Qui va à la chasse... ₪ Niger, Aquillius, Nemetoria Saxa & Praedita



POMPEII, TERRA DEORUM ₪ :: Ludi :: Archives RPs
Partagez
Venus
Dim 29 Juin - 10:15
Qui va à la chasse... ₪ Niger, Aquillius, Nemetoria Saxa & Praedita   




Venus Pompeiana
₪ Arrivée à Pompéi : 20/08/2012
₪ Ecrits : 1243
₪ Sesterces : 480
Voir le profil de l'utilisateur http://pompei-rpg.forumactif.com
Qui va à la chasse... ₪ Niger, Aquillius, Nemetoria Saxa & Praedita Empty



Niger, Aquillius & Nemetoria Saxa


Veille des Ides d’Avril, an 725 AUC.
U
n instant d’inattention.  C’est tout ce qu’il aura fallu à Nemetoria Livia Saxa pour perdre de vue son fils, au milieu de toute cette foule. Quelques minutes encore auparavant, il battait joyeusement des mains et riait devant ces animaux qui évoluaient juste en contrebas des gradins réservés aux patriciens  où ils étaient installés. Mais à présent, alors qu’ils s’apprêtaient à sortir de cet endroit maudit, sa douce tête a disparue, emportée par la marée humaine. L’angoisse serre la gorge de Nemetoria tandis que la panique la gagne, et elle hurle son nom de toute ses forces, prête à perdre la raison. Elle en manque d’ailleurs de remarquer une lionne prête à lui bondir dessus. C’est une main ferme qui la tire hors de portée et l’emmène bien malgré elle. Lucius Aquillius Maximus n’a pas réfléchi, son sang de Romain n’a fait qu’un tour.

Une fois au dehors, Nemetoria cherche toujours avec ferveur son enfant, lorsqu’au loin elle croit l’apercevoir, emporté par des bras inconnus. La silhouette d’un jeune homme aux cheveux de jais. Cette silhouette, c’est celle d’Ausonius Niger. Lorsqu’il a vu le petit garçon seul et perdu, sur le point de fondre en larmes, il n’a écouté que son instinct en le soulevant dans ses bras et il s’éloigne à présent aussi vite que peuvent le porter ses jambes pour les mettre tous les deux à l’abri du danger.

S’engage alors une véritable course poursuite dans les rues de Pompéi, plus que jamais pleines de dangers imprévisibles à chaque recoin.  D’autant que Lucius est remonté : il croit bien le reconnaître ce garçon, une canaille dont on lui a dit de se méfier déjà car autour de lui tous les biens des plus fortunés semblent mystérieusement se volatiliser… Aurait-il cette fois osé franchir le pas de trop ?

***

  • Aucun tour de jeu n’est installé parmi les groupes, vous pouvez poster comme bon vous semble.
  • Vous pouvez privilégier les posts courts (20-30 lignes environ) si vous le souhaitez, afin de garder un rythme fluide et soutenu.
  • Comme vous le voyez, vous êtes cette fois non plus en binôme mais par groupe de 3 ou de 4, l’assiduité  de chacun est donc la clé fondamentale de la réussite de cette intrigue. Si jamais vous avez une absence prévue ou pensez subir une baisse de régime, pensez à prévenir vos compères afin qu’ils puissent pallier au mieux cette absence.
  • Il se peut que Venus intervienne à un moment donné de vos aventures pour en bouleverser totalement le cours… Gardez l’œil ouvert et le bon ! ^^


Bon jeu! cheers

code by biscotte


Dernière édition par Venus Pompeiana le Jeu 21 Aoû - 0:02, édité 1 fois
Empire
Mer 2 Juil - 18:19
Re: Qui va à la chasse... ₪ Niger, Aquillius, Nemetoria Saxa & Praedita   




Ausonius Niger
₪ Arrivée à Pompéi : 18/10/2013
₪ Ecrits : 3206
₪ Sesterces : 404
₪ Âge : 21 ans
₪ Fonction & Métier : Au service de Kaeso Ausonius Faustus. Voleur à ses heures perdues, vacant entre une auberge et un lupanar.

Cogito ergo sum ₪
₪ Citation:
₪ Moi en quelques mots:
₪ Côté Coeur: Plusieurs femmes l'habitent, mais une seule a su le kidnapper.
Voir le profil de l'utilisateur
Qui va à la chasse... ₪ Niger, Aquillius, Nemetoria Saxa & Praedita Empty




Pourquoi mais putain pourquoi ?!
Niger ne savait pas pourquoi il avait décidé, en se levant ce levant ce matin de veille d’Ides d’Avril, d’aller au Venatio de Cérès. Bien sûr, il vénérait cette déesse qui amenait la fertilité et le temps des moissons, mais était-ce une raison pour aller la vénérer dans l’amphithéâtre plutôt que chez lui ? Ou à la Taverne ? Son maître, comme d’habitude, avait eu une excellente idée : rester à la taverne ! Mais non ! Lui non ! Lui avait décidé que c’était mieux d’aller regarder des hommes se faire massacrer par des animaux dans une grande Arène … Il s’était même habillé en blanc comme le voulait la coutume, par Isis, ou Cérès, mais pourquoi ? Pourquoi ? Il fallait le dire, le début avait été un beau spectacle. Des crocodiles, des félins – apparemment puisqu’il y avait des félins de taille différentes, ce devait être des félins de race différentes, mais Niger n’avait pas la moindre idée de qui était qui – et même des loups et des ours, et tout ça pour chasse grandeur Nature … Malheureusement, on se rendit bien vite compte que tout ne se déroula pas comme prévu : une amazone du ludus Naevius se retrouve le cou entre les crocs de ce qui semble être une femelle. Quelque minutes plus tard, elle était morte et vidée de son sang sur le sable de l’Amphithéâtre …
Mais ça … une blague par rapport à ce qui se passa ensuite, une blague ! Tout se déroula trop vite pour qu’il saisisse bien ce qu’il se passait... Alors que les gradins semblaient être calmes, accrochés à ce qu’il se passait en dessous d’eux, un frisson d’effroi parcouru la plèbe jusqu’à ce que les premiers cris de terreurs s’élèvent et fendent l’air. Niger tourna le visage et vit que face à lui, de l’autre côté de l’amphithéâtre, un ours qui semblait s’être échappé grimpait les gradins, effrayant tout le monde sur son passage. Tout le monde autour de lui se levait, se dirigeant vers la sortie la plus proche : en effet, l’Ours n’était pas le seul animal à s’être échappé, ils semblaient tous être là, dans les gradins. Niger jeta un regard panoramique autour de lui ; cette fois grâce à l’adrénaline certainement, il parvint à identifier chacun des animaux, surtout ceux qui étaient les plus proches de lui : lions et leurs femelles les lionnes, guépards, lynx … C’était la débandade dans les gradins, plébéiens se mêlaient aux patriciens qui se mêlaient aux esclaves, et cette masse était parcourue par des bêtes sauvages excitées et affamées. Finalement, le regard de Niger se posa sur quelqu’un. Un être, un tout petit être qui ne faisait même pas un mètre, était planté-là, devant une sortie. Niger ne réfléchit pas bien longtemps. Il l’attrapa entre ses bras, le serra contre lui, et suivit la foule en direction de la porte qui semblait bien trop petite. Ça bloquait, tout le monde poussait et criait, mais l’enfant semblait étrangement calme. Niger se dit que c’était certainement dû à la panique. En tous cas, il cala sa tête au creux de son cou, pour lui signifier qu’il valait mieux qu’il ne regarde pas le spectacle qui s’offrait à lui.

Le cri d’une femme fendit l’air, puis des cris, plus distincts, qui indiquaient la présence de loups parmi eux. Niger donnait des coups de coude à tout va, et finalement, il se retrouva en dehors de l’amphithéâtre. Néanmoins là non plus, ils nesemblaient pas en sécurité ; les gens couraient, l’air tout aussi effrayés que quand ils étaient dans les arènes … Les animaux seraient-ils sortis de l’amphithéâtre ?! Impossible, une telle catastrophe ne pouvait arriver ! Qu’avait fait la population de Pompéi pour mériter dans la même année un tremblement de Terre et une attaque d’animaux sauvages ?! Néanmoins plus Niger courait, plus le monde se dispersait. Finalement, il parvint à arriver dans une petite rue qui lui semblait vide. Heureusement, il connaissait bien le quartier de Nola, puisque c’était son quartier, là où il vivait. Il s’arrêta un instant de courir, et écarta l’enfant de son torse, pour le regarder d’un air qu’il voulait doux – il avait d’habitude un regard plutôt insistant et narquois, ce qui n’était peut-être pas le meilleur plan pour mettre un enfant en confiance. Après quelques secondes d’hésitations, il fit :

« Dit moi bonhomme, comment tu t’appelles ? Qui sont tes parents ? »

Le garçon le regardait d’un air hébété. Niger hochait la tête de haut en bas, l’air de dire « c’est bon, vas-y, tu peux parler », mais il ne semblait pas vouloir dire un seul mot. Puis soudain, venant de nulle part, surgit un aigle noir loup aux babines retroussées. Il était face Niger, mais l’enfant lui faisait donc dos, il ne le voyait pas. C’était sans doute mieux ainsi. L’affranchi murmura, calant de nouveau la tête de l’enfant dans son cou :

« Tu sais quoi, c’est pas essentiel, on verra plus tard, c’est pas grave … »

Et Niger se retourna, courant vers la rue d’où il venait, plus animée, certainement plus dangereuse. Mais c’était certainement mieux que de se glisser dans la gueule d’un loup, non ?

©️ charney


Spoiler:
 


Brother & Sister
Lucia et Niger
Qui va à la chasse... ₪ Niger, Aquillius, Nemetoria Saxa & Praedita 583170teamausonii
Sam 12 Juil - 14:03
Re: Qui va à la chasse... ₪ Niger, Aquillius, Nemetoria Saxa & Praedita   




avatar
Invité
Qui va à la chasse... ₪ Niger, Aquillius, Nemetoria Saxa & Praedita Empty


La douce chaleur du printemps caressait agréablement la peau porcelaine de Nemetoria Livia Saxa, assise dans les tribunes de l'amphithéâtre, entourée de nombreux autres patriciens. A ses côtés, Clemens gigotait dans tous les sens, dans l'espoir d'apercevoir quelque chose du spectacle, mais sa petite taille ne lui donnait qu'un faible champ visuel, pour le plus grand bonheur de sa mère. En effet, la blonde n'avait accepté de l'emmener avec elle que parce que le bambin avait fortement insisté à coup de larmes et de protestations. Bien sûr, Saxa aurait préféré que le petit brun reste sagement à la maison et si il n'avait pas insisté pour y aller, elle n'y serait sans doute pas allée non plus. De temps à autres, les mains de la romaine venaient cacher le regard de Clemens, elle ne voulait pas que ce dernier ne voit trop de sang, même si elle savait que c'était déjà peine perdue.

Puis, comme un effet papillon, les choses se succédèrent rapidement, trop d'ailleurs. On entendit des cris, des gens se levèrent, et la marée humaine qui constituait l'amphithéâtre tenta rapidement de s'écouler. La main de son fils dans la sienne, Saxa se leva à son tour, mais à peine eut-elle le temps de regarder ce qui se passait vraiment qu'elle se fit bousculer par un flot de patriciens, et avec effroi sentit la petite main de son enfant échapper à la sienne. Nouveau mouvement de tête, mais le bambin avait déjà disparu. Du haut de son petit mètre, on ne le voyait plus. L'angoisse l'attrapa à la gorge, et elle sentait sa prise de resserrer alors qu'elle bousculait les gens à gauche, à droite, dans l'espoir de tomber sur sa petite tête brune. Mais rien. Les larmes montèrent aux yeux de la blonde qui criait le nom de son fils de toutes ses forces, mais sa voix avaient beau être poussée au maximum, elle ne parvenait pas à couvrir le brouhaha ambiant. Elle ne faisait plus attention aux gens qu'elle bousculait, elle n'avait plus qu'une idée en tête, retrouver son fils, retrouver la chaire de sa chaire. Il était tout ce qui lui restait, il était hors de question qu'on le lui prenne. Elle en mourrait si jamais elle le perdait. Les larmes dégoulinaient le long de ses joues, elle hurlait à tue tête, elle regardait dans toutes les directions et hurlait de plus belle. Enfin … elle ne regardait pas partout vu qu'elle n'avait pas remarqué la bête féroce qui n'était plus qu'à quelques mètres d'elle, les babines retroussées, le regard tueur, prête à bondir sur la romaine.
Venus
Mer 20 Aoû - 23:58
Re: Qui va à la chasse... ₪ Niger, Aquillius, Nemetoria Saxa & Praedita   




Venus Pompeiana
₪ Arrivée à Pompéi : 20/08/2012
₪ Ecrits : 1243
₪ Sesterces : 480
Voir le profil de l'utilisateur http://pompei-rpg.forumactif.com
Qui va à la chasse... ₪ Niger, Aquillius, Nemetoria Saxa & Praedita Empty



Rebondissement


Veille des Ides d’Avril, an 725 AUC.
L
a soeur du duumvir avait du rassembler tout son courage pour sortir de l’auberge de Faustus où elle avait trouvé refuge quelques minutes plus tôt. La rue était déserte, quelques rares passants marchaient haletants, mais le danger semblait être passé. Toujours sur ses gardes, la patricienne avançait nerveusement, ne pouvant s’empêcher de jeter un coup d’oeil derrière son épaule.

Ses pieds trébuchent sous l’effet de la stupeur, ses mains rapent les pavés de la cité et sans un bruit que le son de son coeur elle observe le lion, couché, majestueux au milieu de la via strabinia. Il souffle doucement, ses yeux sont mi-clos comme si la sorcière grecque, Circé l’avait transformé en pierre… Et pourtant, Praedita n’ose pas se relever, et se sont des yeux pétrifiés d’angoisse qui se lèvent vers le félin qui, quelques cinquantaines de mètres plus loin, repose.

Des pas précipités résonnent derrière elle, ceux de Nemetoria Livia Saxa qui n’écoutant que son coeur s’est dérobée de la poigne du soldat. Elle est persuadée que l’inconnu et son enfant sont partis par là, elle les a vus à travers la foule s’éloi… Sa course folle se stoppe net, face au sommeil du lion. Elle se laisse glisser aux côtés de la patricienne, la sueur perlant sur son front et les lèvres frémissantes.

Son coeur manque un battement quand, de l’autre côté de la via, elle aperçoit son fils dans les bras de l’inconnu. Elle tend une main désespérée vers la chair de sa chair, les mots étouffés par un soupire rauque et larmoyant.

Ausonius Niger, l’enfant toujours niché dans ses bras, observe le lion repus sommeillant, étrange tableau que le calme olympien qui règne sur la via… L’enfant s’agite et pointe un doigt potelé vers une des deux patriciennes, puis les deux mains… Nul doute que la tête blonde qu'on aperçoit derrière la crinière royale est sa mère…

Chien qui court vaut mieux que lion couché… Que faire?

Note aux joueurs : la mini-intrigue concerne à présent les joueurs Ausonius Niger, Nemetoria Livia Saxa et Pompeia Praedita. Pour toutes informations supplémentaires, contacter les administratrices.

code by biscotte
Re: Qui va à la chasse... ₪ Niger, Aquillius, Nemetoria Saxa & Praedita   




Contenu sponsorisé
Qui va à la chasse... ₪ Niger, Aquillius, Nemetoria Saxa & Praedita Empty

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Tableau de chasse des crânes
» Chasse aux corbeaux [pv : Tyzy]
» La chasse est ouverte... YATA!!!!!! [PV Sybille]
» La chasse aux requins ( Rang D)

Sauter vers: