Laissez-moi vous aider... [Pv : Numerius]



POMPEII, TERRA DEORUM ₪ :: Ludi :: Archives RPs
Partagez | 
Lun 25 Aoû - 1:23
Laissez-moi vous aider... [Pv : Numerius]   




avatar
Invité


   
LAISSEZ-MOI VOUS AIDEZ
Lorsqu'un lion mord un guerrier, celui-ci doit se soigner

Il s'agissait d'une journée comme les autres. Euphemia travaillait depuis ce matin dans la boutique. Il y avait eu énormément de clients contrairement aux autres journées. Un vieil homme étant venu chercher un médicament que son frère, Gaius, lui avait prescrit et une jeune femme avait acheté un produit pour soigner son mal de tête. Un enfant s'était blessé au genou et avait donc besoin d'un onguent. Elle fut donc occupée toute la journée, offrant ses services à chaque personne qui entrait dans cette boutique. Si seulement Titus n'aurait pas été occupé. Il s'occupait actuellement de la gestion de la boutique dans son bureau. Heureusement pour elle, vers la fin de l'après-midi, elle eut enfin un moment de répit. Un moment qu'elle décida d'occuper en faisant un peu de ménage. Elle attrapa un chiffon humide et commença à nettoyer les étagères. Si son frère la voyait faire, il lui aurait immédiatement dit de déposer ce chiffon et aurait immédiatement appelé un esclave. À cette simple idée, un petit sourire fit son apparition sur son visage. Heureusement qu'il était toujours dans son bureau.

La journée passa rapidement. Il y avait eu tellement de clients qu'elle avait eu l'impression de courir d'un sens puis de l'autre. Elle avait passé si vite que la jeune femme ne s'en rendit même pas compte. L'heure de fermeture de la boutique approchait à grand pas, mais il lui restait encore du temps. Son frère était parti rendre visite à Gaius pour prendre à note ce dont leur aîné aurait besoin pour ses prochaines visites à ses patients. Quant à Euphemia, elle restait seule dans la boutique. Elle décida donc de faire l'inventaire de ce qui leur restait. Comme de nombreuses personnes étaient venues aujourd'hui, de nombreux produits avaient quitté les étagères. Elle avait donc besoin de savoir ce qui lui manquait. Chatonnant les notes d'une mélodie, la jeune femme fit le tour des étalages, prenant en note tout ce qui lui manquait. Passant une main dans sa longue chevelure blonde, Euphemia poussa un soupire. Elle était quelque peu découragée. Il lui manquait tant de produits! Elle se dirigea sans attendre dans l'entrepôt qui se trouvait derrière la boutique, un rideau séparant les deux pièces. Elle prit des pots et commença à faire des allés-retours à l'intérieur, déposant les produits sur les étagères, là où étaient leur place respective.

Alors qu'elle était dans l'entrepôt, cherchant un dernier produit, elle entendit un bruit comme celle d'une porte qui s'ouvrait, puis la voix d'un jeune homme. Euphemia redressa la tête et, se demandant si elle n'avait pas rêvé, se dirigea vers le rideau qu'elle écarta doucement. Ce n'est qu'à cet instant qu'elle vit qu'il y avait un jeune homme dans l'entrée. Hésitait-il à entré? Un doux sourire illumina son visage alors qu'elle s'approchait de l'inconnu. « Que puis-je faire pour vous aider? » demanda-t-elle avec politesse, plongeant son regard dans celui de son interlocuteur. Elle ne semblait pas avoir encore remarqué la blessure qui se trouvait sur le guerrier.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Plebe
Mar 26 Aoû - 15:26
Re: Laissez-moi vous aider... [Pv : Numerius]   




Numerius Petronius Vop.
₪ Arrivée à Pompéi : 01/10/2013
₪ Ecrits : 1542
₪ Sesterces : 179
₪ Âge : 20
₪ Fonction & Métier : soldat/garde du corps de Licinia Domitia

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation: Your lesson well learned. Imperator
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Une certaine brune occupe ses pensées...
Voir le profil de l'utilisateur

Laissez moi vous aider...


Après le verbe "aimer", "aider" est le plus beau verbe du monde




La Venatio en l'honneur de Cérès... Toute une histoire et des souvenirs qui perdureront longtemps dans l'esprit des pompéiens. Certains avaient cependant été affectés bien plus que les autres, les nombreux morts bien sûr mais aussi toute une ribambelle de blessés dont je fais partie. Un lion m'avait mordu au mollet droit alors que j'escaladais un mur pour lui échapper, la trace de sa mâchoire est encore visible dans ma chair sans doute gravée pour l'éternité ou du moins jusqu'à ma mort. Le medicus était passé me voir une énième fois depuis une dizaine de jour, depuis ma mésaventure. Il s'était occupé de bien nettoyer la blessure et de fermer la plaie, il ne restait plus qu'à cicatriser le tout désormais. À cet effet il m'avait indiqué l'emplacement d'une herboristerie dans laquelle je pourrais certainement trouver des herbes capables d'accélérer la guérison, il m'en avait même fait une liste sur une plaquette de cire mais je les connaissais déjà presque toutes, héritage familial une des nombreuses choses que m'a transmise ma défunte mère.

- Tu ne vas quand même pas y aller seul dans cet état, laisses-moi t'accompagner.

- Je ne suis pas handicapé à ce point et puis ce serait un comble pour un garde du corps d'avoir besoin que quelqu'un l'accompagne tu ne trouves pas ? La canne que tu m'a offerte me suffira largement Lucius, merci.

Et me voilà déambulant dans les rues de Pompei en quête de cette fameuse boutique, où était-elle déjà ? Ah oui, la rue de l'abondance bien sûr... Pour mon plus grand malheur. En effet, à cette heure-ci la rue de l'abondance porte plus que jamais son nom, la foule grouille dans tout les sens, les gens se bousculent et jouent des coudes, tout ce que je voulais éviter...

Je m'aventure tant bien que mal dans cette marée humaine mais à peine ai-je fais dix mètres qu'un gros plébéien se fait bousculer devant moi et m'arrive dessus, me projetant à terre. J'ai toutes les peines du monde à me relever et pas un seul passant pour m'aider, ça non à Pompei il n'y a que des chiens, hein ! Pfff, mais qu'ai-je donc fait pour mériter ça... Lucius avait peut être raison finalement, j'aurais dû le laisser m'accompagner.

J'arrive enfin à ma destination finale, non sans avoir avancé comme un escargot dans cette grande rue. Je m'adosse quelques instants contre le mur du magasin pour faire passer la douleur de mon mollet qui est allée crescendo depuis que j'ai commencé à marcher. Après quelques instants je me décide enfin à rentrer dans la boutique muni de la tablette de cire du medicus. La porte n'est pas fermée, pourtant je ne vois personne dans la boutique, je me risque cependant à un fébrile.

- Il y a quelqu'un ?

Des bruits de pas se font entendre aussitôt et le rideau conduisant à l'arrière boutique s'ouvre pour laisser entrer une joli jeune femme à la belle chevelure blonde.

- Il me faudrait tout ce qu'il y a sur cette liste je vous prie.

Je m'avance de quelques pas pour lui tendre la plaquette lorsqu'un mauvais appui sur ma canne me fait perdre l'équilibre et je tombe bien malgré moi à la renverse. Tu parles d'une entrée fracassante, elle dois être pliée de rire l'herboriste... Je m'appuie sur mes deux mains pour me relever mais une fois debout mon mollet me fait à nouveau souffrir le martyr. Mon regard se baisse en direction de ma blessure et je m'aperçois que mon bandage commence à s'imbiber de rouge, la plaie s'est réouverte il ne manquait plus que ça...
Je regarde à nouveau la jeune femme, lui tendant pour de bon la tablette de cire en ajoutant.

- Et vous n'auriez pas de bandage par hasard ?

FICHE ET CODES PAR JOY.




ω We shall defend our land whatever the cost ω




4ème cérémonie des Césars :
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liloo Gage à l'appareil, comment puis-je vous aider?
» Je peux vous aider ? (Iris)
» warran,guerrier, pret a vous aider
» Laissez-moi vous émerveiller et prendre mon envol [Reynachou]
» comment vous aider ??

Sauter vers: