces : 275
₪ Âge : 29 ans
₪ Fonction & Métier : Gladiateur pour la maison Lucretius

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: The Gods have no mercy, that's why they're Gods
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Gauche...
Voir le profil de l'utilisateur

Oh! Please Mais c'est notre Reine des VIP(ères Razz) qui va être ravie! Calin

Bienvenue à toi et bonne fiche! Smile



Priam brings sexy back:
 

Mar 25 Nov - 15:02
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




Invité

Merciiii Coeur
Plebe
Mar 25 Nov - 15:07
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 23/03/2014
₪ Ecrits : 529
₪ Sesterces : 57
₪ Âge : 23 ans
₪ Fonction & Métier : Plébéienne œuvrant pour le rêve ambitieux de son frère.

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Veuve au coeur froid.
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue parmi nous! cheers

Notre reine des vipères va être tellement heureuse! :bril: Bon courage pour ta fiche, à la moindre question n'hésite pas à venir nous trouver, nous ou Helvia évidemment Razz

Coeur


You shut me down but I won't falll ∆
You shout it loud, but I can’t hear a word you say. I’m talking loud not saying much. I’m criticized but all your bull is ricochet. You shoot me down, but I get up. I’m bulletproof nothing to lose fire away, fire away. Ricochet, take your rain fire away, fire away. You shoot me down but I won’t fall. I am titanium. You shoot me down but I won’t fall. I am titanium. I am titanium...
Plebe
Mar 25 Nov - 15:42
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 24/11/2014
₪ Ecrits : 334
₪ Sesterces : 136
₪ Âge : 30 ans
₪ Fonction & Métier : Masseur et gérant des thermes de Stabie
Voir le profil de l'utilisateur

Moi je dis, on la gâte trop, cette vipère. Entre toi et moi, Nascia, elle va finir par croire qu'elle est le centre du monde Surprised

Bienvenue parmi nous en tout cas ♥️

(pour la petite explication, je suis le frère de son DC xD)


Corvus & Lucanus
« L’on hait avec excès lorsque l’on hait un frère. »


Césars IV:
 
Patricien
Mar 25 Nov - 17:23
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 26/05/2013
₪ Ecrits : 2157
₪ Sesterces : 60
₪ Âge : 41 ans
₪ Fonction & Métier : Reine des Vipères et femme d'affaires

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Chaque miette de vie doit servir à conquérir la dignité.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Veuve et amante de Publicola
Voir le profil de l'utilisateur

C'est

C'est pas...

C'est pas possible...


Pheu ! Comment ça : "La Reine des Vipères va être ravie" par ci, "Notre Reine des Vipères va être tellement heureuse" par là, les "on la gâte trop cette vipère" par là bas...

Je suis calme.  Lunettes
Très calme...
Je reste calme.
Très calme... Très ... très...
















Bon ok...

Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa  Bwa Content Clap Aaah Fire Yaaa



VIENS PAR ICI NASICAAA !  

Je suis tellement contente, j'attends Nasica depuis siiii longtemps ! C'est une si bonne nouvelle !

J'ai énormément de choses à te dire, à te proposer, à te raconter... Bref !  Ca va envoyer du pâté !

Je te laisse évidemment le temps qu'il te faut pour rédiger ta fiche tranquillement et le temps de te faire plein de nouveaux amis dans notre belle cité. Tu vas voir, on est sympa dans ce monde de schizophrènes !

Tu peux évidemment pourrir ma boîte MP pour la moindre question, la moindre explication ou même pour me dire ce que tu as mangé à midi. On va faire des tas de choses ensemble, je te le garantis ! Superman

Nous avions tellement de choses à faire avec Nasica... Ca va décoiffer !

Bref, j'arrête là avant de te faire peur mais n'hésite surtout pas. Et merci d'avoir choisi Nasica !



Quant à vous tous... Vous me connaissez trop bien, pour une femme d'affaires ça devient dangereux. hem

*disparaît dans un écran de fumée trop classe laissant derrière une carte de visite marquée d'un : "La Reine des Vipères, H."


PS : entre Tiberius et Nasica inscrits la même semaine, ça fait vraiment Noël avant l'heure ! Please


Si mon sexe me refuse les ambitions qui me dévorent, laisse ma haine et ma soif de pouvoir servir ton ascension. Que ma rage te hisse aux sommets qui me sont interdits et fais qu'en ta réussite je trouve ma consécration. Deviens homme de lumière, je reste femme de l'ombre. Mais brille pour nous deux car la vipère gronde... Son venin te servira tant que tu tiendras parole.  

(c) crackle bones
Mar 25 Nov - 22:43
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




Invité

Merci <3 Je vais essayer de faire de mon mieux pour décevoir personne avec ma fiche ^^ Superman Sourire
Mer 26 Nov - 10:21
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




Invité

Bienvenue parmi nous !!

(j'ai l'impression d'être vraiment trop sobre après notre vipère nationale...)
Patricien
Mer 26 Nov - 11:15
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 17/03/2013
₪ Ecrits : 8616
₪ Sesterces : 221
₪ Âge : .
₪ Fonction & Métier : .

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: .
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: who needs a heart when a heart can be broken ?
Voir le profil de l'utilisateur http://torahana.tumblr.com/

Bienvenue belle esclave cheers Nasica est vraiment un excellent choix de personnage, et autant dire que tu ne risques pas de t'ennuyer aux services de notre belle reine des vipères Please
En tout cas, bon courage pour ta fiche, et si tu as la moindre question, n'hésites pas à contacter un des membres du staff Please


They call me child
THEY CALL ME WEAK
OH BUT SWEETHEART I AM A GODDESS

adoptez la bitch-attitude Lunettes:
 
Mer 26 Nov - 22:09
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




Invité

Merci vous deux Coeur
Arene
Mer 26 Nov - 22:11
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 25/03/2014
₪ Ecrits : 328
₪ Sesterces : 2
₪ Âge : 46
₪ Fonction & Métier : doctore

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: There is only one god, and his name is Death. And there is only one thing we say to Death: ‘Not today’
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Il appartient à son ludus et à l'arène
Voir le profil de l'utilisateur

Je vais suivre l'exemple d'Ausonia et rester dans la sobriété Razz
Bienvenue parmi nous avec cet excellent choix de perso !


Force et Honneur

Plebe
Jeu 27 Nov - 12:13
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 07/01/2014
₪ Ecrits : 89
₪ Sesterces : 0
₪ Âge : 34 ans
₪ Fonction & Métier : Commerçant, intrigant et mécène

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Trahit sua quemque voluptas.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Marié à Lucilla Cornelia Secunda
Voir le profil de l'utilisateur

Oh bienvenue toi Please Tellement hâte de lire ta fiche et d'interagir avec ton personnage ! Car tout ce qui comble ma reine des vipères (c'est Lucius qui le dit) me comble également. I love you
Prends bien tes marques et à vite IRP alors Wink


Tout a l'air si compliqué. Tout est si simple pourtant. Si j'avais eu la lune, si l'amour suffisait, tout serait changé.
Dim 30 Nov - 13:26
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




Invité

Merciii hâte de rp avec vous Calinchou
Lun 1 Déc - 21:43
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




Invité

Bienvenue !
Patricien
Mer 3 Déc - 17:29
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 26/05/2013
₪ Ecrits : 2157
₪ Sesterces : 60
₪ Âge : 41 ans
₪ Fonction & Métier : Reine des Vipères et femme d'affaires

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Chaque miette de vie doit servir à conquérir la dignité.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Veuve et amante de Publicola
Voir le profil de l'utilisateur

₪ FICHE LUE ET APPROUVEE PAR LA REINE DES VIPERES ₪


Si mon sexe me refuse les ambitions qui me dévorent, laisse ma haine et ma soif de pouvoir servir ton ascension. Que ma rage te hisse aux sommets qui me sont interdits et fais qu'en ta réussite je trouve ma consécration. Deviens homme de lumière, je reste femme de l'ombre. Mais brille pour nous deux car la vipère gronde... Son venin te servira tant que tu tiendras parole.  

(c) crackle bones
Patricien
Jeu 4 Déc - 12:29
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 29/03/2013
₪ Ecrits : 2744
₪ Sesterces : 136
₪ Âge : 17 ans
₪ Fonction & Métier : Vestale

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Qu'importe que le vent hurle, jamais la montagne ne ploie devant lui.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Mon coeur ne peut appartenir qu'à Vesta, n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur

Me voilà! Me voilà! Fire

Quelle fiche... J'ai adoré te lire, je trouve que tu donnes vraiment un ton très juste à Nasica et c'est superbe! Please Vu que ma tante préférée a approuvé ta fiche je te pré-valide! En langage pompéien ça veut dire que tu peux recenser ton avatar, créer ta fiche de lien et poster dans le flood si le coeur t'en dis, en attendant qu'une des filles te valide définitivement! Ce qui ne devrait pas tarder, crois-moi! Lèche

Hâte de te voir évoluer sur les pavés de pompeii! Yaaa



ô bienheureuses vestales...
(c) ystananas
Jeu 4 Déc - 21:45
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




Invité

Merciiiiiiii Coeur . Je vais faire ma fiche de liens alors en attendant Smile
Arene
Dim 7 Déc - 9:54
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 21/08/2012
₪ Ecrits : 4315
₪ Sesterces : 275
₪ Âge : 29 ans
₪ Fonction & Métier : Gladiateur pour la maison Lucretius

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: The Gods have no mercy, that's why they're Gods
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Gauche...
Voir le profil de l'utilisateur

Ave! Please

Je voulais passer plus tôt et puis j'ai eu une fin de semaine pas mal chargée, enfin me voilà! Superman
A titre perso j'ai beaucoup aimé ta plume ( je t'avoue que je n'en attendais pas moins d'une étudiante en lettres! pervers Razz) et j'ai retrouvé l'essence du scenar d'Helvia, je pense que votre collaboration littéraire sera plus que fructueuse et j'ai hâte de lire ça! Yaaa
Bref, je te valide pour de bon! cheers

Bienvenue en jeu et prends tes aises, jolie esclave! Coeur



Priam brings sexy back:
 

Arene
Jeu 11 Déc - 18:55
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




avatar
₪ Arrivée à Pompéi : 13/08/2013
₪ Ecrits : 2319
₪ Sesterces : 106
₪ Âge : 26 ans
₪ Fonction & Métier : Gladiateur (Thrace), ex-patricien & centurion de l'armée de Marc-Antoine

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: La liberté d'un coeur vengeur n'est pas forcément bonne à prendre ...
Voir le profil de l'utilisateur

*arrive après la bataille et les déclarations colorées d'Helvia*

Bienvenue parmi nous demoiselle ! Very Happy


Fear and wonder
a powerful combination
(c)flotsam.

Team Power:
 
Re: Nasica : "C'est dans ses rêves que l'homme trouve la liberté" [Terminée]   




Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (émilie) c’est dans ses rêves que l’homme trouve la liberté.
» Naoki ▬ C'est dans ses rêves que l'Homme trouve la liberté
» [Magie] La magie dans notre monde.
» Chris Sabin Vs Big Show
» Qui sera le sauveur d’Haïti ? La « diaspora » ? L’homme providentiel ?

Sauter vers: