POMPEII fait un break jusqu'à début novembre pour se refaire une santé >>> Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 25/10/2014
₪ Ecrits : 16
₪ Sesterces : 50


Message(#) Sujet: Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux Jeu 30 Oct - 9:09

 
Selurus dit "le Fils de l'Etna"
incarné(e) par aucune célébrité en particulier
Ave, étranger ! Je suis Selurus, fils de inconnu. Né à Palerme (Sicile), il y a 35 ans, je suis d'origine grecque par mon père, gauloise par ma mère, à ce qu'on m'a dit. La déesse Fortune a fait de moi un esclave et j'ai pour famille mes frères de révolte et ma compagne, Dioné.


Plus de 2000 ans plus tard, c'est le staff de POMPEII qui m'incarne. Qui es-tu ? votre pire cauchemar!
Je me sens perdu et j'aimerais bien avoir un parrain ou une marraine : OUI [ ] / NON [X]

© crédit gif

Pompéi & moi
mon opinion, mes croyances, mes ambitions
→ Ce que je pense de Pompéi
Ah cela fait un petit moment que j'entends parler de Pompéi, de ses richesses, de son raffinement, de sa prospérité. Je les vois d'ici, ces Pompéiens, gras comme des pourceaux, leurs femmes maquillées comme des truies... Je me demande si leurs esclaves ne seront pas finalement endormis par tant de luxe et si nous parviendront à les rallier à notre juste cause...
Je reste confiant, car j'ai eu quelques échos récemment: il semble que la cité fourmille déjà d'agents capables de défendre et de promouvoir notre cause dans le plus grand secret. Une fois le ver dans le fruit, il ne lui reste plus qu'à faire son oeuvre...

→ Ce que je pense de la politique
Je n'y entends, ni n'en connait rien. Je présume qu'elle est semblable à toutes les autres cités vassales de Rome: le gouvernement d'une minorité opprimant une majorité silencieuse, des magistrats véreux et corrompus...? N'en dites pas plus, cela me suffit à me faire mon opinion...
 
→ Ce que je pense des jeux
Qu'y a-t-il a en penser? Sinon constater la dégénérescence de cette société romaine qui se vautre dans l'oisiveté et ses loisirs débilitants? Ce que je sais, en revanche, c'est que les gladiateurs font partie de mes meilleures recrues: leurs force, leur endurance et leur colère sont de parfaits atouts. Et puis bien sûr, ils ne craignent pas de faire couler le sang et j'en viens finalement à remercier Rome d'avoir produit de tels instruments, capables d'en provoquer sa ruine...

→ Mes souhaits, mes rêves, mes ambitions
Depuis que Dioné m'a annoncé être grosse de mon enfant, je ne sais comment prendre cette nouvelle : un avenir d’homme libre pourrait-il s’envisager au-delà de l’ombre de Rome ? Une vie de paix, loin du tumulte de cette vie de pillage et de sang ? Si vous me demandez si je me l’imagine, je vous répondrais que non, que celui qui est né dans la souffrance et la peine, a vécu dans la souffrance et la peine, ne peut que mourir dans la souffrance et la peine.
Pourtant, il faut bien que tout ceci ait un but, et il est peut-être là sous le ventre rond de Dioné. Je sais que tôt ou tard notre course folle et effrénée devra bien cesser que ce soit avec la mise à sac et la chute de la Ville ou bien notre mort à tous les deux… Une chose est certaine : nous sommes parvenus trop loin pour nous détourner maintenant de nos objectifs et pour avoir peur. Même pour cet enfant.

→ Ma pire crainte
Qu'ais-je à craindre exactement? Les Romains et leurs légions? Leur imperator? La mort? Je les ai crains, oui, au début... Avant. Mais maintenant que nous en sommes arrivés là, comment pourrais-je prétendre diriger tous ces hommes et toutes ces femmes si j'affichais la moindre peur?
En vérité, ce que je crains vraiment je ne l'ai partagé qu'avec Dioné et je sais que nos esprits s'accordent là-dessus. La servitude. De nouveau. Oui, cela serait plus dur encore que la mort.

→ Heureusement, les Dieux veillent sur moi.
Je ne crois, ni ne veut croire, ni en les Dieux des Romains, ni en ceux de mes pères, gaulois ou grecs. Cela fait-il de moi un mécréant? Néanmoins, s'il existe quelque part un Dieu assoiffé de justice, de vengeance et de sang, alors je ne craindrais pas de ployer le genoux devant lui. Dans les yeux de ceux qui me suivent, je crois parfois le voir, ce Dieu, lorsqu'ils me regardent et me prêtent serment...
 
© fiche par indi & born.to.die

__________________________

Fight and Fate
The sound of iron shocks is stuck in my head, the thunder of the drums dictates the rhythm of the falls the number of deaths, the rising of the heights ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run away. I want to feel the pain and the bitter taste of the blood on my lips again ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 25/10/2014
₪ Ecrits : 16
₪ Sesterces : 50


Message(#) Sujet: Re: Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux Jeu 30 Oct - 9:10

 
mon histoire
" Où s'arrête la résignation commence la révolte. "
→ De ces trente-cinq dernières années, il y a peu à dire sur celui que l’on nomme aujourd’hui le Fils de l’Etna. Un surnom qui fait naître la terreur chez ses ennemis et enhardit le cœur de ses partisans, un surnom que tous murmurent avec respect ou mépris, mais tous avec crainte.
Peu sont ceux à qui il a confié ses véritables origines. Pour tous désormais, et ses partisans en premier lieu, il est devenu le Fils de l’Etna, mi-homme, mi-dieu, certains se l’imaginent même forgé par Vulcain en personne dans la tourmente brûlante du volcan sicilien. L’homme providentiel, une légende faite chair et sang pour ramener la liberté et la justice sur cette Terre aux esclaves. Et à dire le vrai, voilà qui convient fort à notre homme…

→ Le suivraient-ils s’ils soupçonnaient que derrière ce nom grandiloquent se cache en réalité, non pas le Fils de Vulcain, mais de deux esclaves eux-mêmes enfants d’esclaves ? Selurus a en effet de lointaines racines gauloises et grecques mais il n’en connait rien. Il a été acheté avec sa mère, formant un seul et même lot, alors qu’il tétait encore son sein, à la mort du maître de celle-ci. Son père fut attribué à un autre propriétaire terrien. Toute sa vie durant, il a changé plusieurs fois de mains et n’en a trouvé aucune de respectueuses. Il faut dire que les travaux agricoles sont rudes et ne laissent la place à aucune considération ni humanité.

→ Il y a quelques mois de cela, au milieu de la dureté et de la rudesse des conditions et de vie et de travail, Selurus a trouvé quelque réconfort en la compagnie de Dioné. De l’amour ? Qui pourrait le dire… C’est un mot qui ne se prononce pas l’échine rompue et les mains en sang… De la chaleur oui, entre ses cuisses et ses bras. Selurus s’est attaché à cette femme, au point de la désirer plus que les autres et de souhaiter sa présence dès que possible, et la réciproque semble de mise. Depuis le début de leur périple,  tous les signes d’une grossesse se sont manifestés chez elle et elle affirme avec certitude que cet enfant à naître est celui de Selurus.

→ C’est cet hiver dernier que l’idée d’une révolte a germé dans l’esprit de Selurus et de ses compagnons.  En effet, alors que les récoltes de l’année précédente avaient été particulièrement foisonnantes et riches, les rations des esclaves agricoles ne cessaient de s’amenuiser. Le travail lui pourtant ne manquait pas, mais parce qu’il fallait assurer le train de vie dispendieux de ses maîtres, ils allaient souvent travailler le ventre à moitié vide et les jambes chancelantes. Ainsi, après un énième châtiment collectif venant punir leur faiblesse et leur prétendu manque de zèle, les murs de leur cellule se sont mis à bruisser du vent de la révolte.

→ Les fils de la maisonnée prenaient souvent les esclaves féminines, et pas que d’ailleurs, comme des conquêtes faciles puisqu’elles ne leur opposaient aucune résistance, dépourvue de voix et de libre-arbitre. Dioné ne faisait pas exception et ce fut elle, ce soir-là, alors qu’ils se la partageaient comme des animaux sauvages, qui versa le premier sang en les exécutant tous trois à elle seule.

→ Une fois leurs chaines brisées, le soulèvement se répandit comme une trainée de poudre : ils mirent le feu à la propriété de leur maître qui périt à l’intérieur avec tout le reste de sa famille, puis à toutes celles des environs, ayant pris le soin de les pilier et de massacrer tous ceux qui s’y trouvaient auparavant. Il s demeurèrent ainsi un bon mois dans les environs de l’Etna, sur ses pentes fertiles, ne manquant de rien, mangeant et buvant tous pour la première fois de leur vie à leur faim et à leur soif.

→ Lors qu’il devint évident que leurs agissements avaient attirés les quelques garnisons de Rome postées en Sicile, ils virent plus grand : pourquoi ne pas chercher fortune vers la glorieuse Italie pour laquelle ils ont tant sué et saigné au cours de ces années? On dit Rome faite d’or et de marbre… Et c’est ainsi qu’ils traversèrent le détroit de Messine, perpétrant en Calabre et dans les Pouilles les mêmes actes qu’en Sicile, semant la terreur et la désolation partout où ils passaient, s’attirant ainsi toute l’attention du pouvoir central.

→ Parce qu’un ventre plein, de l’or, des femmes et du vin à foison scellent les meilleures fidélités, Selurus s’assure que chacun ait sa généreuse part de butin de guerre. Mais au fur et à mesure que leurs rangs s’étoffent, les besoins augmentent et c’est pourquoi la Campanie et les richesses de sa terre sont devenues une étape incontournable. Quelle belle perspective pour le Fils de l’Etna que de se confronter aux enfants du Vésuve ?
© fiche par indi & born.to.die

__________________________

Fight and Fate
The sound of iron shocks is stuck in my head, the thunder of the drums dictates the rhythm of the falls the number of deaths, the rising of the heights ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run away. I want to feel the pain and the bitter taste of the blood on my lips again ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 26/05/2013
₪ Ecrits : 2156
₪ Sesterces : 59
₪ Âge : 41 ans
₪ Fonction & Métier : Reine des Vipères et femme d'affaires


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Chaque miette de vie doit servir à conquérir la dignité.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Veuve et amante de Publicola
Message(#) Sujet: Re: Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux Jeu 30 Oct - 10:32

Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa Yaaa


Pardon, c'est l'émotion...

__________________________

Si mon sexe me refuse les ambitions qui me dévorent, laisse ma haine et ma soif de pouvoir servir ton ascension. Que ma rage te hisse aux sommets qui me sont interdits et fais qu'en ta réussite je trouve ma consécration. Deviens homme de lumière, je reste femme de l'ombre. Mais brille pour nous deux car la vipère gronde... Son venin te servira tant que tu tiendras parole.  

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 18/10/2013
₪ Ecrits : 3175
₪ Sesterces : 367
₪ Âge : 21 ans
₪ Fonction & Métier : Au service de Kaeso Ausonius Faustus. Voleur à ses heures perdues, vacant entre une auberge et un lupanar.


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Plusieurs femmes l'habitent, mais une seule a su le kidnapper.
Message(#) Sujet: Re: Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux Jeu 30 Oct - 10:34

Genre on est censé lui souhaiter la bienvenue à lui Rolling Eyes PAS DU TOUT BIENVENUE RETOURNE EN SICILE !

( ange Yaaa )

__________________________

Brother & Sister
Lucia et Niger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux Jeu 30 Oct - 14:01

Ton passage sur cette terre sera très court surtout si je te rencontre dans un face à face !!!
Revenir en haut Aller en bas



Invité



Message(#) Sujet: Re: Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux Jeu 30 Oct - 15:19

Yaaa

haem.
Bienvenue en Enfer XD Parce qu'on va t'y traîner de force s'il le faut Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/08/2014
₪ Ecrits : 24
₪ Sesterces : 0
₪ Âge : 27 ans
₪ Fonction & Métier : Esclave de Kaeso Ausonius Faustus


Message(#) Sujet: Re: Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux Jeu 30 Oct - 16:01

Mon héros Stp


__________________________

misère, colère, folie.
Bien sûr je te ferai mal. Bien sûr tu me feras mal. Bien sûr nous aurons mal. Mais ça, c’est la condition de l’existence. Se faire printemps, c’est prendre le risque de l’hiver.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 26/09/2013
₪ Ecrits : 759
₪ Sesterces : 57
₪ Âge : 19 ans
₪ Fonction & Métier : Patricienne de la maison Claudii, et future épouse de Marcus Pompeius


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Sic iutr ad astra
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Fiancée
Message(#) Sujet: Re: Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux Jeu 30 Oct - 17:49



NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA


__________________________


« SPOILED, SELFISH LITTLE CHILD, WENT OUT TO PLAY OUT IN THE WILD. FOUND YOU SHAKING LIKE A LEAF UNDERNEATH YOUR FAMILY TREE. YOU COULD NEVER LIVE OUT IN THE OPEN, REGRETTING EVERY WORD YOU'VE SPOKEN. YOU KEEP BEGGING FOR FORGIVENESS, BUT YOU DON'T THINK YOU'VE DONE WRONG. YOU'VE BEEN OUT CRYING OUT FOREVER, BUT FOREVER'S COME AND GONE. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 11/05/2013
₪ Ecrits : 2398
₪ Sesterces : 59
₪ Âge : 42 ans
₪ Fonction & Métier : Duumvir


Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Verba volant, scripta manent.
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Époux de la louve et amant de la vipère.
Message(#) Sujet: Re: Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux Ven 31 Oct - 18:55

Très cher fils de l'Etna, sois assuré que tu n'es absolument pas le bienvenu dans ma très belle cité et que tes méthodes n'y seront guère goûtées... Ton sang par contre, sache que nos fauves s'en abreuveront jusqu'à s'en rassasier. Et que tel Mars flamboyant, je bouterai ensuite ta carcasse vide hors de nos murs.

Bisous.

Publi.

__________________________


Césars:
 

Mes enfants me font tourner en bourrique...:
 







Dernière édition par Lucius Pompeius Publicola le Mer 5 Nov - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité



Message(#) Sujet: Re: Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux Sam 1 Nov - 12:17

Je ne sais pas vous, mais ça les viols et les massacres à plein nez. Spartacus va passer pour un mignon d’Apollon à côté...


Revenir en haut Aller en bas

avatar



₪ Arrivée à Pompéi : 25/10/2014
₪ Ecrits : 16
₪ Sesterces : 50


Message(#) Sujet: Re: Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux Mer 5 Nov - 20:07

Chers Pompéiens,

je suis déçu... Je trouve votre accueil quelque peu froid à mon égard... hem (sauf vous, Furius et Cicero, je vous épargnerai... )
Vous trouverez donc ma réponse ici.

A bientôt. What a Face

Kissous kissous,

Selu

__________________________

Fight and Fate
The sound of iron shocks is stuck in my head, the thunder of the drums dictates the rhythm of the falls the number of deaths, the rising of the heights ahead. From the dawn of time to the end of days I will have to run away. I want to feel the pain and the bitter taste of the blood on my lips again ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message(#) Sujet: Re: Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux

Revenir en haut Aller en bas
 

Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Selurus dit "le Fils de l'Etna" ₪ Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Le fils de Michel François a été assasiné
» Un balais pour mon fils ! [matin] [Pv Martin]
» Chez Maître Vachon, tailleur de pères en fils.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POMPEII, TERRA DEORUM ₪ :: Population recensée-